Page d'accueil > Liste des films > Le Voyage d'Arlo > Spot
     
Filmographie Le Voyage d'Arlo (2015)
Nom d'origine Spot
Animé par  
Voix originale Jack Bright
Voix française  
   

Spot est un jeune garçon préhistorique. Orphelin, il a appris à se confronter seul aux difficultés de la vie sauvage qu’il mène. S’il est courageux et débrouillard, ses manières n’ont pas grand chose de civilisées.

Spot et le jeune et craintif apatosaure Arlo se rencontrent pour la première fois dans des circonstances bien particulières. Cela fait plusieurs jours que, pour se nourrir, Spot pille les réserves de céréales entreposées par la famille de dinosaures agriculteurs d’Arlo. Henry, le père de famille bien décidé à donner à Arlo une chance de prouver sa valeur, lui a confié la délicate tâche d’arrêter le voleur. Aveuglé par la faim, Spot tombe dans le piège tendu par les apatosaures. Prisonnier d’un filet, il tente de s’en extirper. Arlo qui devrait asséner au captif un coup fatal ne parvient pas à s’y résoudre : il libère Spot qui, surpris, prend la fuite. Arrivé quelques instants plus tard, Henry reproche à son fils d’avoir laissé partir le voleur et l’entraîne avec lui à sa poursuite. Le père et le fils se font rapidement suprendre par les fortes pluies et la crue torrentielle qu’elles finissent par provoquer : Henry parvient à sauver Arlo mais meurt, emporté par le flot violent de la rivière. Pour Arlo, le petit humain voleur de bétail est le responsable du drame.

 

Quelques jours plus tard, Arlo découvre Spot à l’intérieur du silo familial, en train de manger goulument leurs réserves de céréales. La colère l’emporte sur la peur et, accusateur, le jeune apatosaure s’en prend à Spot. En luttant l’un contre l’autre, Arlo et Spot s’éloignent du silo et finissent par basculer dans la rivière : ils sont emportés par le fort courant, loin, très loin de la ferme des apatosaures. Seuls, sans repères, les deux jeunes gens devraient décider de s’entraider pour regagner leurs terres… Spot semble le comprendre immédiatement : alors qu’Arlo est blessé à une patte et coincé sous des rochers, le jeune garçon sauvage lui apporte à manger et finit par le libérer… Alors même qu’Arlo, lui, ne peut s’empêcher de lui en vouloir et qu’il se montre agressif à son égard. L’apatosaure craintif va cependant très vite comprendre que Spot est bien plus débrouillard que lui et que s’il veut retrouver la route de la ferme familiale, son concours est déterminant.

Lorsque Spot lui ramène des baies dont il se régale, Arlo lui demande de lui en trouver d’autres. Le jeune garçon habile et adroit entraîne alors le dinosaure pataud le long d’une étroite falaise rocheuse. Les buissons garnis des fruits appétissants se situent de l’autre côté d’un gouffre qui semble infranchissable mais Spot décide de pousser Arlo pour que celui-ci forme malgré lui avec son corps un pont qu’il s’empresse d’emprunter. Parvenu à se hisser à son tour en lieu sûr, Arlo se jette, affamé, sur les baies malgré les avertissement de Spot : le dinosaure vorace dérange un cruel Tétrapodophis qui était endormi dans les buissons. Le reptile préhistorique attaque Arlo et c’est Spot qui s’interpose : courageux, il défie l’animal agressif au corps à corps et finit par le mettre en fuite, après l’avoir violemment mordu et frappé. Arlo semble tout étonné de découvrir que Spot n’a pas hésité un instant à se mettre en danger pour le protéger. Il va rapidement réaliser que, sans s’en rendre compte, il commence à s’attacher à son compagnon de route. En effet, le combat entre Spot et le serpent à pattes a été discrètement observé par un vieux styracosaure, connu sous le nom de Collectionneur : ce dinosaure étrange et quelque peu paranoïaque vit entouré de nombreux animaux qui ont la charge d’assurer sa protection. Conscient de la valeur de Spot, il demande à Arlo de le lui céder. Le jeune apatosaure refuse de lui abandonner le jeune humain. Le Collectionneur, en apprenant qu’Arlo ignore le nom du petit garçon, décide que celui qui trouvera comment il s’appelle le gardera auprès de lui. Arlo se prend au jeu et les prénoms fusent de toutes parts jusqu’à ce que l’apatosaure propose « Spot », un prénom curieux qui fait aussitôt réagir son compagnon de mésaventures. Le Collectionneur, battu à son propre jeu, s’incline.

