Page d'accueil > Liste des films > Ratatouille > Linguini
     
Filmographie Ratatouille (2007), Notre Ami le Rat (2007)
Nom d'origine Alfredo Linguini
Animé par  
Voix originale Lou Romano
Voix française Thierry Ragueneau
   

Alfredo Linguini est un jeune homme peu sûr de lui et maladroit, qui est engagé au restaurant Chez Gusteau en tant que commis aux poubelles… avant de peu à peu gravir les échelons, grâce à la complicité de celui qui va devenir son ami, le talentueux rat-cuisinier Rémy.

Lorsque le jeune homme filiforme, aux cheveux roux en bataille et au visage maculé de tâches de rousseur se présente dans les cuisines du restaurant parisien multi-étoilé Chez Gusteau, c’est pour demander du travail, sur les recommandations de sa désormais défunte mère Renata Linguini.

Le chef de cuisine Skinner n’étant pas disponible, Alfredo ne peut pas lui remettre la lettre que sa mère a rédigé à son intention peu avant son décès. C’est Horst, le second de Skinner qui, en plein coup de feu, prend la décision d’engager Linguini en tant que commis aux poubelles.

 

A peine embauché, Linguini qui rêve de mieux que de s’occuper des déchets, outrepasse ses fonctions : tentant de rajouter sa contribution personnelle à la soupe du jour qui est en train de mijoter, il est vite forcé de reconnaître qu’il n’a réussi qu’à gâter la soupe. Ce sabotage culinaire a été discrètement observé depuis la fenêtre de la cuisine par le rat gastronome  Rémy qui réussit à rattraper les choses, sublimant même la soupe originale, sous le regard stupéfait de Linguini. Alfredo ne passe pas loin d’un nouvel échec professionnel lorsque le Chef Skinner se rend compte que la soupe qui va être servie aux clients a été modifiée par le jeune homme… mais le potage étant salué par la clientèle ainsi que par la critique gastronomique expérimentée Solène LeClaire, Linguini sauve sa place et attire à la fois l’intérêt de ses collègues, notamment de la jeune cuisinère Colette Tatou, et la curiosité incrédule de Skinner, en se voyant attribuer bien malgré lui le succès de Rémy.

Le même soir, lorsque Rémy se fait remarquer et que Linguini parvient à l’emprisonner, le jeune commis aux poubelles se voit chargé de se débarrasser définitivement du rat, un « nuisible » dont la présence est jugée inopportune dans les cuisines d’un restaurant d’un tel standing. Arrivé sur les quais de Seine, il ne peut se résoudre à condamner le rat à une mort certaine en jetant le récipient dans lequel il est retenu captif dans le fleuve. Réalisant que Rémy comprend le langage des humains, Alfredo Linguini a une idée folle, proposer au rat de s’associer avec lui. Tout le monde y serait gagnant : le jeune homme pourra compter sur les connaissances en cuisine de Rémy pour confirmer son premier « succès » et le rat aura l’occasion grâce à Linguini de s’adonner à sa passion… Après un temps d’hésitation, Rémy finit par accepter et s’établit dès lors chez Linguini.

 

La collaboration entre Alfredo Linguini et Rémy commence alors. Les deux compères apprennent à travailler ensemble : Rémy, caché dans la toque de Linguini jouera les marionnettistes en tirant les cheveux du jeune homme, ce qui permet au rat de lui faire faire tout ce qu’il désire… Mais cela demande du temps et de la répétition, les premiers essais tournant rapidement à la catastrophe et causant un véritable bazar, fait de liquides renversés et de mets tombés à terre, dans la chambre d’Alfredo. Dans le même temps, c’est auprès de Colette que Linguini fait ses gammes dans les cuisines du restaurant. L’occasion pour les deux jeunes gens de se rapprocher l’un de l’autre, sans même véritablement qu’ils s’en rendent compte…

Leur association étant enfin bien rôdée, Linguini et Rémy font des merveilles derrière les fourneaux de Chez Gusteau, malgré la surveillance de Skinner et les pièges que celui-ci tente de tendre à Linguini : la soupe du premier soir est de nouveau réalisée à la perfection, la recette de ris de veau « à la Gusteau » rencontre elle aussi un franc succès alors même que le grand chef étoilé, fondateur du restaurant, l’avait toujours considérée comme un échec… Linguini devient rapidement la coqueluche des gastronomes, même les plus exigeants, ainsi que des médias. Le regain de popularité du restaurant Chez Gusteau finit par attiser la curiosité du redouté et redoutable critique gastronomique Anton Ego, dont les papiers incendiaires ont été à l’origine du déclin d’Auguste Gusteau.

