Page d'accueil > Liste des films > Les Aventures de Winnie l'Ourson > Maître Hibou
     

Filmographie

 

 

 

Les Aventures de Winnie l’Ourson (1977), Winnie l’Ourson et une Sacrée Journée pour Bourriquet (court-métrage, 1983), Les Aventures de Winnie l’Ourson la série télévisée (série télévisée avec des personnages costumés, 1983-1987), Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson (série télévisée, 1988-1991),plusieurs longs-métrages sous forme de compilation d’épisodes de la série Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson, Winnie l’Ourson 2 : le Grand Voyage (1997), Les Aventures de Tigrou (2000), Le Livre de Winnie l’Ourson (série télévisée avec des marionnettes, 2001-2003), Disney’s Tous en Boîte (série télévisée, 2001-2004), Les Aventures de Porcinet (2003), cameo dans La Cour de Récré (série télévisée, 1997-2001) et Mickey, Il Etait Une Fois Noël (1999), Winnie l’Ourson (2011)
Nom d'origine Owl
Animé par Dale L. Baer (superviseur de l’animation pour Winnie l’Ourson)

Voix originale

 

Hal Smith (Les Aventures de Winnie l’Ourson, Winnie l’Ourson et une Sacrée Journée pour Bourriquet, Les Aventures de Winnie l'Ourson la série télévisée, Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson), Andre Stojka (Winnie l'Ourson 2 : Le Grand Voyage, Les Aventures de Tigrou, Le Livre de Winnie l’Ourson, Les Aventures de Porcinet), Craig Ferguson (Winnie l’Ourson et le redoublage en 2011 du Grand Classique de 1977)

Voix française

 

Henry Djanik (Les Aventures de Winnie l’Ourson, Winnie l’Ourson et une Sacrée Journée pour Bourriquet, Les Aventures de Winnie l’Ourson la série télévisée, Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson), Bernard Alane (Winnie l’Ourson 2 : le Grand Voyage, Les Aventures de Tigrou, Les Aventures de Porcinet, Winnie l’Ourson)
   

Ce vieil hibou en peluche vit dans la Forêt des Rêves Bleus. Considéré par ses amis comme le plus savant et le plus réfléchi de la bande, Maître Hibou est en fait un vieil excentrique légèrement écervelé et un bavard impénitent.

Maître Hibou est celui que Winnie et ses amis s’empressent d’aller voir lorsqu’ils ne connaissent pas quelque chose ou qu’ils sont confrontés à un problème urgent. Pourtant, sa réputation de « grand sage de la forêt » paraît bien usurpée : il déchiffre plus qu’il ne sait lire et invente plus qu’il ne sait vraiment… Ses « lumières » sont bien souvent à l’origine des mésaventures et des frayeurs infondées de ses amis.

Plus que de la prétention, il faut y avoir une profonde envie d’aider et d’être utile… même lorsque le sujet sur lequel on l’interroge lui est totalement inconnu ou que, du moins, il ne le maîtrise pas vraiment.

Autre trait de caractère du vieil hibou, il adore les longs monologues et excelle dans l’art de la digression. Ainsi, alors qu’il est sollicité à propos d’un problème aussi précis qu’urgent, Maître Hibou a la mauvaise habitude de faire de longues références à propos de ses nombreux « glorieux ancêtres ». Conséquence, ses interlocuteurs s’endorment bien souvent en l’écoutant !

Plutôt calme lors de ses premières apparitions, il et devenu de plus en plus excentrique et farfelu au fil du temps.

 

 

Winnie l'Ourson et l'Arbre à Miel

Présent lorsque Jean-Christophe remet en place la queue de Bourriquet qui s’était précédemment détachée, Maître Hibou apparaît véritablement au premier plan alors que Winnie est coincé dans l’entrée du terrier de Coco Lapin car il a trop mangé de miel et a donc considérablement grossi. Face à cette situation inextricable, le vieil hibou se lamente que le seul capable de tirer l’ourson de ce mauvais pas serait un expert en fouilles en tout genre… C’est alors que le gaufre Grignotin sort de terre et offre ses services. Mais Maître Hibou n’est absolument pas d’accord avec les conditions proposées par le spécialiste en forages et finit par tellement le contrarier qu’il replonge dans le sous-sol. Selon les propres mots de l’oiseau nocturne, Winnie reste un « plantigrade planté »… pour le moment ! Il fait ensuite partie de la chaîne humaine qui parviendra finalement à sortir Winnie de l’entrée de la maison de Coco Lapin.