 

Les deux compagnons vont alors apprendre à se connaître et à s’apprécier. Arlo montre à Spot la beauté insoupçonnée du vol des lucioles, qui s’illuminent dans la nuit, que son père lui avait fait découvrir et tous deux se confient finalement sur leurs failles : Arlo apprend à Spot qu’il a tragiquement perdu son père et le petit humain lui fait comprendre qu’il est orphelin, livré à lui-même sans famille. Par la suite, de nombreuses autres péripéties vont rapprocher Spot et Arlo. Si certaines vont faire naître entre eux une véritable complicité, comme leurs jeux communs consistant à faire sortir de terre de petits Rongeurs préhistoriques en soufflant dans leurs terriers ou leur festin de fruits pourris qui vont causer chez eux d’étranges hallucinations, d’autres évènements vont s’avérer bien plus périlleux.

En effet, Spot et Arlo vont devoir faire face à une terrible tempête qui ravage la forêt où ils se trouvent. Si les deux compagnons s’en sortent indemnes, cet événement climatique inattendu va leur faire croiser la route d’un groupe de Ptérodactyles menés par un dénommé Coup de Tonnerre. Ces ptérodactyles ont été par le passé rendus fous par la tempête et désormais, ils cherchent les victimes de chaque ouragan pour en faire leur repas. S’ils ne s’intéressent pas au trop volumineux Arlo, il en va bien différemment de Spot : le jeune humain s’est caché mais il est reniflé par les dinosaures volants qui rêvent de faire de lui un succulent festin. Attaqué par les ptérodactyles, Spot est défendu par Arlo qui l’aide à s’enfuir. Mais les deux compagnons sont finalement repris par Coup de Tonnerre et ses compères et ils ne doivent leur salut qu’à l’intervention musclée d’une famille d’éleveurs tyrannosaures. Face au danger, Arlo, à son tour, n’a pas hésité à se mettre en danger pour venir en aide à Spot qu’il considère désormais indubitablement comme un véritable ami.

Aux côtés des éleveurs Butch, Ramsey et Nash, Spot va une nouvelle fois faire la démonstration de ses nombreuses qualités. Bien décidés à retrouver la trace des voleurs de bétail qui les ont dépossédé de leurs Longhorns, les éleveurs font confiance à Arlo qui vante le flair sans faille de Spot. Celui-ci renifle la laine d’une des bêtes et parvient après de longues heures de marche à retrouver les têtes de bétail disparues. Même lorsque Spot s’est laissé distraire quelques instants par un insecte sauvage qu’il s’est empressé de dévorer, Arlo n’a pas douté de sa capacité à mener à bien sa mission. Lorsque le jeune apatosaure est envoyé en éclaireur pour forcer les voleurs, localisés, à se montrer, Spot l’accompagne. Une nouvelle fois dépassé par ses peurs, Arlo ne trouve pas le courage de crier suffisamment fort pour alerter les brigands : Spot le mord alors pour le forcer à hurler.

Lorsque les voleurs, quatre vélociraptors, accourent, une bataille s’engage rapidement. Spot, jonché sur le dos d’Arlo, grogne de toutes ses forces contre les vélociraptors. Quand, finalement, Bubbha, Lurleane, Earl et Pervis sont mis en déroute par Butch, ses enfants et Arlo, la petite troupe décide de s’offrir un dîner à la belle étoile. Une nouvelle fois, Arlo y affirme son attachement envers Spot : il refuse de le céder à Nash lorsque celui-ci lui propose un échange contre son « insecte-harmonica ». C’est donc plus soudés que jamais que, finalement, Spot et Arlo quittent leurs amis pour reprendre la route menant à la ferme des apatosaures.

Alors que le mont Trident au pied duquel se trouve la ferme d’Arlo est en vue, Spot va pour la deuxième fois croiser la route d’un autre humain. Dans le lointain, un homme adulte hurle à la manière d’un loup sauvage. Spot, habitué de ce moyen d’expression, lui répond de toutes ses forces. Bien décidé à garder son ami auprès de lui, Arlo le convainc de reprendre la route, alors même que Spot semble mourir d’envie de rencontrer cet être qui lui est semblable. Les regrets de cette rencontre ratée vont rapidement être oubliés : une nouvelle fois, Spot et Arlo doivent faire face à la bande de ptérodactyles de Coup de Tonnerre, au cœur d’une nouvelle tempête.

