Page d'accueil > Liste des films > Les Aventures de Winnie l'Ourson > Winnie l'Ourson
     

Filmographie

 

 

 

 

 

Les Aventures de Winnie l’Ourson (1977), Winnie the Pooh Discovers the Seasons (court-métrage éducatif, 1981), Winnie l’Ourson et une Sacrée Journée pour Bourriquet (court-métrage, 1983), Les Aventures de Winnie l’Ourson la série télévisée (série télévisée avec des personnages costumés, 1983-1987), Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson (série télévisée, 1988-1991),plusieurs longs-métrages sous forme de compilation d’épisodes de la série Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson, Cartoon All-Stars to the Rescue (émission de télévision spéciale, 1990), Winnie l’Ourson 2 : le Grand Voyage (1997), Les Aventures de Tigrou (2000), Le Livre de Winnie l’Ourson (série télévisée avec des marionnettes, 2001-2003), Disney’s Tous en Boîte (série télévisée, 2001-2004), Les Aventures de Porcinet (2003), Les Aventures de Petit Gourou (2004), Winnie l’Ourson et l’ Éfélant (2005), Winnie l’Ourson : Lumpy Fête Halloween (2005), Mes Amis Tigrou et Winnie (série télévisée, 2007-2009) et plusieurs longs-métrages direct-to-video dérivés de la série, Winnie l’Ourson (2011), cameo dans Bee Movie – Drôle d’Abeille (2007)
Nom d'origine Winnie the Pooh
Animé par Frank Thomas et Ollie Johnston (Les Aventures de Winnie l’Ourson), Mark Henn (Winnie l’Ourson)

Voix originale

 

 

Sterling Holloway (Les Aventures de Winnie l’Ourson), Hal Smith (le court métrage éducatif Winnie the Pooh Discovers The Seasons, Winnie l’Ourson et une Sacrée Journée pour Bourriquet, la série télévisée Les Aventures de Winnie l’Ourson, ), Jim Cummings (Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson, Le Livre de Winnie l’Ourson, Les Aventures de Winnie l’Ourson, Les Aventures de Petit Gourou, Winnie l’Ourson et l’Efélant, Mes Amis Tigrou et Winnie, Winnie l’Ourson et le redoublage de Les Aventures de Winnie l’Ourson)
Voix française Roger Carel (jusqu’en 2009), Jean-Claude Donda (Winnie l’Ourson)
   

Winnie est un ourson en peluche de couleur jaune, uniquement vêtu d’un tee-shirt rouge trop petit pour lui, appartenant à Jean-Christophe. Le petit garçon à l’imagination débordante lui fait vivre, en compagnie d’autres animaux en peluches, de formidables aventures dans un univers qu’il a lui-même inventé, celui de la Forêt des Rêves Bleus.

Winnie est la peluche préférée de Jean-Christophe qui le considère comme son meilleur ami. Cependant, ni l’ourson ni le garçonnet ne sont exclusifs en amitié et Winnie est aussi très proche des autres habitants de la Forêt des Rêves Bleus, Porcinet en tête.

Si son sens de l’amitié est l’une de ses principales qualités, Winnie a aussi un certain nombre de défauts qui font toute sa personnalité et tout son charme.

Le plus célèbre d’entre eux est son principal pêché mignon, la gourmandise : en effet, l’ourson en peluche raffole de miel et il est prêt à tout pour manger encore et encore son nectar préféré, quitte à se mettre dans des situations difficiles ou loufoques.

Winnie est aussi un personnage extrêmement naïf, peu cultivé sans être idiot et doté d’une mémoire quasiment inexistante… De quoi jouer de mauvais tours involontaires à l’ourson mais aussi à ses amis !

Son nom de famille est Sanders en version originale et Martin en version française.

 

 

Winnie l'Ourson et l'Arbre à Miel

Comme tous les matins, Winnie l’Ourson compte entamer sa journée par un copieux petit déjeuner à base de son met préféré, le miel bien évidemment ! Malheureusement pour lui, ses réserves sont parfaitement à sec… C’est alors qu’une Abeille volette autour de lui dans sa maison, lui donnant l’idée d’aller s’abreuver à la source, c’est-à-dire d’aller puiser son miel dans l’arbre où les insectes besogneux ont établi leur essaim. N’arrivant pas à grimper à l’arbre en question, Winnie se tourne naturellement vers son meilleur ami, Jean-Christophe, qui accepte de lui prêter son ballon de baudruche bleu. Le plan de Winnie est, a priori, simple : se faire passer pour un petit nuage gris, en se roulant dans la boue puis en s’élevant dans les airs jusqu’au trou de l’arbre à miel pour tromper l’attention des abeilles et se régaler avec le fruit de leur travail.

