Page d'accueil > Liste des films > Le Roi Lion > Scar
     

Filmographie

 

Le Roi Lion (1994), Le Roi Lion 2 : l’Honneur de la Tribu (1998), Le Roi Lion 3 : Hakuna Matata (2004), Timon et Pumbaa (série télévisée, 1995-1996), Disney’s : Tous en Boîte (série télévisée, 2001-2004), cameo dans Hercule (1997)
Nom d'origine Scar (Taka)
Animé par Andreas Deja (superviseur de l’animation), Doug Frankel, Jean Morel, Mark Koetsier, Alex Williams

Voix originale

Jeremy Irons, Jim Cummings (Le Roi Lion 2 : l’Honneur de la Tribu)

Voix française

Jean Piat (Le Roi Lion), Guy Chapellier (Le Roi Lion 2 : l’Honneur de la Tribu)
   

Scar est le frère de Mufasa, le souverain de la Terre des Lions, qu’il déteste et dont il convoite maladivement la place. Sa haine pour son frère aîné n’a d’égal que celle qu’il éprouve pour Simba, son neveu, dès sa naissance puisqu’il prend sa place dans l’ordre de succession au trône tant convoité. Il est ainsi l’un des seuls habitants de la Terre des Lions à ne pas assister à la présentation officielle de Simba.

Scar n’a pas les aptitudes physiques de son athlétique grand frère : il est juste bon à s’en prendre à la souris qui vit dans son antre.  Conscient de ses faiblesses, il l’est tout autant de ses forces, s’autoproclamant bien plus intelligent que Mufasa… Bien plus sournois et malintentionné en tout cas ! En effet, Scar est prêt à tout pour succéder à son aîné et le chemin le plus court pour atteindre son but est l’élimination pure et simple de Mufasa et de son fils.

Scar étant un homme de l’ombre, un lâche qui rechigne à se salir les mains, il confie la sale besogne aux hyènes, condamnées à l’exil par Mufasa, et principalement au trio composé de Banzaï, Ed et Shenzi, en échange de la promesse d’un approvisionnement important et régulier en nourriture, Scar s’autoproclamant « roi des chasseurs », et de l’égalité avec les lions.

 

Son plan pour s’emparer du trône est aussi efficace que machiavélique : prétextant que son père veut lui faire une surprise, Scar demande à son neveu de l’attendre au fond des gorges de la Terre des Lions… Or, c’est par cet endroit que fuient les gnous chassés par les hyènes. Si Simba a peu de chance d’en réchapper, Scar veut avant tout en finir avec Mufasa. Il informe donc son frère des dangers qu’encoure son fils sachant qu’il n’hésitera pas une seconde à se lancer au secours de Simba. Parvenu à mettre son fils en lieu sûr, Mufasa peine à se hisser lui-même sur la terre ferme : c’est alors que Scar, feignant de lui porter secours, plante ses griffes dans ses pattes et le pousse dans le vide.

Le premier obstacle à son couronnement a été anéanti mais il reste encore Simba. Scar l’accuse alors d’avoir causé la mort de Mufasa par son imprudence et lui conseille de fuir et de ne plus jamais revenir sur la Terre des Lions… Pour être sûr que sa décision de s’exiler soit « définitive », Scar lance Banzaï, Ed et Shenzi à ses trousses avec pour ordre de l’éliminer.

 

Malheureusement pour le traître, les hyènes sont de piètres hommes de main ! Après avoir échoué à tuer Simba lorsqu’il s’était aventuré avec Nala dans le cimetière des éléphants sur une suggestion faussement accidentelle de Scar lui-même, elles voient le jeune lionceau leur échapper une seconde fois mais se gardent bien de raconter leur échec à Scar.

Scar règne alors d’une main de fer sur la Terre des Lions et confère aux hyènes une place de premier ordre au sein de la Terre des Lions, les lionnes de Sarabi étant chargées de chasser pour les nourrir alors qu’elles sont elles-mêmes affamées. Quant à Zazu, le principal conseiller de Mufasa, il est emprisonné dans une carcasse d’animal et relégué au rôle d’amuseur privé du roi et les lionnes doivent passer le plus clair de leur temps à chasser pour nourrir les hyènes alors qu’elles-mêmes sont affamées.

Les excès du tyran poussent les lionnes à vouloir le renverser. Alors que Nala, devenue adulte, est partie chercher de l’aide pour en finir avec le règne de Scar, elle tombe nez-à-nez avec Simba. Ce dernier finit par choisir d’aller reconquérir le trône qui lui échoit, convaincu par le spectre de son père.

