Page d'accueil > Liste des films > Les Nouveaux Héros > Honey Lemon
     
Filmographie Les Nouveaux Héros (2014)
Nom d'origine Honey Lemon
Animé par Jason Figliozzi (superviseur de l’animation), Andrew Chesworth
Voix originale Génesis Rodríguez
Voix française Élisabeth Ventura
   

Honey Lemon est une jeune étudiante d’origine sud-américaine de l’Institut de Technologie de San Fransokyo. Elle est la camarade d’université et l’amie de Tadashi Hamada, Go Go Tomago, Fred et Wasabi. Par la suite, elle rejoint l’équipe de super-héros en herbe menée par Hiro Hamada pour lutter contre le crime dans les rues de San Fransokyo.

Honey Lemon a été ainsi surnommée par Fred, la mascotte de la faculté car elle est aussi douce que le miel (« Honey » en anglais) et aussi pétillante que le citron (« Lemon » dans la langue de Shakespeare). En effet, la jolie blonde au look et aux goûts très « girly » adorant le rose bonbon est une vraie boule d’énergie, une personne très câline et totalement survitaminée. Lorsque Hiro, le frère cadet de Tadashi, la rencontre pour la première fois, elle est en train de travailler sur son projet d’étude : une préparation permettant de réaliser la fracture chimique du métal. Elle parvient, sous les yeux ébahis de Hiro, à réduire à néant une boule de 200 kg de carbure de tungstène grâce à une solution constituée, selon ses propres dires, d’une goutte d’acide perchlorique mélangée à une pincée de cobalt et un soupçon de peroxyde d’hydrogène, le tout porté à 500 degrés Kelvin. Le carbure de tungstène recouvert de la préparation de Honey Lemon se teint en rose puis, lorsque la jeune femme l’effleure, explose dans un nuage de fumée rose, barbouillant le visage de l’étudiante chercheuse.

 

Scientifique à l’éthique irréprochable, elle a refusé de confectionner pour Fred une formule lui permettant de se transformer à volonté en lézard cracheur de feu…

La rencontre avec Honey Lemon et les autres amis de Tadashi, ainsi que la visite de leur université, convainc Hiro d’y entrer à son tour. Pour pouvoir s’y inscrire, le jeune génie de la robotique doit impressionner le Professeur Callaghan et un jury le jour du salon de l’Institut Technologique avec l’une de ses inventions. Pendant des semaines Hiro met au point des microrobots, des droïdes de petite taille contrôlés par la pensée et capable de faire tout ce que la personne qui porte le bandeau de contrôle désire les voir réaliser : Tadashi, Honey Lemon et leurs amis viennent soutenir le jeune surdoué et lui prêter main forte.

Le jour du salon, Honey Lemon est de nouveau aux côtés de Hiro et assiste à son triomphe qui lui permet de décrocher le précieux sésame : le droit de s’inscrire à l’Institut de Technologie. Malheureusement, la joie laisse vite place à un profond chagrin lorsque Tadashi décède dans l’incendie qui ravage l’université, en voulant porter secours au professeur Callaghan resté à l’intérieur du bâtiment d’études supérieures, alors que Honey Lemon, Go Go, Fred et Wasabi sont déjà partis avec Tante Cass pour préparer des festivités en l’honneur de Hiro.

 

Les corps de Tadashi et Robert Callaghan ne sont pas retrouvés et leur mort est officiellement déclarée par les services compétents. Honey Lemon est très affectée par le décès de son ami. Pendant des jours, Hiro, rongé par la tristesse, se mure dans sa chambre et refuse tout contact avec l’extérieur, pas même avec les amis de son grand-frère qui lui apportent pourtant leur soutien, en lui envoyant notamment un message vidéo.

Hiro ne commence à sortir de son état de profonde dépression que lorsque, opportunément, le robot de soins Baymax, qui constituait le projet d’études de son défunt frère aîné, se réactive : celui-ci finit en effet par faire remarquer au jeune adolescent qu’un de ses microrobots est toujours actif et semble irrépressiblement attiré par quelque chose. Hiro en est sûr, ça ne peut être que par d’autres microrobots et cela signifierait qu’ils n’ont pas tous été détruits dans l’incendie comme il le pensait jusque-là. En suivant la piste indiquée par le microrobot, Hiro et Baymax arrivent jusqu’à un hangar a priori désaffecté où ils découvrent qu’un homme caché derrière un masque kabuki produit en quantités industrielles des microrobots.