Cependant, les abeilles ne comptent pas se laisser berner aussi aisément ni déposséder de leur miel et chargent l’ourson glouton qui finit par s’écraser au sol, tout juste secouru par Jean-Christophe. Les deux grands copains sont ensuite poursuivis dans la forêt par les insectes énervés et ne s’en tirent qu’en se cachant dans une mare boueuse… Bien que sain et sauf, Winnie n’est toujours pas rassasié.

Pour tenter de faire taire son ventre qui crie famine, Winnie se rend chez son ami Coco Lapin et s’invite pour le petit déjeuner. L’ourson a vite fait de terminer l’intégralité des réserves en miel du lapin maniaque qui, excédé, n’a qu’une envie que celui-ci quitte son terrier. Or, Winnie a grossi de plusieurs kilogrammes à cause de sa gourmandise effrénée et reste coincé dans l’entrée du terrier d’un Coco Lapin désormais carrément à bout de nerfs. Winnie devra passer plusieurs longs jours de jeûne avant que la chaîne humaine formée par ses amis lui permette de s’extraire de l’entrée de la demeure de Coco Lapin qui le retenait prisonnier. Expédié haut dans le ciel, Winnie retombe la tête la première dans le trou de l’arbre aux abeilles… Encore coincé mais désormais avec des quantités phénoménales de miel à se mettre sous la dent.

Winnie l'Ourson dans le Vent

Alors que le vent souffle très fort dans la Forêt des Rêves Bleus, Winnie l’Ourson décide quand même de se rendre à ce qu’il appelle son coin de rêverie, un lieu assez calme pour lui donner le loisir de réfléchir et de penser, ce qui n’est ni chose commune ni chose facile pour l’ourson en peluche. S’il n’est pas personnellement victime de la tempête s’abattant sur la forêt, il est aux premières loges pour voir Porcinet s’envoler dans les airs tels un cerf-volant et pour essayer de le ramener sur la terre ferme avec son écharpe ou pour assister impuissant au spectacle de la maison dans l’arbre de Maître Hibou complètement détruite.

C’est à la nuit tombée que Winnie, seul chez lui, commence à se sentir angoissé en entendant le vent redoubler d’intensité dans les bois. D’autant plus lorsque Tigrou, qu’il rencontre pour la première fois, fait irruption chez lui et le plaque au sol. Winnie atteint le summum de l’anxiété quand son nouvel ami lui apprend que des créatures monstrueuses et mal intentionnées, les Nouifs et les Éphélants (comprendre les « fouines » et les « éléphants »), sont des voleurs de miel prêts à tout pour se régaler de leur nectar préféré. Tigrou parti, Winnie décide de monter la garde, vêtu d’une robe de chambre et d’un bonnet de nuit et armé d’un fusil à bouchon. Les créatures fantastiques n’apparaissant pas et la fatigue se faisant sentir, Winnie s’endort… S’ensuit alors un rêve étrange peuplé de nouifs et d’éphélants bariolés qui se transforment en toutes sortes de choses étranges, baignant dans des torrents de miel (pour plus de détails sur le rêve de Winnie, reportez-vous à ce billet).

Le lendemain matin, Winnie doit faire face aux conséquences de la tempête s’étant abattue sur la Forêt des Rêves Bleus tout au long de la nuit : les bois sont totalement inondés et la maison de Winnie ne fait pas exception à la règle. C’est la tête enfoncée dans un pot de miel que Winnie dérive dans la forêt jusqu’à la maison de Jean-Christophe, seul coin des bois à avoir été relativement épargné par la montée des eaux. Il y retrouve tous ses amis.