Winnie l'Ourson dans le Vent

Alors que le vent fait rage dans la Forêt des Rêves Bleus, Maître Hibou a eu la bonne idée de rester chez lui, à l’abri dans sa maison perchée dans un arbre. C’est alors qu’il reçoit une visite inattendue, celle de Winnie et Porcinet qui se sont laissés emportés par les rafales de vent jusqu’à s’écraser sur la vitre d’une des fenêtres de la maison de leur ami à plumes. Leur offrant l’hospitalité, il est surtout heureux d’avoir face à lui un auditoire pour pouvoir raconter ses histoires de famille et ses souvenirs dans lesquels il se perd très vite. Parti dans une longue digression concernant la cousine de sa tante, il parle, selon le narrateur du récit de la page 41 à la page 62 du livre d’histoires. Focalisé sur son interminable monologue, il ne se rend même pas compte que le vent souffle si violemment qu’il finit par déraciner l’arbre dans lequel est perchée sa maison… Celle-ci finit par s’abattre sur le sol avec fracas mais cela ne perturbe une nouvelle fois nullement Maître Hibou qui, dans sa chaise à bascule, continue à bavasser.

Maître Hibou réapparaît lorsque les animaux de la Forêt des Rêves Bleus tentent d’échapper aux inondations qui ont succédé à la tempête. Sur la demande de Jean-Christophe, il s’envole pour aller voir où sont Winnie et Porcinet et leur dire de se rendre chez Jean-Christophe dont la maison a quelque peu été épargnée par la montée des eaux. Ayant trouvé Porcinet, il se pose sur ce qu’il doit prendre pour un objet dérivant mais qui est en réalité l’arrière-train de Winnie qui a la tête coincée dans un pot de miel emporté par les eaux. Reprenant ses monologues sur les membres de sa famille, il réalise à peine qu’ils arrivent vers des chutes d’eau…

A la fin du court-métrage, Bourriquet pense avoir trouvé une maison pour Maître Hibou, sans-domicile-fixe depuis l’effondrement de sa cabane d’altitude ; elle appartiendrait à un certain Jean Bonnot, inconnu de l’âne dépressif qui pense donc qu’elle est inoccupée. En réalité, Jean Bonnot est un aïeul de Porcinet et la maison en question est la sienne ! Généreux, Porcinet accepte, l’âme en peine cependant, d’aller s’installer chez Winnie et de laisser sa maison à Maître Hibou.

Winnie l'Ourson et le Tigre Fou

Maître Hibou n’apparaît pas dans ce court-métrage.

Maître Hibou figure au casting du 51e Grand Classique des studios Disney sorti en 2011, aux côtés des autres animaux de la bande à Winnie créés par Alan Alexander Milne au début du XXe siècle.

Maître Hibou entreprend, au début du Grand Classique, la rédaction de ses mémoires. Il les commence dès le début du long-métrage en prenant des notes posé sur la branche de l’arbre qui a vu sa naissance bien des années plus tôt. Complétant son autobiographie au fur et à mesure du film, même piégé au fond d’un trou, son ouvrage de plusieurs milliers de pages est terminé à la fin du film… mais se retrouve tâché de miel dans le générique de fin.

Il est l’un des premiers habitants de la Forêt des Rêves Bleus à s’affairer pour trouver une queue de substitution à celle une nouvelle fois perdue par l’âne Bourriquet.

 

Expliquant à Winnie et Bourriquet la marche à suivre lorsque l’on a perdu sa queue, il a l’idée de proposer une récompense à celui qui trouvera la queue la plus adéquate pour remplacer l’appendice d’origine. Une récompense (qui sera un pot de miel sur une suggestion de Winnie) dont il devient le responsable, celui qui est chargé de la garder puis de la décerner finalement au vainqueur… Il s’avérera au final que celui qui s’est donné tant de mal pour retrouver la queue de Bourriquet était à l’origine du problème rencontré par son ami : en effet, c’est lui qui, lors d’une promenade, aperçoit dans un champ de chardons ce qu’il prend pour un cordon à sonnette et qui est en fait la queue de l’âne dépressif, qu’il arrache sans le savoir… et sans la reconnaître ! C’est Porcinet qui se rendra compte de la confusion en rendant une visite au vieil hibou à la fin du Grand Classique.

Maître Hibou est à l’origine, bien malgré lui, de la principale intrigue du long-métrage. Lorsque Winnie, venu demander du miel à Jean-Christophe, ne trouve devant sa porte qu’un petit mot, il a le réflexe immédiat de le porter à Maître Hibou, le seul membre de la bande qui saurait prétendument lire. Et le « prétendument » a toute son importance tant la science de la lecture du vieil hibou s’avère au final plutôt de l’ordre du « déchiffrage ». En effet, le « Dois m’absenter. Pas long. » du petit garçon devient, sous la houlette de Maître Hibou, « Absent. Occupé. Poil Long » : l’information est lâchée, Jean-Christophe aurait été enlevé par une créature monstrueuse, le Poil Long !

