Page d'accueil > Liste des films > Saludos Amigos > José Carioca
     

Filmographie

 

 

Saludos Amigos (1942) dans le segment Aquarela do Brasil (ressorti seul en 1955), Les Trois Caballeros (1945), Mélodie Cocktail (1948) dans le segment Blame it on the Samba (ressorti seul en 1955), Walt Disney anthology series (émissions télévisées, depuis 1954), Mickey Mania (série télévisée, 1999-2001), Disney’s Tous en Boîte (série télévisée, 2001-2004), Mickey, la magie de Noël (2001), Mickey, le club des méchants (2002), A Poem Is... (mini-série télévisée, depuis 2011), Mickey Mouse (série télévisée, depuis 2013), cameos dans Qui Veut la Peau de Roger Rabbit (1988) et dans It's a Small World: The Animated Series (2013)
Nom d'origine José Carioca
Animé par Vladimir « Bill » Tytla, Ward Kimball, Fred Moore
Voix originale José Oliveira (Saludos Amigos, Les Trois Caballeros), Rob Paulsen (depuis 1999), Mark La Roya (série Mickey Mouse)
Voix française Eric Métayer (deuxième doublage de Saludos Amigos), Emmanuel Jacomy (Disney's Tous en Boîte)
   

José Carioca est un perroquet brésilien vert à la queue rouge et bleue apparu pour la première fois dans le Grand Classique Saludos Amigos (1942), dans le segment final Aquarela do Brasil. Un pinceau crée José de toutes pièces sous le regard étonné de Donald Duck, en voyage à Rio de Janeiro.

Ne se séparant jamais de son parapluie ni de son cigare, le perroquet se présente comme un grand fan de Donald et de ses cartoons. Il montre au canard comment danser la samba puis l'emmène explorer son pays coloré. Les deux oiseaux s'arrêtent dans un restaurant où José offre à Donald un verre de cachaça, une eau-de-vie locale qui ne laisse pas Donald indifférent. José et Donald danseront jusqu'au bout de la nuit dans les clubs animés de Rio.

Toujours de bonne humeur, José Carioca incarne le Brésilien typique des années 1940. Alors que l'Europe est plongée dans la Seconde Guerre mondiale, les studios Disney tentent de développer leur audience en Amérique latine avec deux films narrant le périple de Walt et de ses collaborateurs dans le continent sud-américain à l'automne 1941. José Carioca est un de ces personnages, avec Pedro le petit avion chilien et Panchito Pistoles le coq mexicain, créés pour mieux faire connaître les studios Disney sur le marché de l'Amérique du Sud.

Devenu très populaire au Brésil, José Carioca verra sa carrière se poursuivre bien après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

 

José Carioca est d'abord réapparu dans Les Trois Caballeros (1945), suite de Saludos Amigos concrétisant les nombreuses idées ramenées d'Amérique du Sud par les animateurs des studios Disney. Donald, qui fête son anniversaire, se voit offrir plusieurs cadeaux par ses amis latino-américains.

 

Le premier cadeau est un projecteur de films accompagné de plusieurs bobines que le canard s'empresse de visionner, découvrant ainsi les aventures de Pablo le pingouin puis celles d'un jeune gaucho rencontrant un ânon ailé.

Le deuxième cadeau est un livre d'où surgit José Carioca dansant au rythme de la samba. Bien décidé à faire découvrir la beauté de son pays à son ami, le perroquet entraîne Donald à l'intérieur du livre afin de lui faire découvrir la région de Bahia. Les deux oiseaux embarquent dans un train multicolore qui les mène jusqu'à Salvador où ils rencontrent plusieurs habitants de la ville, parmi lesquels Aurora Miranda, une jeune femme dont le charme ne laisse pas Donald indifférent. Le canard essaie en vain d'obtenir un baiser de cette danseuse jusqu'à ce que le livre se referme.

