Page d'accueil > Liste des films > Mélodie du Sud
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Mélodie du Sud

1946

     
Date de sortie 12/11/1946 (USA)
  14/12/1949 (France)
Titre original Song of the South
Réalisation Harve Foster, Wilfred Jackson
Durée 94 minutes
   
  Animation 2D / Film Live
  Budget  
         
13 fiches consultables
 
Les différents livres de Joel Chandler Harris, journaliste et auteur américain, regroupant les contes de l’Oncle Rémus (Uncle Remus: His Songs and His Sayings, Nights with Uncle Remus), parus entre 1880 et 1905.
 
 
Mélodie du Sud fait aujourd’hui injustement les frais de l’autocensure de la maison-mère de la firme Disney, qui croit ainsi se préserver d’accusations de racisme, qui seraient de toute façon totalement infondées… Les personnages de ce film ne sont donc que peu connus du grand public voire de certains fans ; cela est d’autant plus vrai pour les personnages animés que les scènes d’animation, au nombre de trois, ne représentent que la plus minime partie de Mélodie du Sud, comparées aux scènes en prises de vue réelles. Néanmoins, ces personnages valent le détour ! De l’espiègle Frère Lapin, loin d’être aussi lisse que la plupart des autres héros, au cruel Frère Renard, en passant par ce gros bêta de Frère Ours, Mélodie du Sud dispose d’un noyau de personnages au fort potentiel ! Ces trois-là ont d’ailleurs échappé à l’oubli frappant peu à peu leur film en poursuivant leur carrière au-delà, grâce à leur charisme (bande dessinée, attractions de parcs à thèmes comme Splash Mountain,…). Le film ne dispose pas, par contre, de personnages secondaires mémorables, à l’exception peut-être de Frère Grenouille et du Bébé de Goudron… Mais dans un film mixte où les scènes live dominent, cela n’a rien de bien étonnant !
 
 
Il souhaitait adapter le livre d'histoires de l'Oncle Rémus qu'il appréciait étant enfant depuis plusieurs années. Il eut l’idée de combiner deux mondes distincts : un réel, usant du mélodramatique, et un de fiction basé sur l'animation, pour la première fois dans ces proportions-là.
Ce scénariste juif et nationaliste a été mis sur le projet de scénario des scènes live du film par Walt Disney pour contrebalancer le côté « pro-blanc-du-sud » de l’auteur Dalton Reymond, principal scénariste du long-métrage, qui avait commencé une histoire très « oncle-Tomisée ». Il quitta le projet après seulement quelques semaines mais son scénario de 65 pages fut, à quelques éléments près, celui finalement adapté.
C'est durant la production de Mélodie du Sud que Wilfred Jackson, avec Ken Anderson, a développé les story-boards miniatures, réalisés en direct durant les sessions de conception et qui servent ensuite au lay-out, un procédé qui sera par la suite généralisé.
Cet acteur incarne l’inoubliable Oncle Rémus et prête sa voix à Frère Renard. Dans un contexte toujours tendu de Ségrégation raciale dans de nombreux états des Etats-Unis, James Baskett obtint un Oscar d'honneur lors de la cérémonie de 1948 pour son interprétation de l’Once Rémus, devenant le premier acteur africain à recevoir cette distinction.
Ce jeune acteur interprète l’autre héros des scènes live du film, Jeannot. Cette première collaboration entre l’enfant et les studios Disney fut si probante que Bobby Driscoll devint un des acteurs fétiches des films des studios au château enchanté. On lui doit notamment la voix de Peter Pan.
La présence dans le casting de ce film, dont l’action se situe dans les plantations du Sud des Etats-Unis, de cette actrice qui joue la tante Tempy est tout un symbole. Elle fut en effet la première comédienne afro-américaine à recevoir un Oscar (Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle) pour son interprétation de Mammy dans Autant en emporte le vent (1938).
 
A l'origine de nombreux personnages Disney (le Grand Duc, Peter Pan, le Dodo ou Shere Khan pour n'en citer que quelques-uns), il signe pour Mélodie du Sud une de ses plus grandes réussites, en conférant aux trois personnages principaux leur aspect définitif. Il anima notamment la scène où Frère Renard, tenant Frère Lapin par les oreilles, le lance dans un champ de ronces.
Oscars
1948
Victoire
Meilleure chanson originale ("Zip-A-Dee-Doo-Dah")

1948

 

Victoire

 

Oscar d'honneur remis à James Baskett "pour sa formidable et chaleureuse interprétation de l'Oncle Rémus, ami et conteur d'histoires des enfants du monde entier"

1948
Nomination
Meilleure musique de film (Daniele Amfitheatrof, Paul J. Smith, Charles Wolcott)
Il écrivit les paroles de Zip-A-Dee-Doo-Dah sur une musique d'Allie Wrubel. Cette chanson reçut l'Oscar de la meilleure chanson originale en 1948.