 

 

 

 

 

C’est ainsi que la bande à Winnie, menée par Coco Lapin, se lance dans une mission de sauvetage de grande envergure, à laquelle participe Maître Hibou, un libre ouvert posé sur la tête en guise de casque de combat. Il est aussi présent lorsque la troupe essaye de sortir Winnie du trou dans lequel il est tombé avec l’ancre que Bourriquet s’est fixé à la queue… et qui finit par entraîner toute la bande dans la fosse.

Ce ne devrait pas être un problème pour un oiseau sachant voler… Sauf pour Maître Hibou qui, sortant du trou en quelques battements d’ailes pour s’adresser à Porcinet, décide finalement d’aller se reposer au fond du piège, sans que cela ne choque aucun de ses amis.

Le côté « doux dingue » de Maître Hibou est surtout mis en exergue lorsqu’il explique à ses amis, en chantant à tue-tête et en entamant une danse endiablée, qui est le Poil Long, un monstre apparemment inventé par ses propres soins, et ses prétendus méfaits parmi lesquels le gribouillages des livres, le dérèglement des horloges ou l’arrachage des légumes du potager !

Sorti du trou, tout comme ses compagnons, il rencontre Jean-Christophe qui rentre de l’école. Le quiproquo « Pas long »/ « Poil Long » révélé au grand jour, Maître Hibou s’éclipse, gêné, sous le regard accusateur de ses amis.

Plus que le « grand sage » qu’il est prétendument, et surtout aux yeux de ses amis, Maître Hibou est définitivement un personnage de peu de cervelle ! Mais diablement sympathique et ce, grâce à cette folie douce en grande partie sans aucun doute.

Après avoir figuré dans presque toutes les productions mettant en scène les animaux de la Forêt des Rêves Bleus dans les premiers temps (Les Aventures de Winnie l’Ourson, Winnie l’Ourson et une Sacrée Journée pour Bourriquet (court-métrage), Les Aventures de Winnie l’Ourson (série télévisée avec des personnages costumés), Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson (série télévisée dont trois épisodes ont dans leur titre le nom du personnage : Les Plumes de Maître Hibou, La Famille de Maître Hibou et Un Joli Filet de Voix de Maître Hibou) et plusieurs longs-métrages sous forme de compilation d’épisodes de la série, Winnie l’Ourson 2 : le Grand Voyage, Les Aventures de Tigrou, Le Livre de Winnie l’Ourson (série télévisée avec des marionnettes) et Les Aventures de Porcinet), Maître Hibou a connu une « traversée du désert » dans les années 2000 en n’apparaissant ni dans les longs-métrages Les Aventures de Petit Gourou et Winnie l’Ourson et l’Éfélant ni dans la série en 3D Mes Amis Tigrou et Winnie). Heureusement pour lui, il est revenu sur le devant de la scène grâce au 51e Grand Classique des studios Disney, Winnie l’Ourson (2011). Ce retour est de surcroit tout sauf anecdotique car il occupe dans le film une place plus importante que dans n’importe quelle autre production dans laquelle il était apparu précédemment.

Hal Smith, l’acteur qui le premier prêta sa voix à Maître Hibou en version originale, a aussi doublé plusieurs fois un autre animal en peluche de la Forêt des Rêves Bleus et pas des moindres : Winnie l’Ourson (dans Winnie l’Ourson et Une Sacrée Journée pour Bourriquet et dans la série télévisée Les Aventures de Winnie l’Ourson). On lui doit aussi la voix de l’acheteur dans le moyen-métrage Le Petit Âne de Bethléem (1978), du fantôme de Jacob Marley (alias Dingo) et de Monsieur Rat dans Le Noël de Mickey (1983) et de Géo Trouvetou et Archibald Gripsou dans le cadre de la série télévisée La Bande à Picsou (1987-1990). Hors Disney, il a doublé le chasseur Elmer J. Fudd dans plusieurs productions mettant en scène le célèbre personnage des Looney Tunes.

Andre Stojka double le Roi, père du Prince Charmant dans les deux suites du Grand Classique Cendrillon (1950) : Cendrillon 2 : Une Vie de Princesse en 2002 et Le Sortilège de Cendrillon en 2007. Craig Ferguson est aussi celui qui se cache derrière la voix du Seigneur Macintosh dans Rebelle (2012)… Pas étonnant pour un acteur d’origine écossaise !