José Carioca aide Donald à ouvrir son troisième et dernier cadeau, en provenance de Mexico. Il s'agit d'une gigantesque pinata accompagnée d'un nouveau personnage : Panchito Pistoles. Ce coq mexicain, portant un sombrero et une paire de pistolets à la ceinture, offre à Donald et José deux chapeaux semblables au sien, afin de former un trio inédit : les Trois Caballeros.

Par la suite, Panchito embarque ses deux nouveaux amis sur un tapis volant, afin de les mener dans son pays d'origine, le Mexique, et de leur montrer ses coutumes. Donald découvre, là encore, les chants et les danses populaires, rencontre de jolies danseuses et baigneuses dont il apprécie le charme, puis s'essaie à l'art de la tauromachie tout en étant quelque peu malmené par ses deux compagnons sud-américains. Le film se termine par un magnifique feu d'artifice.

José Carioca apparaît dans un troisième Grand Classique, Mélodie Cocktail (1948), dans le segment C'est la faute de la Samba (Blame it on the Samba). Déprimés, Donald et José sont attirés par l'Aracuan dans le "Café do Samba" où les notes de musique jouées au piano par l'actrice Ethel Smith leur redonnent le sourire et les font danser de façon endiablée.

En parallèle à ses apparitions cinématographiques, José Carioca, devenu très rapidement populaire au Brésil, entama une longue carrière dans la bande dessinée. Apparu pour la première fois le 11 octobre 1942 dans une histoire publiée par épisode dans des comics strips d'un journal dominical, le perroquet a figuré dans près de 2 400 histoires publiées au Brésil, où il est prénommé Zé Carioca, Zé étant le diminutif de José en portugais. Dans son pays d'origine, où il eut son propre journal de comics, José est devenu presque aussi populaire que Mickey Mouse aux Etats-Unis.

Par la suite, José Carioca est apparu dans plusieurs séries télévisées Disney, à commencer par la série Mickey Mania (1999-2001).

Il a aussi figuré au casting de plusieurs épisodes de la série télévisée Disney's Tous en Boîte (2001-2004), où il apparaît parmi les nombreux membres du club tenu par Mickey Mouse et ses amis. Dans l'épisode Les Trois Caballeros, il reforme, avec Donald et Panchito, le célèbre trio qui s’était constitué pour la première fois en 1945.

Plus récemment, José Carioca est apparu dans la série télévisée Mickey Mouse (depuis 2013), dans les épisodes Le match de football et Feliz Cumpleanos!.

José Carioca a fait l’objet de plusieurs cameos. Il apparaît furtivement dans Qui Veut la Peau de Roger Rabbit (1988), au milieu de nombreux autres personnages Disney lors de la scène finale du film, ainsi que dans la série télévisée It's a Small World: The Animated Series (2013).

Deux perroquets semblables à José Carioca figurent parmi les personnages membres du jury lors du procès d'Alice dans le Grand Classique Alice au Pays des Merveilles (1951). Si certains ont cru y voir une apparition furtive du personnage brésilien, il ne s'agit vraisemblablement que de vagues sosis, vêtus différemment et n'ayant pas les plumes rouges et bleues que José a en guise de queue.

 

Pour Saludos Amigos, l'artiste Fred Moore, arrivé aux studios Disney en 1930, anima en grande partie les scènes impliquant Donald Duck et José Carioca. Au début de sa carrière, il commença à travailler sur des courts-métrages de Mickey Mouse et des Silly Symphonies. C'est à lui que l'on doit la création des Trois Petits Cochons. En 1934, il se vit confier la supervision de l'animation des Nains avec Bill Tytla pour Blanche Neige et les Sept Nains (1937). Pour Pinocchio (1940), il anima Crapule. Ensuite, il travailla sur l'animation des Centaurettes dans Fantasia (1940), et créa le modèle de Mickey en apprenti sorcier avant de superviser la séquence. Devenu spécialiste de l'animation de Mickey, on lui doit l'animation du plus grand personnage de Disney dans The Brave Little Tailor (1938), The Pointer (1939) ou encore The Nifty Nineties (1941). Il anime aussi la souris Timothée dans Dumbo (1940) avant de sombrer dans l'alcool. Il quitta le studio en 1945, avant d'y revenir en 1948, mais il n'anima plus que des personnages secondaires.

