Page d'accueil > Liste des films > La Ferme se Rebelle
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
La Ferme se Rebelle

2004

     
Date de sortie 02/04/2004 (USA)
  28/07/2004 (France)
Titre original Home on the Range
Réalisation Will Finn, John Sandford
Durée 76 minutes
   
  45e Grand Classique (Walt Disney Animation Studios)
  Budget 110 millions de $
     
33 fiches consultables
 
Production originale des scénaristes des studios Disney, La Ferme se Rebelle s’inscrit néanmoins dans la plus pure tradition des westerns spaghetti, dont l’univers s’inspire grandement. Le titre américain reprend le nom de l’hymne du Kansas, Home on the Range.
 
 
La Ferme se Rebelle prévu pour être le dernier film en animation traditionnelle des studios Disney, avant le revirement La Princesse et la Grenouille en 2009, fut un cuisant échec commercial et artistique pour beaucoup d’observateurs. Si l’animation particulière, plus proche du style de Tex Avery que de celui des studios au château enchanté, l’humour parfois bas-de-plafond, le scénario tellement maigre qu’il pourrait tenir sur un post-it sont souvent critiqués, il est plutôt rare de voir les personnages montrés du doigt. Et ce n’est que justice tant le Grand Classique nous offre un bestiaire aussi attachant que délirant. Tout d’abord les trois génisses chasseuses de primes, Maggie la bête de concours à l’éructation facile, Miss Caloway sage et bien éduquée mais qui perd complétement son sang-froid lorsque l’on touche à son chapeau et Grace, une vache écervelée jouant volontiers les psychologues de comptoir. Les seconds rôles sont tout aussi réussis, à commencer par Buck, le cheval très exubérant d’un shérif un peu trop tranquille à son goût, lui qui ne rêve que de combattre le crime et d’arrêter des bandits. Jeb le bouc bougon, Alameda Slim le méchant voleur de bétail dont l’arme fatale est son terrible yodle (sic), ses neveux les frères Trouillard bien plus bêtes que méchants ou encore Jack la Chance, le lapin frappé par la poisse depuis qu’on lui a coupé sa patte porte-bonheur, tous sont une véritable réussite. Seul leur nombre pléthorique est à déplorer et empêche certains personnages intéressants de prendre toute leur mesure, comme Larry le canard, Audrey la poule, Ollie le cochon et ses triplés porcelets, ou encore le coq du Coin de Paradis.
 
 
Réalisateur pour la première et unique fois sur un film Disney pour La Ferme se Rebelle, cet artiste américain a participé à d’autres productions des studios en tant qu’animateur (Oliver et Compagnie, La Petite Sirène, Bernard et Bianca au Pays des Kangourous), superviseur de l’animation (pour Big Ben dans La Belle et la Bête, pour Iago dans Aladdin et pour La Volière dans Le Bossu de Notre-Dame) et comédien (voix de la version hollywoodienne de Fish dans Chicken Little).
Le compositeur des bandes originales de nombreux Grands Classiques Disney signe sûrement l’une de ses créations les moins remarquées avec La Ferme se Rebelle. Néanmoins, s’il n’arrive pas à une seule seconde à égaler le travail du génial compositeur spécialiste des westerns spaghetti Enio Morricone, Alan Menken livre une performance de bonne facture qui permet aux spectateurs une immersion efficace au pays des cowboys.
Cet artiste américain est le superviseur de l’animation de Maggie, héroïne bovine du 45e Grand Classique des studios Disney. Il joua le même rôle pour les personnages de Grand-Mère Feuillage, Wiggins et Percy pour Pocahontas et d’Abby Mallard pour Chicken Little. Co--réalisateur de Tarzan, il jouera ce rôle en solo pour Frozen prévu pour 2013.
Le célèbre acteur afro-américain, révélé par son second rôle oscarisé de joueur de football américain dans Jerry Maguire (1997), prête sa voix à Buck, cheval du sheriff Sam Brown, dont il parvient à faire l’un des personnages les plus drôles et charismatiques du Grand Classique. En version française, Anthony Kavanagh réalise lui aussi une performance remarquable dans le rôle de cet excentrique équidé.
L’inoubliable M de la saga cinématographique James Bond prête sa voix à Mrs Calloway, la vache un brin guindé respectée par tous les animaux de la ferme qui reconnaissent sa sagesse et sa bonne éducation. Pour sa seule participation à un film des studios Disney, l’actrice britannique parvient parfaitement à faire de Miss Caloway un personnage tout en nuances.
Si le réalisateur italien n’a évidemment pas travaillé sur La Ferme se Rebelle, le Grand Classique lui doit une grande partie de son univers. On peut en effet légitimement penser que les artistes des studios Disney se sont largement inspirés du Far West tel que l’a porté à l’écran le pape des westerns spaghetti, créateur de Le Bon, la Brute et le Truand (1966) ou de Il Etait une Fois dans l’Ouest (1968).