Outre Maître Hibou, l’acteur français Henri Djanik a aussi doublé d’autres amis de Winnie : Bourriquet et Tigrou. Il est aussi la voix d’Akéla dans Le Livre de la Jungle (1967), de Corniaud dans Robin des Bois (1973), de Gramps la tortue dans Les Aventures de Bernard et Bianca (1977), de Sykes dans Oliver et Compagnie (1988) et de Monsieur d’Arque dans La Belle et la Bête (1991). Bernard Alane possède aussi à son « tableau de chasse » de doubleur un grand nombre de personnages Disney et Pixar : Bambi adulte pour le deuxième doublage de Bambi (1942), le Colporteur dans Aladdin (1992) et par la suite, Clopin et La Muraille dans Le Bossu de Notre-Dame (1996), Fil dans 1001 Pattes (1998), Atchoum pour le troisième doublage de Blanche Neige et les Sept Nains (1937), le Docteur Doppler dans La Planète au Trésor - Un Nouvel Univers (2002), le Professeur Zündapp dans Cars 2 (2011) et Sa Sucrerie dans Les Mondes de Ralph.

 

une peluche comme les autres ?

Si la question de savoir si Winnie, Tigrou ou Porcinet sont des animaux réels ou des peluches ne se pose pas, tout n’est pas aussi simple concernant Maître Hibou. En effet, la question de la véritable nature de Maître Hibou n’est pas sans ambiguïtés : si Disney n’en a jamais fait un animal en chair et en os, on le voit en peluche dans la scène d’ouverture en prises de vue réelles du Grand Classique de 1977 (Les Aventures de Winnie l’Ourson) puis en sorte de bibelot souvenir dans celle de Winnie l’Ourson (2011).

Le doute quant à savoir si le hibou est un être animé ou non est parfaitement justifiable si l’on se réfère aux histoires de Milne ou aux illustrations de Shepard. L’auteur britannique fait ainsi dire à Coco Lapin qui s’adresse à Maître Hibou, « Toi et moi avons un cerveau. Eux de la peluche !" ce qui pourrait laisser présager que les deux personnages sont des êtres vivants… mais aussi qu’ils se considèrent comme moins idiots que les autres. Shepard, premier artiste à avoir donné un visage aux personnages de la bande à Winnie le dessine de façon beaucoup plus réaliste que les autres personnages dont il fait clairement des peluches dans ses illustrations. A noter aussi que dans le second Grand Classique mettant en œuvre la bande à Winnie, Maître Hibou raconte sa naissance dans ses mémoires… Bizarre de parler de « naissance » pour un jouet en peluche !

Maître Hibou sur le chemin de la folie douce ?

Si le Maître Hibou des studios Disney a toujours été quelque peu farfelu et tête en l’air, son état semble se dégrader au fur et à mesure de ses apparitions. Lors de sa dernière apparition en date, dans le Grand Classique de 2011, Maître Hibou est désormais un personnage totalement fantasque, plus haut en couleur que jamais. Il est même totalement exubérant, comme lorsqu’il entonne à tue-tête la chanson « Le Poil Long » et se lance dans une danse endiablée !

les déménagements de Monsieur Hibou

Dans le deuxième court-métrage Disney mettant en scène les personnages créés par Alan Alexander Milne, Winnie l’Ourson Dans le Vent, Maître Hibou est contraint de déménager, la tempête ayant eu raison de sa maison perchée dans un arbre, l’un des plus hauts de la forêt. Bourriquet finit par trouver une maison qu’il croit inhabitée, la boîte aux lettres indiquant le nom d’un certain Jean Bonnot qu’il ne connait pas… C’est en fait l’un des aïeuls de Porcinet et la maison trouvée par l’âne dépressif est la sienne. Le petit porcelet finit par accepter de céder sa maison à Maître Hibou qui s’y établit. Cependant, lors de ses apparitions postérieures, Maître Hibou a réintégré sa maison dans l’arbre et Porcinet sa demeure familiale… A croire que les choses étant rentrées dans l’ordre, chacun est rentré chez soi !

S’il faut être extrêmement chanceux pour croiser la route de Maître Hibou en errant dans les différents parcs à thèmes Disney de par le monde, il apparaît néanmoins dans certaines parades mettant en scène Winnie et ses amis.

Les visiteurs des parcs  Magic Kingdom, Disneyland et Hong Kong Disneyland  peuvent le voir dans l’attraction The Many Adventures of Winnie the Pooh sous la forme d’un animatronic dans la partie du ride se référant à Winnie l’Ourson Dans le Vent : il se balance tranquillement dans une chaise à bascule au pied de sa maison qui s’est effondrée à cause de la tempête. Il apparaît aussi dans les illustrations murales de l’attraction.
 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Maître Hibou