Vladimir "Bill" Tytla anima quelques séquences avec José Carioca aux côtés de Fred Moore. Pour le même film, il se chargea de donner vie au petit avion Pedro. Entré aux studios Disney en 1934, Vladimir Tytla commença par participer à l'animation de courts-métrages des séries Mickey Mouse et Silly Symphonies. Il anima notamment les personnages de Clarabelle dans Mickey Pompier (Mickey's Fire Brigade, 1935), du Pain d'Epices dans Carnaval des Gâteaux (The Cookie Carnival, 1935) et du coq Cock'O the Walk dans le cartoon éponyme (1935). Remarqué pour la qualité de son travail par Walt Disney, il est très tôt engagé sur le projet du premier long-métrage d’animation, Blanche Neige et les Sept Nains (1937), pour lequel il se chargea de l'animation des Nains, et plus particulièrement de Grincheux. Par la suite, Tytla devint un artiste incontournable des studios Disney. Il se chargea d'animer le Géant pour le court-métrage Le Brave Petit Tailleur (1938), Stromboli pour Pinocchio (1940), Yen Sid et Chernabog pour Fantasia (1940) puis l'éléphanteau Dumbo pour le film éponyme (1941). Après sa participation à la grève des artistes des studios au printemps 1941, il se voit confier l'animation du professeur nazi dans Education for Death (1943) et la scène du combat entre la Pieuvre et l'Aigle dans Victoire dans les Airs (1943). Se trouvant mal considéré par Walt Disney, qui a perdu toute confiance envers les artistes ayant participé à la grève, Vladimir Tytla démissionna des studios Disney en février 1943.

L'animateur Ward Kimball, membre de la mythique équipe des "Nine Old Men", se chargea d'animer la séquence déjantée de la chanson des Trois Caballeros au cours de laquelle José Carioca et Donald Duck tentent de faire taire l'éloquent Panchito Pistoles. Ayant débuté sa carrière chez Disney en 1934, il commença en tant qu'animateur sur des épisodes des Silly Symphonies (The Wise Little Hen, The Tortoise and the Hare, Elmer Elephant, Toby Tortoise Returns...). Lorsque la production du premier long-métrage Blanche Neige et les Sept Nains (1937) fut lancée, il se vit confier la scène dans laquelle les Nains mangent leur soupe ("soup sequence"). Mais après huit mois de dur travail, Walt Disney lui annonça que la séquence ne serait finalement pas intégrée au film. Seul son travail d'animation sur les deux Vautours et durant la scène où les Nains apparaissent pour la première fois devant Blanche Neige figure dans la version finale. Dépité, il s’apprêtait à quitter le studio mais Walt Disney lui proposa d’animer un nouveau personnage pour son deuxième long-métrage d’animation, Pinocchio (1940), un grillon nommé Jiminy Cricket. L'animateur fut d'abord très en colère de devoir se consacrer à un "minable insecte" mais son travail donna finalement naissance à l'un des personnages les plus connus et les plus appréciés de tous ceux créés pour les Grands Classiques Disney.

Il est de notoriété publique que Ward Kimball préférait animer des personnages comiques, notamment des animaux, auxquels il pouvait donner une touche « cartoonesque ». Après avoir participé à l'animation de Bacchus dans la séquence La Symphonie Pastorale de Fantasia (1940), il donna naissance à Féline dans Bambi (1942) et à la bande des cinq Corbeaux de Dumbo (1941). Parmi ses autres grandes réalisations, on peut citer Pecos Bill dans Mélodie Cocktail (1948), le chat Lucifer et les souris Jaq et Gus dans Cendrillon (1950), les frères Tweedle Dee et Tweedle Dum, le Chapelier Toqué, le Lièvre de Mars et le Chafouin dans Alice au Pays des Merveilles (1951) ou encore le Chef Indien dans Peter Pan (1953).

