Page d'accueil > Liste des films > La Belle et le Clochard
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
La Belle et le Clochard

1955

     
Date de sortie 16/06/1955 (USA)
  14/12/1955 (France)
Titre original Lady and the Tramp
Réalisation Clyde Geronimi, Wilfred Jackson, Hamilton Luske
Durée 75 minutes
   
  15e Grand Classique (Walt Disney Animation Studios)
  Budget 4 millions de $
   
28 fiches consultables
 
Premier Grand Classique qui n'est pas une adaptation d'une oeuvre existante, La Belle et le Clochard s'inspire toutefois d'une nouvelle non publiée de Ward Greene, Happy Dan, the Whistling Dog, ainsi que d'évènements personnels vécus par Joe Grant et de Walt Disney.
 
 
Avec La Belle et le Clochard, les studios Disney signent leur premier Grand Classique centré sur les chiens, ce qu'ils renouvelleront six ans plus tard avec Les 101 Dalmatiens. L'histoire, assez simple, met en avant Lady, une femelle cocker élevée par un couple résidant dans une banlieue tranquille de la Nouvelle-Angleterre. Offerte par Jim Chéri à sa femme Darling un soir de Noël, elle grandit paisiblement dans ce quartier riche, aux côtés de voisins canins attachants : le scott terrier Jock au fort accent écossais et le limier César ayant perdu son flair. Le héros masculin est à trouver dans le personnage de Clochard, un chien errant qui est toujours parvenu à échapper aux hommes de la fourrière. Finaud et débrouillard, il traîne une réputation de séducteur et peut apparaître comme prétentieux. Il parvient malgré tout à montrer ses qualités et à séduire Lady. Les personnages humains sont peu mis en avant. Sans être une véritable méchante, Tante Sarah, accompagnée de ses chats Si et Am, est à l'origine de la fugue de Lady de la maison familiale. Le cuisinier italien Tony et son acolyte Joe contribuent à faire culminer le romantisme lors de la scène des spaghettis restée célèbre. Un gros rat constitue par ailleurs la principale menace du film, manquant de peu de tuer Jim Junior, le bébé des Darling. Parmi les autres personnages remarquables, citons le Castor du zoo qui permet à Lady de se libérer de sa muselière et les différents chiens de la fourrière : la chienne de cabaret Peg, le bouledogue Bull, le chihuahua Pedro, le lévrier russe Boris, le croisé américain Toughy et le chien saucisse Dachsie. Cette galerie de personnages a largement contribué à faire de La Belle et le Clochard un Grand Classique remarquable et plein de charme.
 
 
Pour la première fois, Walt Disney se lança dans un projet de long-métrage qui n'était pas inspiré d'une œuvre déjà publiée et connue du public. Proposé par Joe Grant, le scénario n'était pas sans rappeler un épisode de la vie privée de Walt qui, en 1925, avait offert un chiot, caché dans une boîte à chapeau, à sa future femme Lilian.
Dès 1937, cet animateur proposa à Walt Disney des esquisses de sa chienne Lady, avec l'idée d'en faire un film. La première version qu'il élabora ne satisfit pas Walt, et le projet de film fut mis de côté. Il reprit en 1943 après la lecture d'une nouvelle de Ward Greene par Disney, mais n'aboutit vraiment que dix ans plus tard, alors que Joe Grant avait quitté les studios.
Il anima de nombreuses scènes mêlant Lady, Clochard, Jock et César. On lui doit en particulier la célèbre scène d'amour entre les deux héros canins devant l'assiette de spaghettis, assisté par John Lounsbery qui se chargea pour sa part de l'animation de Tony et Joe.
Cette chanteuse américaine signa la plupart des chansons et prêta sa voix à divers personnages du film dans la version originale, à commencer par la chienne vedette de la fourrière Peg, qu'elle inspira. Elle interpréta aussi Darling et le duo de chats Si et Am.
Cette actrice américaine a prêté sa voix au cocker Lady. On lui doit aussi l'interprétation des personnages de Pimprenelle (La Belle au Bois Dormant), de Rover (Les 101 Dalmatiens), de Grand Gourou (Les Aventures de Winnie l'Ourson) ou encore de la Mère Lapin et de Mère Souris (Robin des Bois).

Ce scénariste du film trouva le chien qui servit de modèle pour Clochard. Il se rendit compte que ce chien, recueilli dans une fourrière peu de temps avant d'être euthanasié, était en fait... une femelle ! Elle fut malgré tout ramenée aux studios pour inspirer les animateurs Disney.
Ce groupe vocal américain interprète le quatuor canin de la fourrière composé du corniaud américain Toughy, du lévrier russe Boris, du chihuahua mexicain Pedro et du bouledogue Bull, lors de la chanson "Home Sweet Home". Ils participent ainsi de nouveau à un film Disney, après Alice au Pays des Merveilles et Peter Pan.
 
BAFTA
1956
Nomination
Meilleur film d'animation