Page d'accueil > Liste des films > Winnie l'Ourson
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Winnie l'Ourson

2011

     
Date de sortie 15/07/2011 (USA)
  13/04/2011 (France)
Titre original Winnie the Pooh
Réalisation Stephen J. Anderson, Don Hall
Durée 69 minutes
   
  51e Grand Classique (Walt Disney Animation Studios)
  Budget  
12 fiches consultables
 
L’œuvre de l’auteur britannique Alan Alexander Milne, créateur de l’univers de Winnie l’Ourson. En particulier trois histoires utilisées comme point de départ par les scénaristes des studios Disney : In Which Eeyore Loses a Tail and Pooh Finds One (que l’on peut traduire par « Histoire dans laquelle Bourriquet perd sa queue et Winnie en trouve une », In Which Piglet Meets a Heffalump (« Histoire dans laquelle Porcinet rencontre un éphélant  ») et In Which Rabbit Has a Busy Day and We Learn What Christopher Robin Does in the Mornings (« Histoire dans laquelle Coco Lapin a une journée très chargée et où l’on apprend ce que Jean-Christophe fait de ses matinées »).
 
 
Donner un coup de jeune à des personnages de légende sans pour autant les dénaturer, tel était le défi improbable que les scénaristes et les animateurs des studios Disney avaient à relever en mettant en chantier un nouveau Grand Classique sur l’univers de la Forêt des Rêves Bleus… Un challenge finalement relevé haut la main ! La nouveauté concerne en premier lieu l’aspect graphique des personnages créés par Alan Alexander Milne : Winnie, Tigrou, Bourriquet, Grand Gourou, Petit Gourou et les autres peluches de Jean-Christophe ont pris un sacré bain de jouvence sans pour autant que les aficionados de la franchise ne soient perturbés par cette « modernisation »… On est heureusement à des années-lumière de la catastrophique version 3D de la série Mes Amis Tigrou et Winnie : la 2D leur sied bien mieux. L’autre changement concerne le caractère des personnages : en effet, si Winnie reste fidèle à lui-même, c’est-à-dire un tantinet naïf et toujours aussi friand de miel, d’autres personnages voient un vrai glissement de leur personnalité, à l’image de Coco Lapin, moins maniaque que d’ordinaire et plus farfelu, de Porcinet, moins poltron qu’il ne le fut jadis ou de Maître Hibou, bien plus excentrique que dans ses précédentes apparitions ! Le casting de ce 51e Grand Classique Disney réunit donc des personnages parmi les plus populaires de la galaxie Disney dans une version à la fois pleine de fraicheur et respectueuse du lourd héritage du premier Grand Classique de la saga datant de 1977, Les Aventures de Winnie l’Ourson.
 
 
Les deux artistes Disney ont été les deux premiers à avoir l’idée de renouer avec les fondements mêmes de l’univers de Winnie. Ils souhaitaient mettre en œuvre de nouveaux moyens-métrages à la manière de ceux finalement compilés dans le Grand Classique de 1977. C’est finalement à eux qu’a incombé la réalisation d’un nouveau Grand Classique mettant en scène la bande à Winnie.
Le « papa de Pixar » est aussi bon artiste que fin homme d’affaires. Lorsque Don Hall et Stephen J. Anderson sont venus présenter leur projet de moyen-métrage sur Winnie l’Ourson et ses amis, le directeur artistique a flairé l’excellent moyen de relancer la vente des produits dérivés de la franchise à un moment où celles-ci s’essoufflaient quelque peu. D’un point de vue plus artistique, c’est lui qui décida d’abandonner le format du moyen-métrage pour lancer la réalisation d’un nouveau Grand Classique.
Selon les critiques, le succès de ce nouveau Grand Classique tient au fait que les scénaristes des studios Disney soient revenus aux racines-mêmes de l’univers de Winnie l’Ourson, c’est-à-dire aux histoires de son créateur. Le 51e Grand Classique Disney est au final un habile cocktail de trois histoires de l’auteur britannique.
Si nombreux ont été ceux qui ont salué le renouveau graphique des personnages créés par Milne dans les années 1920, Mark Henn n’y est certainement pas pour rien ! Après avoir supervisé l’animation d’Oliver et Roublard dans Oliver et Compagnie, d’Ariel dans La Petite Sirène, de Belle dans La Belle et la Bête ou encore de Tiana dans La Princesse et la Grenouille, il s’est chargé des mythiques personnages de Winnie et de son meilleur copain Jean-Christophe.
Outre Winnie, Tigrou est sans aucun doute le personnage de la Forêt des Rêves Bleus avoir vécu le « relooking » le plus réussi. Cette performance est avant tout le fait du génial animateur d’origine polonaise. Grand spécialiste de la supervision de l’animation des méchants Disney, de Gaston dans La Belle et la Bête à Scar dans Le Roi Lion en passant par Jafar dans Aladdin, Andreas Deja a cette-fois ci supervisé avec son brio habituel la conception du plus turbulent des tigres en peluche.
La chanteuse et musicienne américaine a, en collaboration avec le compositeur M. Ward, créé trois chansons pour le Grand Classique en restant fidèle à l’héritage du long-métrage de 1977. Ils ont aussi remis au goût du jour la célèbre chanson-titre des Frères Sherman, « Winnie-the-Pooh ».
 
Annie Awards
2012
Victoire
Meilleur story-board (Jeremy Spears)

2012

Nomination

Meilleurs effets animés pour une production animée (Dan Lund)

  2012   Meilleure animation de personnage pour le cinéma (Andreas Deja pour Tigrou ; Mark Henn pour Winnie et Jean-Christophe)
  2012   Meilleure réalisation pour le cinéma (Don Hall et Stephen J. Anderson)
  2012   Meilleure musique pour le cinéma (Zooey Deschannel, Kristen Anderson-Lopez, Henry Jackman et Robert Lopez)
  2012   Meilleur « production design » pour le cinéma (Paul Felix)
  2012   Meilleur scénario pour le cinéma (Brian Kesinger, Kendelle Hoyer, Don Dougherty, Clio Chiang, Don Hall, Stephen Anderson, Nicole Mitchell et Jeremy Spears)
Chicago Film Critics Association Awards 2011 Nomination Meilleur film d'animation
Online Film Critics Society 2011 Victoire Meilleur film d'animation
Washington D.C. Area Film Critics Association 2011 Nomination Meilleur film d'animation
A voir aussi...
 

Le 51e Grand Classique des studios Disney constitue l'une des nombreuses suites aux premières aventures de Winnie et ses amis rassemblées dans le long-métrage Les Aventures de Winnie l'Ourson (1977), 22e Grand Classique. Sa fiche est à retrouver sur le site.