La voix originale de José Carioca dans Saludos Amigos et Les Trois Caballeros est celle de l'acteur brésilien José Oliveira, qui doubla aussi le personnage dans plusieurs épisodes de l'émission télévisée Disneyland dans les années 1960.

Depuis la fin des années 1990, c'est l'acteur spécialiste du doublage Rob Paulsen qui prête sa voix à José Carioca, notamment dans les séries télévisées Mickey Mania (1999-2001) et Disney's Tous en Boîte (2001-2004). Il interpréta de nombreux autres personnages Disney dans des séries télévisées ou des films produits pour le marché de la vidéo. Citons, sans volonté d’exhaustivité, son interprétation de l’ours bleu Gusto dans la série Les Gummi (1985-1991), de Gontran Bonheur dans La Bande à Picsou (1987-1990), de P.J. dans La Bande à Dingo (1992-1993) et Dingo et Max (1995), de la souris Jaq et du Grand Duc (depuis 2001), de Chef dans Rox et Rouky 2 (2006), ou encore de Gabble dans la saga Clochette (2008-2014). C’est aussi lui qui incarne Oswald le Lapin Chanceux dans la saga vidéo-ludique Epic Mickey.

Dans la série Mickey Mouse (depuis 2013), le rôle de José Carioca est repris par Mark La Roya.

Côté français, l'acteur Eric Métayer doubla José Carioca pour le deuxième doublage de Saludos Amigos. Ce comédien et metteur en scène prêta sa voix à plusieurs personnages Disney et Pixar : Iago dans Aladdin (1992) et ses suites, Peine et Panique dans Hercule (1997), le Castor dans le doublage de 1997 de La Belle et le Clochard (1955), Fifre dans La Belle et la Bête 2 : Le Noël Enchanté (1997), Chichi dans 1001 Pattes (1998), Gurki dans le doublage de 1998 de Taram et le Chaudron Magique (1985), l'Hippocampe dans le doublage de 1998 de La Petite Sirène (1989), Bob Rasowski dans Monstres & Cie (2001), La Nouvelle Voiture de Bob (2002) et Monstres Academy (2013), Honoré dans La Belle et le Clochard 2 : L'Appel de la rue (2001) ainsi que Pickly dans Lilo et Stitch (2002) et les productions dérivées de ce Grand Classique.

En portugais, le mot « Carioca » est le gentilé pour désigner les habitants de Rio de Janeiro. Le choix du patronyme du perroquet n’est donc pas du tout innocent, il souligne qu’il est brésilien jusqu’au bout des plumes !

L'univers de José Carioca dans la bande dessinée brésilienne
 

D'abord apparu dans des comics strips américains, José Carioca devint un véritable héros populaire de la bande dessinée brésilienne. A partir des années 1960, il apparut de manière régulière dans le magazine hebdomadaire O Pato Donald, rebaptisé Zé Carioca une semaine sur deux dès 1961.

Signe fort de la popularité de José dans son pays d'origine, les livres de comics brésiliens commencèrent à publier, à partir de 1962, des histoires américaines de Mickey et Donald où ces derniers étaient remplacés par le perroquet !

Dans ses histoires brésiliennes en bande dessinée, José Carioca a pour meilleur ami un corbeau nommé Nestor et pour voisin un chien nommé Pedro. Il a aussi deux neveux, Zico et Zeca, et une petite amie, Aurora (aussi appelée Rosinha, ou Maria aux Etats-Unis, Rosita Vaz en France), fille d'un riche entrepreneur, que convoite aussi le coq Zé Galo, son grand ennemi.

Dans les comics brésiliens, José Carioca incarne le Brésilien moyen qui essaie de s'enrichir et de s'éléver dans l'échelle sociale, quitte à parfois détourner les lois. Il parvient toujours à se faire prêter de l'argent auprès de proches ou de personnes rencontrées qui, à défaut d'être remboursés, créent l'Association des créanciers de José Carioca.

