Page d'accueil > Liste des thèmes > Lapins et Lièvres

Les lapins et leurs cousins les lièvres occupent une place de choix dans le bestiaire Disney et ce depuis fort longtemps…

Si l’Oncle Walt a toujours répété à qui voulait l’entendre que « tout a commencé avec une souris », la vérité est pourtant toute autre ! En effet, le premier grand héros créé par le génie de l’animation fut un lapin répondant au nom d’Oswald. Le personnage fut le protagoniste de la série Oswald le Lapin Chanceux produite entre 1927 et 1943et narrant les aventures du facétieux lapin et de sa petite-amie Ortensia. Longtemps tombé dans l’oubli aux yeux du grand public après avoir eu son heure de gloire, Oswald est revenu sur le devant de la scène dans les années 2010 avec la saga de jeux-vidéos Epic Mickey où il partage la vedette avec la célébrissime souris à la culotte rouge.

Si des lapins sont les héros de l’épisode 43, Les Petits Lapins Joyeux (1934), c’est surtout un lièvre qui accédera à la postérité grâce à la série des Silly Symphonies, Max le Lièvre ! Ce personnage sûr de lui et prétentieux battu à la course par la tortue Toby dans Le Lièvre et la Tortue (épisode 49, 1935) puis lors d’un match de boxe dans Le Retour de Toby la Tortue (épisode 61, 1936). Il est l’un des personnages les plus marquants de la série A noter que, dans les deux courts-métrages où apparaît Max, figurent des jeunes lapines toutes éprises du beau lièvre. Les ambulanciers du match de boxe sont, eux, des lièvres.

Dès le premier Grand Classique réalisé par les studios Disney, Blanche Neige et les Sept Nains (1937), les lapins figurent au casting. Animaux muets, ils vivent dans la forêt dans laquelle se trouve la chaumière des nains et vont se lier d’amitié avec Blanche Neige. Cela inaugure le concept des « lapins de la forêt amis d’une jeune princesse » qui sera repris pour La Belle au Bois Dormant (1959) et Il Etait une Fois (2007). En 2010, Raiponce a aussi croisé quelques instants la route d’un lapin vivant dans les bois : il la surprend en faisant du bruit dans les fourrés, quelques instants après que la jeune princesse ait quitté sa tour.

Le premier lapin « star » à apparaître dans un Grand Classique est sans conteste Panpan, le remuant ami d’enfance du faon Bambi dans le film éponyme sorti en 1942. Le lapin joyeux et bondissant doit son nom à sa tendance à faire du bruit en tapant du pied. En grandissant, Panpan finit par s’éprendre d’une jolie lapine, à la saison des amours, et lui compte fleurettes. Une partie de la famille de Panpan apparait aussi à l’écran, notamment ses sœurs.

 

 

En 1946, les studios Disney donnent la vedette à un lapin dans le film « mixte » Mélodie du Sud. Frère Lapin est un personnage espiègle et malin qui n’a de cesse de tenter d’échapper à Frère Renard et Frère Ours dans les histoires contées par l’Oncle Rémus. Bien des années plus tard, en 1988, un autre lapin crève l’écran dans un film mêlant images en prises de vues réelles et animation, Roger Rabbit héros de Qui Veut la Peau de Roger Rabbit. En l’espace d’un long-métrage, le déjanté mari de la plantureuse Jessica Rabbit est devenu une véritable icône ! Dans ce film, un autre célébrissime lapin fait une brève apparition, le héros de la Warner, Bugs Bunny. A noter, des lapins figurent dans le public de l’anthologique match de football d’un autre film « mixte », L’Apprentie Sorcière (1971).

Dans le 10e Grand Classique des studios Disney, Mélodie Cocktail (1948), un couple de lapins partage le haut de l’affiche avec un couple d’humains dans le récit d’une romance hivernale parallèle sur les eaux gelées d’un lac dans le segment C’est un Souvenir de Décembre. En 2000, un autre couple de lapin figure dans l’un des segments d’un film musical, la séquence Pump and Circumstances, revisitant le mythe biblique de l’arche de Noé.

Dans Merlin l’Enchanteur (1963), le magicien se transforme en lapin lors du duel de magie l’opposant à la sorcière Madame Mim. Vingt-neuf ans plus tard, un autre personnage capable de changer d’apparence se changera quelques instants en lapin : c’est le Génie du Grand Classique Aladdin (1992).