Durant la matinée, Bourriquet s’est affairé à trouver une maison pour Maître Hibou qui a vu la sienne détruite par les violentes bourrasques de vent et il a fini par en dénicher une. Elle appartiendrait, selon un écriteau, à un certain Jean Bonnot que personne ne connaît. C’est en réalité le grand-père de Porcinet qui est donc le propriétaire de cette demeure. Au nom de l’amitié qui les lie, Porcinet accepte de céder sa maison à Maître Hibou ; c’est alors que Winnie propose à son ami porcelet de venir cohabiter avec lui. Les deux copains sont alors célébrer par tous leurs autres amis, en tant qu’héros de la Forêt des Rêves Bleus, ayant su tous deux tendre la main à ceux qui leur sont chers.

Winnie l'Ourson et le Tigre Fou

Héros des deux premiers segments compilés dans le 22e Grand Classique des studios Disney, Winnie joue un rôle de personnage plus secondaire dans Winnie l’Ourson et le Tigre Fou, laissant la place de principaux protagonistes à Tigrou et Coco Lapin. Le dernier nommé ne supporte plus les facéties bondissantes du tigre en peluche qui a, entre autres fâcheuses manies, la mauvaise habitude de ravager son potager et son coquet intérieur.

 

Bien décidé à lui faire définitivement passer l’envie de sauter à tout va, Coco Lapin met en place un plan qu’il pense imparable auquel il joint, bien malgré eux, Porcinet et Winnie : les trois compères invitent Tigrou à les accompagner lors du balade en forêt et, alors que le tigre en peluche s’éloigne devant, se cachent dans un tronc en espérant que leur ami se perde et ait assez peur pour s’engager à en finir avec les bonds. Mais tel est pris qui croyait prendre ! Ce sont en effet Coco Lapin, Winnie et Porcinet qui finissent par s’égarer dans les bois. Après plusieurs heures de panique, ils sont finalement secourus par Tigrou qui, lui, ne s’est jamais perdu !

Quelques temps plus tard, Winnie est présent lorsque Tigrou, coincé à la cime d’un arbre et souffrant du vertige, jure qu’il ne bondira plus jamais s’il s’en sort sain et sauf. Lorsque Tigrou finit par redescendre, il s’en va, penaud, bien décidé à respecter sa parole malgré ce que cela lui en coûte. Si Coco est dans un premier temps ravi de la situation, Winnie et les autres sont très peinés de voir la tristesse de leur exubérant copain. Réalisant qu’il préfère un Tigrou bondissant mais heureux à un Tigrou calme mais profondément déprimé, Coco Lapin revient sur le serment qu’il a extorqué à son ami à rayures pour le plus grand bonheur de tous. Winnie et les autres se mettent à bondir aux côtés de Tigrou pour célébrer cette fin heureuse.

En conclusion du Grand Classique, Winnie réapparaît dans une séquence forte en émotions où il est confronté à la rentrée des classes de Jean-Christophe qui lui apprend que s’il ne sera pas présent lors des journées de cours, il n’abandonnera jamais pour autant son meilleur et plus vieux copain.

 

 

 

 

 

Le début du 51e Grand Classique des studios Disney rappelle fortement celle de Les Aventures de Winnie l’Ourson : Winnie se réveille affamé et ses réserves de miel sont épuisées. Il n’a qu’une seule idée en tête, faire le copieux petit déjeuner dont il a rêvé toute la nuit. Parti chercher de quoi se rassasier dans la Forêt des Rêves Bleus, Winnie croise la route de Bourriquet et de Maître Hibou. Il apprend alors que l’âne en peluche a une nouvelle fois perdu sa queue et décide de l’aider à en trouver une de substitution.

Jean-Christophe charge Winnie de battre le rassemblement de toute la bande des animaux en peluche. Il cloue alors un peu partout dans la forêt des panneaux demandant à ses amis de se rendre chez Jean-Christophe. Une fois la bande réunie, Jean-Christophe demande à ses amis de trouver une queue de remplacement à celle perdue par Bourriquet et promet une récompense au premier qui y parviendra.

Winnie propose alors que le trophée soit un pot de miel, ce que ses amis acceptent. Malheureusement pour lui, Winnie ne parvient pas à trouver une queue digne de ce nom.

Winnie décide alors d’essayer de trouver du miel d’une autre façon plus simple, en allant en demander à Jean-Christophe. Lorsque Winnie arrive chez le garçonnet, Jean-Christophe est absent mais à laisser un mot sur la porte. Or, Winnie ne sait pas lire et se rend alors chez le seul de ses amis ayant la prétention de savoir déchiffrer n’importe quelle écriture, le vieux Maître Hibou.