Plus encore qu’Anton Ego, c’est le Chef Skinner qui voit d’un fort mauvais œil la progression fulgurante d’Alfredo Linguini. En effet, celui-ci a appris quelques temps après l’arrivée au restaurant du jeune-homme, à travers la lettre de sa défunte mère, qu’il était le fruit toujours gardé secret de ses amours passées avec Auguste Gusteau dont il se trouve donc être le fils naturel et l’héritier légitime… Skinner n’était plus qu’à quelques mois de devenir, d’après les clauses du testament de son ancien patron, le nouveau propriétaire de son empire gastronomique très lucratif. Curieux de savoir si Liguini est au courant de cette filiation, comme de connaître les secrets de son succès et la nature des rapports qu’il entretiendrait avec un rat qu’il a aperçu à plusieurs reprises en sa compagnie sans véritablement pouvoir le prendre sur le fait, Skinner enivre Alfredo dans le but de le voir se confier… En vain.

La manœuvre de Skinner a finalement des conséquences inattendues. Ivre, Alfredo s’est endormi debout en passant la serpillère dans les cuisines comme le lui a ordonné, amer, le Chef Skinner. Lorsque Colette fait irruption dans la cuisine, Rémy fait de son mieux pour cacher à la jolie cuisinière que Linguini est entrain de dormir… Colette pense alors qu’Alfredo ne l’écoute pas, qu’il a pris la grosse tête suite à ses succès et qu’il se montre désormais dédaigneux envers elle, alors même qu’elle l’a pris sous son aile et lui a appris tout ce qu’elle savait. Tiré de sa torpeur par la gifle que Colette, piquée à vif, lui a flanquée, Linguini la rattrape et, une nouvelle fois « dirigé » par Rémy, embrasse fougueusement celle dont il est tombé sous le charme dès leur première rencontre… D’abord prête à se défendre, Colette se laisse aller à cette étreinte.

La méfiance de Skinner à l’égard de Linguini tourne à la haine farouche lorsque, grâce à Rémy, la vérité sur les liens de filiation entre Alfredo Linguini et Auguste Gusteau sont révélés au grand jour et qu’il est évincé par le nouveau propriétaire de l’établissement dont il était le chef, celui qui quelques semaines auparavant n’était encore que le maladroit commis aux poubelles. Les autres membres de la brigade de cuisine du restaurant étoilé semblent eux plutôt apprécier ce changement de direction… C’est avec leur soutien, l’amour de Colette et la complicité discrète de Rémy que Linguini espère redorer le blason de l’établissement gastronomique dont il est donc désormais chef et propriétaire et convaincre Anton Ego.

Mais un succès brutal et retentissant est toujours difficile à gérer avec humilité… Surtout lorsque par le passé les occasions de fanfaronner ont été bien rares ! La réussite lui montant à la tête, Alfredo délaisse peu à peu Colette et, surtout, s’attribue de plus en plus éhontément les mérites de Rémy, ce qui finit par provoquer une dispute entre les deux amis. Rémy, pour se venger, décide de trahir Linguini en ouvrant à sa colonie de rats  gloutons les portes du garde-manger du restaurant… Linguini le surprend, ce qui aggrave encore leur brouille.

C’est donc privé de celui qui lui a permis de se hisser au rang de chef dont tout le monde parle que Linguini doit affronter Anton Ego… La situation se complique encore davantage lorsque le critique se contente de commander une « idée neuve du jour, bien fraîche et pas trop cuite ».

 

Heureusement, Rémy revient à temps pour lui prêter main-forte. Ce sont ces retrouvailles qu’Alfredo choisit pour révéler à toute sa brigade qu’il n’a jamais été doué pour la cuisine et que c’est un rat qui est à l’origine du regain de popularité du restaurant.

Se sentant trahis, tous les cuisiniers démissionnent, y compris Colette. Une nouvelle fois, ce sont les rats qui vont permettre à Linguini de s’en sortir : la famille de Rémy, menée par son père Django et son frère Émile, vient l’assister en cuisine… De même que Colette, qui s’est finalement ravisée. Linguini se chargera lui de la salle, monté sur des patins à roulettes avec lesquels il se déplace avec une adresse plus qu’inhabituelle pour lui.