Cette fois, les dinosaures volants parviennent à enlever Spot, malgré l’opposition d’Arlo : le jeune apatosaure est projeté en contre-bas de la falaise, ce qui laisse tout loisir aux dinosaures fous pour disparaître avec leur proie. Bien décidé à sauver son ami, Arlo va parvenir à retrouver la trace de Coup de Tonnerre et ses sbires. En les affrontant, il arrive rapidement à mettre hors d’état de nuire les ptérodactyles, à l’exception de leur meneur qui s’apprête à dévorer Spot : s’extirpant de l’arbre creux dans lequel il s’était caché pour échapper aux coups de becs de ses kidnappeurs, il arrache d’une morsure féroce un morceau de l’aile de Coup de Tonnerre. Ainsi handicapé, le ptérodactyle dément ne peut échapper à Arlo : déséquilibré, il s’écrase dans la rivière déchaînée et disparaît.

Mais les deux amis ne sont pas pour autant tirés d’affaire : la tempête a provoqué une crue de la rivière au bord de laquelle ils se trouvent et une vague gigantesque semblable à celle qui a provoqué la mort d’Henry déferle en direction de Spot toujours jonché sur son tronc creux. Arlo tente de le sauver en sautant dans sa direction mais tous deux sont balayés par le violent torrent. Si Arlo parvient rapidement à refaire surface, Spot, qui a perdu connaissance, dérive rapidement en direction d’une vertigineuse chute d’eau à l’intérieur du tronc d’arbre. Au péril de sa vie, Arlo nage jusqu’à lui et parvient à le rejoindre alors qu’il est sur le point de se noyer : il le serre contre lui et le protège de son solide corps de dinosaure au moment où ils sont emportés par la cascade. Après la chute, Arlo, indemne, dépose Spot inanimé sur la terre ferme. Le petit garçon est sain et sauf, grâce au courage de son ami.

 

Après de longues semaines de voyage, Spot et Arlo sont enfin parvenus à retourner chez eux. C’est alors que l’humain aperçu quelques temps plus tôt resurgit. Ses cris alertent une nouvelle fois Spot. Il s’agit d’un homme adulte mais celui-ci est en fait un père de famille, accompagné de sa femme et de ses deux enfants, un garçon et une fille. Ils se dirigent, en marchant à quatre pattes, en direction du jeune orphelin qui les rejoint rapidement. Après s’être observés et reniflés, Spot et l’homme se rapprochent. La femme les rejoint et pose une caresse toute maternelle sur les joues de Spot, qui s’abandonne à cette douceur à laquelle il n’était plus accoutumé depuis longtemps. Heureux de découvrir des personnes qui lui sont semblables et semblent déjà l’apprécier, Spot a cependant du mal à accepter de dire au revoir à son ami apatosaure. Conscient que Spot vient de trouver la famille dont il rêvait, Arlo, le cœur en peine, repousse son ami et lui fait comprendre que sa place est parmi les hommes. Dans une dernière étreinte, les deux amis se disent au revoir.

 

L’un comme l’autre auront grandi grâce à leur rencontre et aux nombreuses péripéties qu’ils ont su dépasser unis, ensemble. A la manière des loups, ils hurlent une ultime fois pour exprimer toute leur amitié et leur attachement l’un à l’autre.

Spot figure au casting de deux jeux vidéos : The Good Dinosaur: Dino Crossing (jeu vidéo mobile développé par Disney Interactive et sorti en 2015) dont il est l’un des nombreux personnages jouables et Disney INFINITY: 3.0 Edition (développé par Avalanche Software et édité par Disney Interactive Studios et LucasArts en 2015) dans lequel il est aussi possible de l’incarner.

Dans toutes les versions du 16e long-métrage des studios Pixar c’est le jeune comédien américain Jack Bright qui assure les borborygmes de Spot. On lui doit aussi des voix d’enfants monstres dans Monstres Academy (2013).

Des humains aux attitudes animales

Dans Le Voyage d’Arlo, la météorite qui a provoqué l’extinction des dinosaures n’a pas heurté la planète Terre… La vie humaine s’est donc développée dans un monde duquel les gigantesques sauriens n’ont pas disparu. Ils ont même considérablement évolué, délaissant leur état sauvage et animal pour adopter des attitudes typiques de l’Humanité : les herbivores comme les apatosaures sont devenus agriculteurs, tandis que de nombreux carnivores tels que les tyrannosaures se sont lancés dans l’élevage…

Contrairement aux dinosaures, les êtres humains sont eux toujours très primitifs. Spot est contraint à voler les réserves de grains de la famille d’Arlo et semble incapable de cultiver par lui-même. Son comportement, comme celui de la famille qui finit par l’adopter, ressemble beaucoup à celui des canidés : il suit une trace à l’aide de son flair, hurle comme un loup pour s’exprimer ou faire part de sa tristesse, il chasse et combat les proies tel un prédateur chevronné et se déplace en marchant à quatre pattes… Alors que les dinosaures savent parfaitement parler, les humains en sont incapables. Pixar livre au final une savoureuse, sympathique et décalée relecture inversée des comportements animaux et humains !
 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Spot