Page d'accueil > Liste des films > Ratatouille > Rémy
     
Filmographie Ratatouille (2007), Notre Ami le Rat (2007)
Nom d'origine Remy
Animé par  
Voix originale Patton Oswalt
Voix française Guillaume Lebon
   

Rémy est un petit rat bleu-gris passionné de haute gastronomie… Un domaine exigent dans lequel il excelle secrètement et aspire à s’illustrer. Pas banal pour un rongeur !

Tout ce que Rémy sait au sujet de la cuisine, il l’a appris grâce au célèbre chef étoilé français Auguste Gusteau dont Mabel suit les émissions télévisées et possède les livres de recettes. Le maître-queux reconnu défend depuis toujours une vision de la haute gastronomie dans laquelle le jeune rat s’est immédiatement reconnu : « Tout le monde peut cuisiner »… Et oui, même un rat d’égouts ! Il est ainsi très affecté lorsqu’il apprend la mort de son mentor.

A l’exception de son frère Émile, aucun membre de la colonie de rat où il a grandi et dont son père Django est le patriarche ne connaît l’amour sans bornes que Rémy voue à l’art culinaire. Pour Rémy, nul ne peut comprendre pourquoi il se donne tant de mal pour se préparer un repas alors qu'il est si facile pour un rat de récupérer ce qui traîne dans les ordures ; l’important pour un rat n’est-il pas de remplir son estomac, peu importe le goût ou la comestibilité ?

Voulant se montrer pédagogue, Rémy entraîne son frère Émile, totalement hermétique aux choses de la gastronomie, dans la cuisine de chez Mabel, la vieille dame qui possède la maison dans les combles de laquelle s'est installée leur colonie de rats, pour trouver des ingrédients pour accommoder les restes de nourriture qu'ils ont trouvé dans les ordures.

 

Concentré sur sa cuisine, Rémy ne prête pas attention à la vieille femme qui fait la sieste dans son fauteuil… Mal lui en a pris car Mabel finit par se réveiller et est prête à tout pour exterminer les rats, indésirables à ses yeux, qui se sont établis chez elle… Après avoir tenté de les abattre à coups de fusil, Mabel se replie sur un matériel sophistiqué permettant de gazer en masse des nuisibles lorsqu’elle se rend compte que ce ne sont pas deux rats mais des milliers qui vivent dans ses combles. Si les rats de la colonie ne demandent par leur reste et fuient en direction des égouts, Rémy s’attarde pour emporter le livre de recettes d’Auguste Gusteau… Distancé, il est véritablement séparé de ses camarades lorsqu’un tir de fusil de Mabel le fait chavirer, manquant de le toucher grièvement… Rémy est désormais tout seul, loin de sa famille.

Après avoir dérivé pendant des heures à l’abri des canalisations, Rémy réalise qu’il a peu de chances de retrouver les siens. Abattu, il se laisse aller à la déprime lorsque l’illustration de Gusteau, en couverture du livre de Mabel, s’anime et s’adresse à lui. De son vivant, Gusteau était, bien malgré lui, le mentor de Rémy ; sous forme spectrale, il va devenir sa conscience. Ainsi, le fantôme de Gusteau pousse Rémy à aller de l’avant… Et cela commence par sortir des égouts ! Se laissant convaincre, le jeune rat quitte les souterrains et découvre qu’il a dérivé jusqu’à Paris et qu’il ne se trouve plus qu’à quelques centaines de mètres du restaurant de son modèle, Chez Gusteau… Le hasard fait bien les choses et la tentation est trop grande, il doit aller voir à quoi ressemblent les cuisines de l’établissement.

Si Rémy, fatigué et affamé par sa longue traversé des égouts est dans un premier temps prêt à voler dans le garde-manger du restaurant étoilé, il est vite rappelé à l’ordre par le fantôme de Gusteau. C’est alors que Rémy aperçoit un autre nouveau venu Chez Gusteau, Alfredo Linguini, jeune commis aux poubelles fraîchement engagé… Rémy est abasourdi lorsque depuis une fenêtre de l’établissement qu’il était sur le point de quitter, il voit le jeune homme « gâter » la soupe du jour en tentant d’y mettre sa « patte », à l’égard des regards. Le potage étant sur le point d’être servi, Rémy n’a plus le choix s’il veut sauver la réputation de l’établissement fondé par son mentor : il se doit d’aller arranger les choses… Mais voilà, en confondant vitesse et précipitation, Rémy se fait remarquer, même s’il n’y a que Linguini qui le voit à l’œuvre au-dessus de la casserole. La situation tourne au cauchemar pour le rat-cuisiner : il est capturé par la brigade de Chez Gusteau et voit le succès éclatant de sa soupe, félicitée par la critique gastronomique Solène LeClaire, attribué à Alfredo Linguini.

