Page d'accueil > Liste des films > Les Nouveaux Héros > Tadashi Hamada
     
Filmographie Les Nouveaux Héros (2014)
Nom d'origine Tadashi Hamada
Animé par Jason Figliozzi
Voix originale Daniel Henney
Voix française Damien Ferrette
   

Tadashi Hamada est un brillant étudiant en robotique d’origine japonaise de l’Institut de Technologie de San Fransokyo ayant inventé Baymax, un robot infirmier gonflable capable de diagnostiquer des maladies et de soigner des patients. Au décès de leurs parents, survenu alors que Tadashi et son petit frère Hiro n’étaient encore que deux enfants, ils ont été adoptés par leur tante Cass. Tadashi se montre très protecteur et bienveillant vis-à-vis de son jeune frère dont la désinvolture et le manque d’ambitions, malgré un potentiel de surdoué des nouvelles technologies, l’inquiètent.

Apprenant que son cadet est parti défier un champion de combat de robots véreux dans un club clandestin des bas-fonds de San Fransokyo, Tadashi le rejoint à toute vitesse sur son scooter. Il arrive juste au bon moment pour le tirer d’un mauvais pas : Hiro doit en effet fuir, poursuivi par les hommes de main de Yama, le bot-fighter mafieux qu’il a abusé à l’aide de son droïde Mégarobot et qui est bien décidé à récupérer l’argent qu’il avait misé.

Tadashi somme Hiro de monter à l’arrière de son deux-roues et fonce à toute allure dans les ruelles malfamées, les gros bras de Yama lancés à ses trousses. Après s’être assuré que son petit frère est sain et sauf, il lui reproche son comportement inconséquent avec véhémence. Sur le point de tomber entre les mains du bot-fighter véreux et de ses sbires, Tadashi prend tous les risques : il lance à pleins gaz son deux-roues sur un tas de planches dont l’une est inclinée et leur sert de dangereux tremplin qui leur permet de passer au-dessus des têtes de leurs poursuivants.

 

Alors qu’ils semblent avoir distancé les hommes de main de Yama, les deux frères Hamada tombent sur une patrouille de la Police de San Fransokyo qui les arrêtent, tout comme le gang de Yama, pour leurs infractions routières aussi bien que pour leur participation à des combats de robots illégaux. Si Hiro, encore enfant, est placé seul en cellule, ce n’est pas le cas de Tadashi, logiquement passablement énervé, qui se voit incarcéré en compagnie du colossal Yama et de tous ses gros bras !

Rapidement libérés grâce à l’intervention de leur tante Cass, les deux frères Hamada rentrent chez eux. Alors que Tadashi est encore en train de sermonner Hiro qui selon lui gâche ses talents de roboticien en se livrant aux combats de robots lucratifs, celui-ci est déjà sur son ordinateur pour trouver où auront lieu les prochains affrontements de droïdes. Agacé mais rusé, Tadashi feint d’accepter d’accompagner son cadet à l’endroit où doit se tenir le combat mais il le conduit en fait à son université, l’Institut de Technologie de San Fransokyo. En visitant les installations et en rencontrant ses brillants et sympathiques camarades d’université, Tadashi espère que Hiro ressentira enfin l’envie de s’y inscrire pour exploiter pleinement ses incroyables talents dans le domaine de la robotique. Intrigué et stimulé par les projets d’études de Go Go Tomago, Wasabi et Honey Lemon, Hiro commence à porter un regard nouveau sur la « fac d’intellos » de son grand-frère. En découvrant le projet de Tadashi, le robot assistant de santé personnel Baymax qui a été encodé avec plus de 10 000 procédures médicales différentes, puis en rencontrant le professeur Robert Callaghan, un grand nom de la robotique et doyen de l’Institut de Technologie de San Fransokyo, Hiro nourrit l’envie d’étudier aussi dans cette université. Tadashi est parvenu à lui insuffler l’envie d’exploiter ses formidables capacités intellectuelles autrement que dans des combats de robots clandestins.