D’abord surpris par le retour de son neveu qu’il pensait mort, Scar réagit en disant aux lionnes, parmi lesquelles Sarabi, que c’est Simba qui est responsable de la mort de Mufasa… Peu importe, Simba a décidé de faire face à son passé et affronte son oncle en combat singulier.

Dans un premier temps, Scar prend le dessus sur son jeune neveu, rapidement propulsé au bord du Rocher des Lions auquel il ne se raccroche plus que du bout des griffes de ses pattes supérieures… Sur le point de jeter Simba dans le vide, Scar lui révèle que c’est dans une situation quasiment identique qu’il s’est débarrassé de Mufasa… L’aveu du meurtre de son père cause chez Simba un sursaut salvateur qui lui permet de renverser la situation.

Celui qui a vécu en félon meurt en félon. Il se décharge de toute responsabilité en accusant les hyènes et, alors que Simba l’a épargné et condamné à l’exil, se rue une nouvelle fois sur lui après l’avoir préalablement aveuglé en lui jetant des braises incandescentes au visage… En vain : projeté par Simba, il tombe du Rocher du Lion et se retrouve face-à-face avec les hyènes bien décidées à lui faire payer au prix fort son ultime traîtrise. Il est dévoré par ses sbires affamés.

Bien que Scar meure à la fin de Le Roi Lion (1994), sa carrière cinématographique s’est poursuivie au-delà du 32e Grand Classique des studios Disney. Ainsi, il apparaît sous forme de clin d’œil dans Le Roi Lion 2 : l’Honneur de la Tribu : dans un cauchemar de Simba où il rejoue la scène de la mort de Mufasa avant d’adopter les traits de son fils adoptif Kovu et lorsque ce dernier se regarde dans l’eau d’un étang et que son reflet se déforme jusqu’à adopter l’apparence de Scar. Dans le Roi Lion 3 : Hakuna Matata (2004), relecture du premier opus de la saga du point de vue de Timon et Pumbaa, Scar passe au second plan, laissant le principal rôle d’antagoniste au trio d’hyènes formé de Banzaï, Ed et Shenzi : il n’apparaît que dans quelques scènes issues de Grand Classique et sans jamais prononcer le moindre mot.

Scar est, enfin, brièvement apparu dans le Grand Classique Hercule (1997), sous la forme d’une peau de lion revêtue par le héros grec ! Zazu s’est montré prophète en prédisant dès 1994 que Scar finirait en carpette !

 

C’est l’acteur Jim Cummings qui assure le rôle de Scar pour ses apparitions en guise de clin d’œil dans la première suite du film, Le Roi Lion 2 : l’Honneur de la Tribu (1998), remplaçant ainsi l’acteur britannique Jeremy Irons qui officiait dans le Grand Classique. C’est aussi lui qui double le personnage d’Ed la hyène pour la version originale du même long-métrage mais aussi dans toutes les autres versions car Ed est dépourvu de la parole et se contente de rire et de faire des bruits étranges. Jim Cummings s’est illustré dans le doublage de plusieurs dizaines de personnages des studios Disney : pour les Grands Classiques, il a notamment doublé Razoul dans Aladdin (1992), la Taupe dans Le Roi Lion (1994), le chef indien Powhatan dans Pocahontas (1996), le centaure Nessus dans Hercule (1997) et Ray dans La Princesse et la Grenouille (2009).

Jean Piat, voix française de Scar dans le Grand Classique, a incarné un autre grand méchant des studios Disney : l’impitoyable juge Claude Frollo dans Le Bossu de Notre-Dame (1996), un méchant tout en nuances et machiavélisme, comme le traître de la Terre des Lions. Guy Chapellier qui reprend le flambeau pour les cameos du deuxième opus a prêté sa voix à d’autres personnages Disney et Pixar  parmi lesquels Jim Chéri pour le deuxième doublage de 1989 de La Belle et le Clochard (1955), le Prince Philippe pour le deuxième doublage de 1981 de La Belle au Bois Dormant (1959), l’Amiral pour Le Monde de Nemo (2003) ou le commentateur de base-ball dans Chicken Little (2005).

 

L’animation du personnage de Scar fût supervisée par Andreas Deja,  arrivé aux studios Disney en 1980 en tant qu'artiste-concepteur pour Taram et le Chaudron magique (1985). En 1986, on lui confia la supervision de l'animation de la Reine Moustoria dans Basil, Détective Privé. Il se chargea de l'animation de Roger Rabbit pour Qui Veut la Peau de Roger Rabbit (1988), du Roi Triton pour La Petite Sirène (1989) et de Mickey pour Le Prince et le Pauvre (1990) mais ses plus grandes réalisations restaient à venir...