 

C’est l’imposteur involontaire qui se voit chargé de se débarrasser définitivement du rat, un « nuisible » dont la présence est jugée inopportune dans les cuisines d’un restaurant du standing de Chez Gusteau. Arrivé sur les quais de Seine, Linguini ne peut se résoudre à condamner le rat à une mort certaine en jetant le récipient dans lequel il est retenu captif dans le fleuve. Réalisant que Rémy comprend le langage des humains, Alfredo Linguini a une idée folle, proposer au rat de s’associer avec lui. Tout le monde y serait gagnant : le jeune-homme pourra compter sur les connaissances en cuisine de Rémy pour confirmer son premier « succès » et le rat aura l’occasion grâce à Linguini de s’adonner à sa passion… Après un temps d’hésitation, Rémy finit par accepter et s’établit dès lors chez Linguini.

La collaboration entre Alfredo Linguini et Rémy commence alors. Les deux compères apprennent alors à travailler ensemble : Rémy, caché dans la toque de Linguini jouera les marionnettistes en tirant les cheveux du jeune-homme, ce qui permet au rat de faire faire au jeune-homme tout ce qu’il désire… Mais cela demande du temps et de la répétition, les premiers essais tournant rapidement à la catastrophe et causant un véritable bazar, fait de liquides renversés et de mets tombés à terre, dans la chambre d’Alfredo.

Leur association étant enfin bien rôdée, Linguini et Rémy font des merveilles derrière les fourneaux de Chez Gusteau, malgré la surveillance de Skinner et les pièges que celui-ci tente de tendre à Linguini : la soupe du premier soir est de nouveau réalisée à la perfection, la recette de ris de veau « à la Gusteau » rencontre elle aussi un franc succès alors même que le grand chef étoilé, fondateur du restaurant, l’avait toujours considérée comme un échec… Linguini devient rapidement la coqueluche des gastronomes, même les plus exigeants, ainsi que des médias et tout cela grâce au savoir-faire de Rémy. Le regain de popularité du restaurant Chez Gusteau finit par attiser la curiosité du redouté et redoutable critique gastronomique Anton Ego, dont les papiers incendiaires ont été à l’origine du déclin d’Auguste Gusteau. Les deux compères devront l’affronter tôt ou tard…

Rémy et Linguini sont désormais inséparables… Et le petit rat n’hésite pas à aider son ami, même au-delà des cuisines : c’est grâce à son intervention, au nez et à la barbe de Skinner, que l’hérédité entre Auguste Gusteau et Alfredo est révélée au grand jour et que le jeune-homme devient le chef de cuisine et le propriétaire du restaurant puis que Linguini parvient à conquérir le cœur de la jeune et belle cuisinière Colette dont il s’était épris dès le premier regard.

Des semaines sont passées lorsque Rémy voit arriver devant le restaurant son frère Émile qui est enfin parvenu à retrouver sa trace. Le rat glouton finit par convaincre Rémy de rendre visite à leur père Django et au reste de la colonie. Malheureusement, malgré la joie des retrouvailles, Rémy et son père sont encore incapables de se comprendre : Django ne voit les hommes que comme des tueurs de rats et il n’hésite pas à appuyer sa démonstration par une visite de la vitrine d’un dératiseur alors que Rémy sait que certains humains, comme Alfredo, sont différents de ceux dépeints par le chef de clan. Ne se sentant plus chez lui parmi les rats de la colonie, Rémy retourne là où il s’est épanoui, c’est-à-dire avec Linguini, derrière les fourneaux de Chez Gusteau.

Mais le jeune homme s’avère très vite incapable de gérer son succès brutal et retentissant et la réussite lui montant à la tête, il délaisse peu à peu Colette et, surtout, s’attribue de plus en plus éhontément les mérites de Rémy, ce qui finit par provoquer une dispute entre les deux amis. Rémy, pour se venger, décide de trahir Linguini en ouvrant à sa colonie de rats gloutons les portes du garde-manger du restaurant… Linguini le surprend et, de colère, le chasse du restaurant.

C’est l’occasion que le Chef Skinner, qui s’est vu éconduit du restaurant et a dû tirer un trait sur ses rêves de fortune à cause de Rémy, saisit pour capturer le « petit chef » prodige. Il l’enferme en lui intimant l’ordre de mettre au point de nouvelles recettes pour la gamme de produits surgelés qu’il entend lancer pour s’enrichir. Le jour de la venue du « pape » de la critique gastronomique Anton Ego est arrivé et Rémy est prisonnier…

Sa famille a beau ne pas comprendre ses choix, elle n’hésite pas à se mobiliser pour Rémy quand celui-ci a besoin d’aide : avertis par Émile qui a été témoin de l’enlèvement de son frère, Django et le musculeux Git parviennent à délivrer Rémy qui s’empresse alors de retourner Chez Gusteau pour prêter main-forte à celui qui malgré les brouilles n’a jamais cessé d’être pour lui son plus précieux ami.

Rémy se rend vite compte que la réciproque est vraie : tout juste revenu, il assiste à l’aveu de Linguini qui annonce à toute sa brigade qu’il n’a jamais été doué pour la cuisine et que c’est un petit rat qui a su redorer le blason de leur restaurant. Les liens sont renoués entre les deux compères mais les cuisiniers de Chez Gusteau, se sentant trahis, démissionnent. Heureusement, Rémy peut de nouveau compter sur sa famille : les rats de la colonie de Django, désormais convaincu grâce à son fils que tous les hommes ne sont pas des monstres, viennent seconder leur petit prodige des fourneaux dans les cuisines du restaurant.