 

Pour entrer à l’Institut de Technologie de San Fransokyo, Hiro doit parvenir à épater un jury prestigieux présidé par le professeur Callaghan lors du showcase annuel de l’université. Le jeune surdoué est bien décidé à y parvenir mais peine à trouver une idée géniale… Attrapant son frère par les jambes, Tadashi les hisse sur ses épaules et, alors que Hiro a littéralement la tête à l’envers, il lui conseille de voir les choses sous un autre angle. Le regard du cadet de frères Hamada se pose alors sur son robot de combat et l’idée tant attendue germe dans son esprit : il décide de mettre au point une myriade de petits droïdes, semblables du point de vue de leur fonctionnement à ceux utilisés pour constituer Mégarobot, capables d’être dirigés par la pensée de celui qui porte un bandeau qui leur est relié. Pour donner naissance à ses « microrobots », Hiro travaille jour et nuit et peut compter sur l’aide et le soutien de son grand-frère, comme de ses amis de faculté, Go Go, Honey Lemon, Wasabi et Fred la mascotte.

Le jour du salon, Tadashi est de nouveau aux côtés de Hiro et assiste à son triomphe qui lui permet de décrocher le précieux sésame : le droit de s’inscrire à l’Institut de Technologie. Déjà très fier de son petit frère, Tadashi l’est encore davantage lorsque Hiro refuse la grosse somme d’argent qu’Alistair Krei, un roboticien reconverti en chef d’entreprise de haute technologie arriviste et sans vergogne, lui propose pour acquérir ses microrobots. Tadashi est en effet rassuré : Hiro a compris que ses capacités devaient être utilisées pour faire progresser la science et le bien-être de l’humanité et non pour gagner de l’argent facile ! Tadashi n’hésite pas lui aussi à s’opposer au magnat de Krei Tech Industries lorsque celui-ci s’apprête à quitter l’université en emportant dans sa main un microrobot que Hiro lui avait tendu pour qu’il puisse l’observer de près. Le richissime homme d’affaires, amer, rend le mini-droïde à son inventeur et tourne les talons.

Avant de rejoindre leurs amis, déjà partis au salon de thé de Cass Hamada, les deux frères décident de s’attarder un peu devant l’université pour commencer à fêter ensemble leur succès. C’est alors qu’un incendie se déclare à l’intérieur de l’Institut de Technologie de San Fransokyo. Apprenant que le professeur Callaghan est encore à l’intérieur de l’édifice, Tadashi, n’écoutant que son courage, se précipite à l’intérieur de la faculté ravagée par les flammes. Resté à l’extérieur, Hiro est soufflé par l’explosion qui détruit l’université, ses microrobots qui s’y trouvaient toujours, et cause le décès de Tadashi et du professeur Callaghan. Si Tante Cass et les amis d’université de Tadashi sont profondément meurtri par son décès, c’est Hiro qui est le plus inconsolable. Il reste prostré dans sa chambre pendant des jours, refusant de s’inscrire à l’université. La vision du lit désormais définitivement inoccupé de son aîné, sur lequel Hiro a déposé la casquette favorite  de Tadashi que celui-ci a perdu lorsqu’il s’est rué dans l’université en feu, finit de le plonger dans une incommensurable tristesse.

C’est un accident qui va peu à peu sortir Hiro de son deuil : alors que, pensif, Hiro tient Mégarobot dans les mains, il le lâche malencontreusement sur ses pieds nus et crie de douleur. Cela active instantanément Baymax, que Tadashi avait ramené dans la chambre qu’il partageait avec son frère. Dès lors, le robot-infirmier va jouer auprès de Hiro le rôle qui était celui de Tadashi : une personne loyale et fidèle prête à tout pour aider le jeune surdoué à aller de l’avant. Même si cela nécessite de lutter contre le super-vilain masqué qui a provoqué l’incendie dans lequel Tadashi est décédé et qui n’avait donc en fin de compte rien d’accidentel ! Tadashi va réapparaître à Hiro au moment où celui-ci, consumé par sa haine et assoiffé de vengeance, tombe dans la violence en tentant de tuer le criminel responsable de la mort de son aîné : Hiro découvre en effet, dans la mémoire de Baymax qu’il a changé en machine de guerre, les enregistrements des longues semaines de travaux de son grand-frère pour donner naissance à Baymax.