Andreas Deja fut en effet à l'origine de l'animation des méchants de trois Grands Classiques des années 1990 au succès considérable. En 1991, il conçut le stupide mais cruel Gaston pour La Belle et la Bête, avant de se consacrer à Jafar pour Aladdin (1992) et à Scar pour Le Roi Lion (1994).

Parmi ses réalisations, il faut aussi citer les personnages d'Hercule adulte (Hercule, 1997), de Lilo (Lilo & Stitch, 2002), de Slim et Junior (La Ferme se Rebelle, 2004), de la Reine Narissa (Il Etait Une Fois, 2007) et de Mama Odie (La Princesse et la Grenouille, 2009). Dernièrement, il fut chargé de l'animation de Tigrou pour le Grand Classique Winnie l'Ourson (2011).

L'aspect graphique de Scar  

Scar a une apparence graphique particulièrement soignée qui fait qu’il ne ressemble pas aux autres représentants de son espèce apparaissant dans le 32e Grand Classique des studios Disney – peut-être parce qu’à l’origine Scar avait été pensé comme un méchant fauve sans aucun liens de parenté avec le roi de la Terre des Lions ?

C’est un lion frêle à la fourrure brune et la crinière noire qui possède de longs yeux en amande, de couleur vert. Principal signe distinctif, une cicatrice s’étend, de haut en bas, de part et d’autre de son œil gauche. Ses pattes blanches se terminent par des griffes acérées qui ne sont jamais rétractées contrairement à celles de ses congénères. L’aspect graphique du personnage correspond finalement parfaitement à son caractère de méchant fourbe et félon.

Pour que le rendu du personnage soit le plus réaliste possible, les animateurs se sont directement inspirés des mimiques de Jeremy Irons, l’acteur qui double le personnage dans la version originale du Grand Classique. Avec Scar, les studios Disney tiennent l’un de leurs méchants les plus charismatiques et réussis, l’un aussi des plus populaires auprès du grand public !

Les origines du nom "Scar"

Le nom « scar » dérive de l’anglais « scar » signifiant « cicatrice » mais le frère de Mufasa ne s’est pas toujours appelé ainsi, son infirmité n’étant pas de naissance.

Une série de livres officiels nous en apprend plus sur l’enfance de Scar qui à l’origine s’appelait Taka – ce qui signifie « détritus » en swahili et montre l’estime que son propre père avait pour son second fils.

Jaloux que son frère ainé ait été choisi pour succéder à son père sur le trône de la Terre des Lions, il lui tend un piège en lui demandant, en temps de sécheresse, de descendre voir ce qu’il se passe au niveau du cours d’eau, sachant que s’y trouve un buffle nommé Boma qui refuse de partager l’eau et se montre souvent violent. Taka, qui cherche à ce qu’un accident advienne à son frère provoque le buffle en lui disant que s’il n’obéit pas aux ordres de son futur roi, Mufasa le combattra en duel singulier… Si les deux lionceaux parviennent tout d’abord à échapper à Boma, le buffle s’est juré de punir Taka pour son insolence et le retrouve avec son troupeau : chargé par les buffles, Taka est secouru par Mufasa mais garde une profonde cicatrice à l’œil gauche, signe de son infâme censé lui rappeler les risques de la jalousie et de la colère…

C’est à ce moment-là qu’il décide de se faire appeler Scar. Son fils adoptif portera le même nom mais en swahili, langue dans laquelle cicatrice se dit « kovu ».

Ce que le personnage doit au Hamlet de Shakespeare
Le personnage de Scar est grandement inspiré du roi du Danemark Claudius apparaissant dans la tragédie de William Shakespeare, Hamlet, écrite au début du XVIIe siècle. Comme Scar, Claudius, maladivement jaloux de son frère ainé qui règne sur le Danemark, fomente un complot visant à prendre sa place en l’assassinant. Parvenu à ses fins, Claudius règne d’une main de fer sur son pays. Il est finalement vaincu par son neveu, le prince Hamlet.

Scar est un personnage qui apparaît dans certaines parades des parcs à thèmes Disney. Il figurait notamment sur le char dédié aux méchants de la Parade des Rêves Disney à Disneyland Paris de 2007 à 2012. Il apparaît aussi dans certains spectacles comme Fantasmic! ou World of Color.

Dans l’attraction Sorcerers of the Magic Kingdom du parc Magic Kingdom, il est ramené d’entre les morts par Hadès qui lui demande en échange de l’aider dans ses méchants desseins : pour ce faire, il s’associe aux hyènes auprès de qui il se prétend invincible pour que ses anciens sbires acceptent de le seconder malgré leur passif.

 
Enfin, il figure dans le spectacle Villains Tonight! de la Disney Magic Cruise.
 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Scar