Prétendre savoir faire quelque chose est une chose, en être vraiment capable en est une autre ! Alors que Jean-Christophe a écrit qu’il s’absentait un moment mais qu’il ne serait pas long, Maître Hibou croit lire que le petit garçon a été enlevé par une créature monstrueuse, le Poil Long. Entre autres méfaits, le Poil Long ferait dérailler le train des pensées de l’ourson tête en l’air qui trouve ici un bouc-émissaire parfait pour justifier ses absences d’esprit récurrentes ! Winnie prend ensuite part aux actions ayant pour but de capturer le Poil Long.

Accompagné de Porcinet, il creuse un trou et le masquent à l’aide d’une nappe de pique-nique sur laquelle repose un pot de miel. Par la suite, une tasse de café en couvre-chef, il sème partout dans la Forêt des Rêves Bleus les objets dont le Poil Long raffole prétendument et qui ont pour but de le conduire vers le piège préparé par Winnie et Porcinet. Au bout d’un certain temps, Winnie qui n’a toujours pas eu droit à sa ration de miel quotidienne, aperçoit un essaim d’abeilles accroché à une branche en hauteur. Il demande alors à Porcinet de se tenir debout à l’extrémité d’une planche posée en équilibre sur une vieille souche et saute ensuite sur l’autre bout, propulsant le porcelet dans les airs dans l’espoir qu’il puisse se saisir de la ruche. Malheureusement, Porcinet se retrouve la tête coincée dans l’essaim et Winnie ne trouve rien de mieux à faire que de frapper dessus avec un bout de bois ce qui a pour conséquence d’énerver au plus haut point les abeilles qui se lancent à leurs trousses alors que les deux compères tentent de fuir à toutes jambes. Winnie et Porcinet rejoignent ensuite Coco Lapin et les autres.

Winnie, une manique en tant que chapeau de combat, est plus que jamais tiraillé par la faim. Au point d’avoir des hallucinations et de voir des pots de miel, des abeilles et le divin nectar partout autour de lui dans un élan onirique. Ayant oublié le piège qu’il a lui-même participé à mettre sur pieds, et toujours possédé par la faim qui le tiraille, veut s’emparer du pot de miel vide situ en son centre, omettant que ce n’était un leurre. Il tombe alors dans la fosse profonde. Voulant le sortir  de son trou grâce à l’ancre que Bourriquet arbore en guise de nouvelle queue, ses amis sont emportés eux-aussi dans le trou. Ni Porcinet, ni Ballonno ne parviendront ensuite à sortir la petite bande de ce mauvais pas. Il faudra attendre une inspiration de Winnie, motivé par la vue d’un pot de miel encore vide au bord du trou, pour que la bande puisse enfin s’extraire du piège. L’ourson utilise les lettres du livre d’histoire narrant leurs aventures pour créer une échelle.

Winnie et ses amis sortis de la fosse, ils retrouvent Jean-Christophe qui, jamais enlevé par quiconque, s’en revient de l’école. Pensant enfin pouvoir déguster le pot de miel initialement prévu pour récompenser celui qui trouverait une queue pour Bourriquet, il se le voit subtiliser, le trophée étant en effet remis à Ballonno qui a réussi à retrouver Jean-Christophe et à le mener à ses amis en peluche.

 

La fin du Grand Classique permet à Winnie de s’illustrer et de prouver que pour lui rien n’est plus important que l’amitié : venu demander un peu de miel à Maître Hibou, l’ourson se rend compte que le cordon que le hibou à trouver par terre lors de l’une de ses promenades et qu’il utilise pour actionner la clochette de sa porte d’entrée est en réalité la queue perdue par Bourriquet. Oubliant sa faim, il s’en empare et court la remettre à Bourriquet. Il est récompensé de cet élan d’amitié et de générosité par un gigantesque pot de miel : l’ourson glouton peut enfin laisser libre cours à sa gourmandise et il l’a bien mérité !