Malgré les nombreux échecs cuisants (83 tests non-concluants très exactement !), celui-ci n’a jamais renoncé, animé par la conviction que son robot changerait positivement les choses et permettrait de venir en aide à ceux qui en auraient le plus besoin. Touché en plein cœur, Hiro réalise que son frère n’aurait pas supporté de le voir tomber dans le cercle vicieux de la vengeance et se décide à utiliser ses facultés, ainsi que celles de ses amis d’université transformés en apprentis super-héros, pour lutter contre le crime dans les rues de San Fransokyo et faire en sorte que plus personne ne soit affecté par le drame qu’il a personnellement eu à vivre. Alors même qu’il n’est plus de ce monde, Tadashi, par l’intermédiaire de Baymax, est une nouvelle fois parvenu à ramener Hiro sur le droit chemin.

Dans le générique de fin, une scène montre l’inauguration d’un nouveau bâtiment, sans doute pour remplacer celui de l’Institut de Technologie de San Fransokyo détruit dans l’incendie. Ce building a été baptisé du nom de l’aîné des frères Hamada, pour rendre honneur à son courage tout autant qu’à ses travaux scientifiques pour le bien de tous.

Avant d’animer le grand-frère de Hiro, l’artiste Jason Figliozzi avait travaillé sur les courts-métrages Lutins d'Élite : Opération Secret du Père Noël (2010), Lutins d'Élite : Méchants Contre Gentils (2011), Le Mariage de Raiponce (2012) et Paperman (2012) ainsi que sur les Grands Classiques Raiponce (2010), Les Mondes de Ralph (2012) et La Reine des Neiges (2013). Il a ensuite œuvré sur Zootopie (2016).

Le personnage de Tadashi a été exploité dans plusieurs séries de livres, de romans et de mangas dont l’intrigue se déroule avant les évènements narrés dans le 54e Grand Classique Disney comme Baymax ou Hiro et Tadashi.

En version originale, Tadashi Hamada est interprété par l’acteur et mannequin américain d’origine asiatique David Henney. Le comédien avait déjà tourné dans une production adaptée de l’univers des comics Marvel, le long-métrage en prises de vue réelles X-Men Origins: Wolverine (2009) où il jouait le rôle du mutant David North, alias l’Agent Zero.

 

Dans l’Hexagone, l’aîné des frères Hamada est joué par Damien Ferrette. Ce comédien français est très actif dans le domaine du doublage et a, notamment, prêté sa voix à plusieurs reprises à Leonardo DiCaprio et Ashton Kutcher.
La source d'inspiration du personnage
   

Tadashi Hamada a été créé par les artistes des studios Disney pour le Grand Classique Les Nouveaux Héros : il n’existe pas dans les comics Marvel Big Hero 6 dont le long-métrage se veut une libre adaptation.

Dans le film, c’est sa mort tragique qui pousse Hiro Hamada à lutter contre le crime : en cela, il peut être inspiré du personnage de Tomeo Takachiho, le père de Hiro dans les comics dont le décès mène son fils à monter l’équipe de supers-héros des « Big Hero 6 ».

On peut, pour les mêmes raisons, rapprocher Tadashi du personnage de Ben Parker, l’oncle de Peter Parker alias Spider-Man. Comme Hiro, Peter est tenté de tuer celui qui est responsable de la mort de l’un de ses proches avant de réaliser que ce drame doit le conduire à lutter contre les criminels pour que de tels actes ne se reproduisent plus.

En japonais le mot « Tadashi » signifie « loyal » ou « fidèle ». Deux qualités que l’aîné des frères Hamada, prêt à se sacrifier pour les autres et prompt à faire tous les efforts nécessaires pour aider son prochain, possède sans aucun doute !

A cause d’une rivalité ancestrale, née de l’Histoire, entre les Coréens et les Japonais – comparable à celle qui peut exister entre les Français et les Anglais ou encore les Allemands – les responsables des studios Disney ont décidé de rebaptiser le grand-frère de Hiro « Teddy » dans la version de leur Grand Classique distribuée dans le « Pays du Matin calme », un nom américain ne risquant pas de heurter les plus conservateurs des Coréens peu enclins à accepter une surreprésentation de personnages nippons. Pour les mêmes raisons, les deux frères surdoués de la robotique n’y revêtent pas le patronyme japonais de « Hamada » mais s’appellent « Armada ».

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Tadashi Hamada