Alice au Pays des Merveilles (1951) est le seul Grand Classique Disney à compter dans son casting à la fois un lapin et un lièvre. Le Lapin Blanc est l’un des personnages les plus importants du long-métrage car c’est lui qui, de façon bien indépendante de sa volonté, entraîne Alice dans son voyage au Pays des Merveilles. Dans ses pérégrinations, la petite fille croisera un grand nombre d’individus plus fous les uns que les autres et, parmi eux, le Lièvre de Mars fêtant un non-anniversaire en compagnie du Chapelier Toqué.

Dans le 21e Grand Classique, Robin des Bois (1973), c’est toute une famille de lapins qui apparaît à l’écran, celle de la Veuve Lapin et de ses dizaines d’enfants, dont l’intrépide Bobby et la jeune Tagalong. D’autres habitants de Nottingham sont aussi des lapins.

Quatre ans plus tard, Les Aventures de Winnie l’Ourson fait d’un lapin en peluche une véritable star : c’est Coco Lapin, la peluche maniaque obsédée par son potager et la propreté de sa maison. Il était apparu pour la première fois en 1966 dans le court-métrage Winnie l’Ourson et l’Arbre à Miel et va par la suite faire une longue carrière dans plusieurs dizaines de productions Disney aux côtés des autres icônes de la bande à Winnie. En 2011, il est même l’un des principaux protagonistes du 51e Grand Classique des studios au château enchanté, Winnie l’Ourson.

Un autre lapin figurait aussi dans la bande des animaux du bayou venant en aide à Bernard et Bianca dans Les Aventures de Bernard et Bianca (1977).

Jack la Chance, un vieux lapin poissard qui porte donc bien mal son nom, est l’un des personnages les plus charismatiques de La Ferme se Rebelle (2004).

Du côté des studios Pixar, les lapins ont pour le moment toujours été cantonnés aux courts-métrages. Ainsi, en 2003, un drôle de lapin-antilope apparaît dans Saute-Mouton. Cinq ans plus tard, Alec Azam, lapin assistant du magicien Presto, joue de biens mauvais tours au prestidigitateur qui refuse de lui donner la carotte qu’il convoite pour son repas dans le court-métrage Presto (2008). A noter que, bien des années avant Alec Azam, les studios Disney avaient déjà fait figurer un lapin sortant d’un chapeau de magicien dans l’un des courts-métrages de la série Dingo (Attention Fragile, 1941).

 

 

 

 

Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Les grandes oreilles sont le point commun de cette bande de lapins et de lièvres peuplant les films d'animation Disney.
 
Nom 1ère apparition dans...
   
Oswald Cartoons série Oswald (1927-1928)
Ortensia Cartoons série Oswald (1927-1928)
Les Lapins Les Petits Lapins Joyeux (SS, 1934)
Max le Lièvre Le Lièvre et la Tortueet autres (SS, 1935)
Les Lapines Le Lièvre et la Tortue (SS, 1935)
Les Lapins ambulanciers Le Retour de Toby la Tortue (SS, 1936)
Les Lapins de la forêt Blanche Neige et les Sept Nains (1937)
Le Lapin Attention Fragile (cartoon Dingo, 1941)
Panpan Bambi (1942)
Mère et soeurs de Panpan Bambi (1942)
Miss Bunny et enfants Bambi (1942)
Frère Lapin Mélodie du Sud (1946)
Couple de lapins Mélodie Cocktail (1948)
Le Lapin Blanc Alice au Pays des Merveilles (1951)
Le Lièvre de Mars Alice au Pays des Merveilles (1951)
Lapins de la forêt La Belle au Bois Dormant (1959)
Merlin (transformé) Merlin l'Enchanteur (1963)
Coco Lapin Winnie l'Ourson et l'Arbre à Miel (1966)
Lapins dans le public L'Apprentie Sorcière (1971)
Bobby Robin des Bois (1973)
Tagalong Robin des Bois (1973)
Veuve Lapin et famille Robin des Bois (1973)
Le Lapin Les Aventures de Bernard et Bianca (1977)
Roger Rabbit Qui Veut la Peau de Roger Rabbit (1988)
Bugs Bunny (apparition) Qui Veut la Peau de Roger Rabbit (1988)
Le Génie (transformé) Aladdin (1992)
Couple de lapins Fantasia 2000 (2000)
Le Lapin antilope Saute-Mouton (Pixar Short, 2003)
Jack la Chance La Ferme se Rebelle (2004)
Les Lapins de la forêt Il Etait Une Fois (2007)
Alec Azam Presto (Pixar Short, 2008)
Lapins Raiponce (2010)