Membre de l'équipe de football de son quartier et, à ses heures perdues, prend l'apparence d'un super-héros sous une identité secrète, Morcego Verde (Green Bat en anglais, Super José en français), bien qu'il soit toujours reconnu.

José Carioca, symbole de la politique de bon voisinage des États-Unis en Amérique du Sud

Le 2 décembre 1823, le président américain James Monroe délivre un message au Congrès qui fixe pour plus d'un siècle la doctrine des États-Unis à l'égard de l'Amérique latine. Face aux appétits de colonisation des puissances européennes, les Américains récusent toute intervention de leur part sur le continent américain, considéré comme leur chasse gardée.

Élu en 1932, le président démocrate Franklin Delano Roosevelt décide de rompre avec la doctrine Monroe qui légitimait l'influence des États-Unis sur le sud du continent pour y substituer la politique de bon voisinage ("good neighbor policy"). Elle consiste à réduire les interventions américaines dans les affaires intérieures des pays latino-américains.

Ce tournant dans les relations entre les États-Unis et leurs voisins latino-américains se traduit par un renforcement des liens économiques et politiques, mais aussi culturels. Alors que le nazisme progresse dangereusement en Europe, puis qu'éclate la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis utilisent leur influence pour resserrer leurs relations avec les États sud-américains. En août 1940, le président Roosevelt nomme Nelson Rockefeller à la tête de l' "Office of Coordinator of Inter-American Affairs" (OCIAA), créé pour limiter l'influence de l'Allemagne nazie et de ses alliés en Amérique latine.

L'OCIAA prend contact avec Walt Disney, dont les personnages sont déjà très populaires en Amérique du Sud. L'objectif est d'utiliser le cinéma comme outil de propagande anti-nazie et de soutien aux Alliés. Si Walt Disney refuse de s'impliquer politiquement, il accepte de participer à un voyage diplomatique en Amérique du Sud pour mener à bien un projet artistique. Walt s’envole le 17 août 1941 avec une équipe d’animateurs en quête de nouvelles sources d’inspiration. Le voyage, qui dure deux mois, mène le groupe dans différents pays. Le projet aboutit à deux longs-métrages, Saludos Amigos et Les Trois Caballeros, qui rencontrent un grand succès dans les pays latino-américains, parmi lesquels le Brésil où José Carioca devient très populaire, comme Panchito Pistoles au Mexique.

José Carioca est un personnage que les visiteurs des différents parcs à thèmes Disney peuvent croiser au cours de leurs visites, même si ses sorties sont plus ou moins fréquentes selon les resorts. S'il est aisé de le rencontrer à Tokyo Disney Resort, il est plus difficile de le voir à Walt Disney World, Disneyland Resort et Disneyland Paris, où ses apparitions se limitent à certains événements spéciaux.

A Walt Disney World Resort, José Carioca apparaît sous la forme d'une statue dans la boutique Panchito's Gifts & Sundries de l'hôtel Disney's Coronado Springs. Dans le même hôtel, il figure aux côtés de Donald et Panchito sous la forme de topiaires. Le célèbre trio trône aussi au milieu de la piscine de l'hôtel Disney's All-Star Music Resort.

 

 

José Carioca, Donald Duck et Panchito Pistoles apparaissent dans l'attraction It's a Small World des parcs Disneyland (Californie) et Hong Kong Disneyland.

Les trois compères sont les héros de l'attraction de type parcours scénique Gran Fiesta Tour Starring The Three Caballeros, ouverte en 2007 dans le pavillon mexicain du parc EPCOT à Walt Disney World. Ils y apparaissent à plusieurs reprises sous la forme d'audio-animatronics.

José Carioca apparaît aussi lors de certaines parades et spectacles. A Disneyland (Californie), il défile aux côtés de Panchito Pistoles lors de la Mickey's Soundsational Parade dont l'un des chars fait référence aux films Saludos Amigos et Les Trois Caballeros.

 

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
José Carioca