En tant que héros de ce riche univers onirique, Winnie est apparu dans toutes les productions Disney mettant en scène les animaux en peluche de la Forêt des Rêves Bleus, même s’il a dû à plusieurs reprises partager le devant de la scène avec l’un ou plusieurs de ses amis (avec Porcinet dans Les Aventures de Porcinet ou avec Tigrou dans Les Aventures de Tigrou ou la série d’animation en 3D Mes Amis Tigrou et Winnie par exemple). Mieux, il figure aussi au casting de plusieurs longs métrages d’animation et de séries télévisées dont ses amis et lui ne sont pas les principaux protagonistes (Bee Movie – Drôle d’Abeille des studios DreamWorks et plusieurs épisodes de la série télévisée Disney’s Tous en Boîte).

Pour plus de détails, reportez-vous à la filmographie exhaustive de la carte d’identité du personnage (en haut de page).

 

Dans la version originale, c’est le comédien Sterling Holloway  qui interpréta le premier l’ourson en peluche. Pour Disney, il assura également les voix de Fleur dans Bambi (1941), de la Cigogne dans Dumbo (1942), du Chafouin dans Alice au Pays des Merveilles (1951), de Kaa dans Le Livre de la Jungle (1967) et de la souris Roquefort dans Les Aristochats (1970) et fut le narrateur des courts-métrages Pierre et le Loup (La Boîte à Musique, 1946) et Mickey et le Haricot Magique (Coquin de Printemps, 1947) entre autres participations plus anecdotiques.

Hal Smith, qui prêta sa voix à Winnie l’Ourson à plusieurs reprises, a aussi été le premier comédien à doubler un autre animal en peluche de la Forêt des Rêves Bleus : Maître Hibou. On lui doit aussi la voix de l’acheteur dans le moyen-métrage Le Petit Âne de Bethléem (1978), du fantôme de Jacob Marley (alias Dingo) et de Monsieur Rat dans Le Noël de Mickey (1983) et de Géo Trouvetou et Archibald Gripsou dans le cadre de la série télévisée La Bande à Picsou (1987-1990). Hors Disney, il a doublé le chasseur Elmer J. Fudd dans plusieurs productions mettant en scène le célèbre personnage des Looney Tunes.

Jim Cummings est la voix originale officielle du personnage depuis 1988 (première saison de la série télévisée Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson). Le comédien s’est illustré dans le doublage de plusieurs dizaines de personnages des studios Disney. Du côté des Grands Classiques, il a notamment doublé Razoul dans Aladdin (1992), la Taupe dans Le Roi Lion (1994), le chef indien Powhatan dans Pocahontas (1996), le centaure Nessus dans Hercule (1997) et la luciole Ray dans La Princesse et la Grenouille (2009).

En version française, le personnage est indissociable du grand comédien de doublage Roger Carel qui lui prêta sa voix pendant plus de quarante ans ! L’acteur doubla également bien souvent Coco Lapin et Porcinet dans des productions mettant en scène les animaux en peluche de la Forêt des Rêves Bleus. On lui doit aussi la voix de beaucoup d’autres personnages des studios Disney, notamment Jiminy Cricket (2e doublage de Pinocchio, Coquin de Printemps), Timothée (doublage 1984 de Dumbo), le Chafouin (doublage de 1974 d'Alice au Pays des Merveilles), Jock (2e doublage de La Belle et le Clochard), le Roi Hubert (2e doublage de La Belle au Bois Dormant), Pongo (Les 101 Dalmatiens), Kaa (Le Livre de la Jungle), Lafayette (Les Aristochats), Triste Sire (Robin des Bois), Bernard (Les Aventures de Bernard et Bianca et Bernard et Bianca au Pays des Kangourous), Piqueur (Rox et Rouky), Gurki (Taram et le Chaudron Magique) ou Basil (Basil, Détective Privé). Michel Mella qui a pris la suite de Roger Carel pour le Grand Classique Winnie l’Ourson  a prêté sa voix à d’autres personnages de Grands Classiques Disney : La Rocaille dans Le Bossu de Notre-Dame (1996), Timide dans Blanche-Neige et les Sept Nains (1937) pour le doublage de 2001 et les Frères Trouillard dans La Ferme se Rebelle (2004).