Rémy fait un pari fou : cuisiner une simple ratatouille pour tenter d’épater le redoutable et redouté critique… Et c’est un pari réussi ! Anton Ego est, dès la première bouchée, renvoyé en enfance grâce au goût du met cuisiné par Rémy qui lui rappelle immédiatement la ratatouille de son enfance, celle que sa mère lui mijotait quand il n’était alors qu’un petit garçon. Les clients étant partis, Anton Ego rencontre le chef prodige qui a su enthousiasmé ses papilles : pour la première fois, les talents de Rémy sont reconnus et célébrés par un professionnel sans qu’ils ne soient attribués à un autre ! Rémy a su prouver sa valeur et démontrer la justesse de la maxime de son mentor : un grand cuisinier peut définitivement se cacher n’importe où, même dans la peau d’un rat d’égouts.

 

Bien qu’auréolé d’une critique dithyrambique d’Anton Ego, le restaurant Chez Gusteau se voit fermé administrativement pour raisons d’hygiène, un Inspecteur sanitaire étant passé en cuisine pour un contrôle lorsque Rémy et sa colonie s’y activaient. Peu importe au final puisque Rémy a définitivement trouvé sa voix et continuera, en tant que chef de cuisine, à ravir les papilles de ses clients, qu’ils soient des humains ou des rats, dans le nouveau restaurant parisien ouvert par ses amis, Alfredo et Colette et baptisé « La Ratatouille ».

 

Rémy est l'un des protagonistes du court-métrage Pixar de 2007, Notre Ami le Rat, mêlant habilement animation 2D (majoritaire), 3D, image par image et même scènes « live ».

A travers ce court-métrage qu'il aborde comme une conférence, Rémy cherche à convaincre les hommes de l'intérêt supérieur des rats qui, depuis les confins du passé, ont démontré que leur histoire était étroitement liée à celle des êtres humains. Émile, quant à lui, est beaucoup moins sérieux et n'a en tête que de chanter la chanson « On vous suivra sur Mars », annonçant aux humains que leur futur sera à l'image de leur passé, forcément lié à celui des rats puis d’aller déjeuner !

Un clin d’œil a été fait au personnage dans WALLE (2008) lors de la scène où EVE et WALL•E sont prisonniers de la casse aux robots sur le point d’être anéantis dans l’espace : en effet, l’un des compagnons d’infortune des deux héros est un robot-souris nommé REM•E, ce qui, phonétiquement en anglais, sonne exactement comme « Rémy ».

Le personnage est aussi au centre du concept de « Chez Rémy », une émission de « compétition culinaire » opposant deux familles à chaque nouvel épisode et diffusée sur Disney Channel France depuis octobre 2014.

Dans la version française, c’est Guillaume Lebon, un habitué des productions Disney et Pixar qui incarne Rémy. On lui doit notamment les voix d’Aladdin dans le troisième opus de la saga sorti en 1996, Aladdin et le Roi des Voleurs, du Clochard pour le troisième doublage de 1997 de La Belle et le Clochard (1955) et sa suite de 2001, La Belle et le Clochard 2 : l’Appel de la Rue,de Louis, un pigeon apparaissant dans Volt, Star Malgré Lui (2008), du chien Doug dans Là-Haut (2009) ou encore du flamant rose Flamingo dans Gnoméo et Juliette (2011).

Rémy est un personnage que les visiteurs de certains parcs à thèmes Disney peuvent rencontrer au grès de leurs pérégrinations. Dans le parc Walt Disney Studios du resort parisien, Rémy apparaît régulièrement, souvent aux côtés de son frère Émile, dans une photo-location dédiée à Ratatouille. Il est d'ailleurs aussi présent dans le décor d'arrière-plan.

C’est aussi dans ce parc que, depuis juillet 2014, le personnage est au centre d’une attraction, Ratatouille : L’Aventure totalement toquée de Rémy. Elle propose aux visiteurs de revivre des scènes cultes du long-métrage Pixar, en ayant l’impression d’être réduits à la taille d’un rat ! L’attraction se situe au cœur d’une zone appelée la Place de Rémy où se trouve aussi un restaurant entièrement dédié au petit rat cuisinier et, plus largement, à l’univers du film Ratatouille : le Bistrot Chez Rémy. Rémy est présent dans plusieurs éléments de la décoration du restaurant et possède même un menu et un dessert (un éclair au chocolat et à la noisette) à son nom.

Le rat-cuisinier est aussi la mascotte du restaurant Chefs de France du pavillon français du parc floridien EPCOT. Il vient quotidiennement rendre visite aux convives de l’établissement et anime leur repas.

Enfin, Rémy figure dans des spectacles, comme Disney Dreams! à Disneyland Paris où une séquence entière lui est dédiée, et des parades, comme The Pixar Play Parade du parc floridien Disney’s Hollywood Studios.

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Rémy