C’est donc reconverti serveur que Linguini assiste au triomphe de Rémy qui a servi à Anton Ego une ratatouille qui ravit ses papilles en provocant en lui des réminiscences gustatives liées à sa tendre enfance et à la cuisine de sa mère. C’est aussi Alfredo qui, une fois les derniers clients partis, présente à Anton Ego, le « petit chef » qui a concocté le plat qui l’a tant enthousiasmé. Le jeune garçon maladroit et peu sûr de lui a désormais cédé sa place à un homme épanoui, qui a gagné en assurance et su trouver sa place.

 

Auréolé d’une critique dithyrambique signée du « pape » de la critique gastronomique, le restaurant d’Alfredo Linguini se voit néanmoins fermé administrativement pour raisons d’hygiène,  un Inspecteur sanitaire étant passé en cuisine pour un contrôle lorsque Rémy et sa colonie s’y activaient. Peu importe, le fils naturel d’Auguste Gusteau sait désormais rebondir : toujours entouré de Rémy et Colette, il ouvre un nouvel établissement, plus intimiste mais à la cuisine tout aussi qualitative que le précédent, baptisé « La Ratatouille » où les clients, qu’ils soient des humains ou des rats, se pressent en masse !

Dans le court-métrage Notre Ami le Rat (2007), on assiste à une conférence de Rémy, accompagné de son frère Emile, sur la question des rapports ancestraux entre les hommes et les rats. Dans les séquences en 2D, réalisées dans un style très « cartoonesque » et durant lesquelles sont retracées les grandes lignes des relations passées entre les rats et l’homme, c’est Alfredo Linguini qui joue le rôle du représentant de l’espèce humaine.

Si le personnage n’est pas à proprement parler Alfredo Linguini, il est indéniable que l’humain Ernie, apparaissant dans le court-métrage Pixar Extra-Terrien (2006) ressemble beaucoup physiquement au fils naturel d’Auguste Gusteau !

C’est l’animateur Lou Romano, ayant participé à l’animation de trois longs-métrages des studios à la lampe de bureau (Monstres et Cie en 2001, Les Indestructibles en 2004 et Là-Haut en 2009) qui prête sa voix à Alfredo Linguini en version originale. En tant que comédien de doublage, il s’est aussi illustré en incarnant Bernie Kropp, l’un des professeurs de Flèche pour Les Indestructibles (2004) et la voiture tunée Plein-Pot pour Cars, Quatre Roues (2006).

En version française, le personnage est interprété par Thierry Ragueneau. Ce comédien de doublage a prêté sa voix à d’autres personnages de films d’animation Disney et Pixar : le Prince Eric pour le premier doublage francophone du Grand Classique de 1989, La Petite Sirène, la Bête sous sa forme humaine pour La Belle et la Bête 2 : le Noël Enchanté (1997), le soldat chinois obèse Chien-Poh pour Mulan (1998) et sa suite, Mulan 2 : la Mission de l’Empereur (2004) et le lamantin Benjamin pour Le Secret de la Petite Sirène (2008).

Un nom prédestiné pour s'illustrer derrière les fourneaux ?

Si Alfredo Linguini n’est pas, loin s’en faut, un talentueux cuisinier, son identité à l’état civil le prédestinait à réussir, d’une façon ou d’une autre, dans le domaine de la gastronomie.

Son prénom, « Alfredo » est aussi celui d’une sauce italienne, à base de parmesan et d’ail, parfaite pour accompagner les plats de pâte. Son nom, « Linguini » est dérivé de « linguine » une sorte de longues pâtes alimentaires originaires de la région italienne de Ligurie.

S’ils ont rendu un vibrant hommage à la gastronomie française, les studios Pixar n’ont donc pas oublié que l’Italie est aussi un pays mondialement connu et reconnu pour la qualité de sa cuisine et de ses spécialités.

Linguini apparaît dans l'attraction Ratatouille : L'Aventure Totalement Toquée de Rémy, ouverte en juillet 2014 dans la partie Toon Studio du parc Walt Disney Studios de Disneyland Paris. Dans cette attraction inédite, les visiteurs sont réduits à la taille d'un rat et sont invités par Rémy à traverser les cuisines du restaurant Chez Gusteau.

Linguini vient aussi directement à la rencontre des visiteurs sur La Place de Rémy située devant l'attraction. Les apparitions de ce face character sont là encore une exclusivité du resort parisien !

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Alfredo Linguini