Pour Winnie l’Ourson (2011), Roger Carel n’était plus dans un état de santé lui permettant de reprendre l’un de ses plus grands rôles et il céda donc sa place à Jean-Claude Donda. Ce comédien de doublage n’en était pas pour autant à son coup d’essai chez Disney : en effet, on lui doit notamment les voix de Flagada Jones et du Rapetou La Science pour la série télévisée La Bande à Picsou (1987-1990), de Gonzo pour Noël Chez les Muppets (1992), de Prof pour le troisième doublage de Blanche Neige et les Sept Nains (1937) en 2001, de Lampie pour le second doublage de Peter et Elliott le Dragon (1977) en 2003, de Courant d’Air la même année pour Les 101 Dalmatiens 2 : Sur la Trace des Héros, du Hibou dans Bambi 2 (2006) ou de la voix off des actualités cinématographiques dans Là-Haut (2009) et de Don Carlton dans Monstres Academy (2013).

Winnie, un personnage étoilé

Après Mickey Mouse en 1978, Blanche Neige en 1988 et Donald Duck en 2004, Winnie s’est vu attribué en 2006 sa propre étoile sur le Hollywood Walk of Fame de Los Angeles. Une consécration pour ce personnage devenu une véritable icône internationale !

Depuis, seule la Fée Clochette, en 2010, est entrée dans le clan très fermé des personnages Disney « étoilés ».

Les origines du personnage
 

Il est de notoriété publique que l’auteur britannique Alan Alexander Milne a eu l’idée de créer l’univers de la Forêt des Rêves Bleus peuplée d’animaux en peluche en observant son fils Christopher Robin (le prénom de Jean-Christophe en version anglophone) s’amuser à compter des histoires dans lesquelles ses jouets, peluches en tête, jouaient un rôle actif. Ce qui est peut-être moins connu mais tout aussi intéressant est la raison pour laquelle Milne a choisi de baptiser « Winnie » le héros de ses aventures. Lorsqu’il entreprend d’écrire les premières histoires mettant en scène les animaux en peluche de la Forêt des Rêves Bleus dans les années 1920, l’écrivain a pour habitude d’emmener son fils en promenade dans le zoo de Londres. Or, à cette époque, l’une de ses plus célèbres pensionnaires est une femelle ours prénommée… Winnie bien-sûr !

Cet animal fascine Alan Alexander et Christopher Robin Milne et on peut les comprendre tant l’histoire de l’ourse n’est pas banale ! C'est le Capitaine Harry Colebourn, vétérinaire de l'armée canadienne, qui acheta Winnie alors qu’elle n’était encore qu’une oursonne et qu’un chasseur ontarien venait d'abattre sa mère. Colebourn décida alors de faire un clin d’œil à sa ville natale de Winnipeg, capitale de la province canadienne du Manitoba. Devenue la mascotte de la brigade d'infanterie de Winnipeg, à laquelle appartenait le capitaine Colebourn, l’animal reçut très rapidement le diminutif de Winnie. Lors de la première guerre mondiale, la brigade de Winnipeg dut, comme de nombreuses autres, se rendre en Angleterre et le capitaine confia l'ourse au zoo de Londres. Coleborn lui sauva la vie, Milne la rendit immortelle à travers ses histoires !

Winnie l’Ourson est l’un des personnages dont les visiteurs des parcs à thèmes de par le monde sont pratiquement certains de croiser la route au cours de leurs pérégrinations. En effet, ses sorties à la rencontre du public sont nombreuses qu’il soit seul ou accompagné de ses amis, notamment Tigrou et Bourriquet.

L’ourson figure dans de nombreuses parades, souvent sur son propre char comme lors de la Disney Magic On Parade de Disneyland ou de la Disney's Flights of Fantasy Parade de Hong Kong Disneyland et dans plusieurs spectacles dans les parcs à thèmes Disney. Ainsi, il possède son propre spectacle à Disneyland Paris, Winnie l’Ourson et ses Amis, dans lequel le personnage partage le devant de la scène avec les autres animaux de la Forêt des Rêves Bleus.

Winnie est aussi visible dans plusieurs attractions, centrées sur ses aventures : il est le héros de The Many Adventures of Winnie the Pooh des parcs Magic Kingdom, Disneyland et Hong Kong Disneyland  et de Pooh’s Hunny Hunt à Tokyo Disneyland.

Enfin, il possède une carte à son effigie dans l’attraction floridienne Sorcerers of the Magic Kingdom.
 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Winnie l'Ourson