Ayant échappé de peu à ce super-vilain répondant au nom de Yokai, Hiro reste bien décidé à le retrouver et à l’arrêter pour venger la mort de Tadashi, persuadé que le méchant au kabuki en est responsable. La nuit venue, les deux comparses retrouvent Yokai sur les docks du port de San Fransokyo. Très vite en danger face à son armée de microrobots, Hiro et Baymax ne doivent leur salut qu’à l’arrivée des amis de Tadashi. Menacé par Yokai qui brandit un conteneur et s’apprête à le jeter sur lui, Wasabi pousse un hurlement de terreur tout sauf viril ! Go Go agrippe Hiro et le force à monter dans le van de Wasabi, au bord duquel ils sont arrivés jusqu’au port, avec Honey Lemon et Wasabi. Une course-poursuite s’engage alors avec Yokai, bien décidé à ne pas les laisser partir.

Malgré le péril de la situation, Wasabi, fidèle à lui-même, prend le temps de mettre sa ceinture de sécurité, refuse de brûler les feux rouges et met son clignotant pour indiquer qu’il va tourner, ce qui exaspère au plus haut point Go Go Tomago, tête brûlée totalement fondue de vitesse et de sensations fortes en tout genre. Go Go parvient un temps à éviter les attaques des microrobots de Yokai mais finit par conduire le van dans les eaux du port de San Fransokyo. Pensant que les occupants de la voiture sont morts noyés, Yokai s’en va : quelques instants plus tard, accrochés au robot gonflable Baymax, Hiro et ses amis remontent sains et saufs à la surface.

Pour ne pas redevenir la cible de Yokai et préparer leur parade, ils doivent se trouver un endroit sûr. Ils suivent alors Fred, qui leur dit connaître l’endroit idéal, jusqu’à un rutilant manoir : Honey Lemon et les autres découvrent à la stupeur générale qu’il s’agit de la demeure de la fortunée famille de leur excentrique ami. Honey Lemon, dont l’espagnol est la langue maternelle, juge bon de préciser à Fred que « mi casa » ne signifie pas « porte en allemand », comme il le pense. Rapidement, Hiro décide de faire de lui-même et ses amis des supers-héros en mettant au point des stratagèmes pour les doter de capacités spéciales, en adéquation avec leur personnalité et leur projet d’étude universitaire. C’est donc fort logiquement que le plus jeune des frères Hamada conçoit pour Honey Lemon une combinaison très « girly » et un sac à main qui lui permet de stocker le long de sa bandoulière des boules qu’elle peut remplir de mixtures chimiques aux propriétés diverses et variées de son invention grâce au système technologique intégré à la besace.

Avant d’affronter Yokai, les « Nouveaux Héros » doivent s’exercer pour prendre la mesure de leurs récents pouvoirs : c’est Heathcliff, le majordome de la famille de Fred, qui joue le rôle du méchant au masque kabuki. Honey Lemon jette, hésitante, une boule chimique aux pieds du domestique : éclatant, la sphère déverse un liquide coloré qui se solidifie instantanément autour des jambes de Heathcliff et l’immobilise. Délicatement, la jeune femme ôte le kabuki du visage du majordome et, ravie, d’être arrivée à ses fins, lui fait un gros câlin !

Le temps de l’entraînement prend fin lorsque Baymax parvient à localiser Yokai grâce à son système de radar. La piste relevée par le robot infirmier mène à une île de la baie de San Fransokyo placée en quarantaine. Peu de temps s’est écoulé depuis la formation de l’équipe de super-héros en herbe et leurs nerfs de débutants ne sont pas encore suffisamment rodés pour faire face au danger avec sang-froid : la preuve en est faite lorsqu’un pigeon se pose dans leur dos et que tous les membres de la bande utilisent frénétiquement leurs pouvoirs contre le pauvre volatile… Qu’ils ne parviennent même pas à effleurer ! Entrés dans le bâtiment principal de l’île, Hiro, Honey Lemon et les autres ne tardent pas à faire une découverte impliquant Alistair Krei, un richissime patron d’industrie de haute technologie que le jeune génie de la robotique pense être Yokai.

La jeune femme repère en effet une vaste salle d’expérimentation scientifique dans laquelle la bande de super-héros en herbe découvre des enregistrements vidéo qui montrent le patron de Krei Tech Industries en train de présenter à des dignitaires de l’armée et de l’État deux portails de téléportation. La démonstration tourne au désastre lorsque l’un des portails implose et que la jeune pilote qui venait d’emprunter le second à bord d’un vaisseau se retrouve prisonnière à l’intérieur, sans possibilités de retour. Sitôt le visionnage terminé, Yokai surgit derrière la bande de super-héros amateurs et les affronte. Honey Lemon, comme les autres membres de son équipe, tente de lui retirer son masque, en vain : alors que la pétillante jeune femme tente de toucher son adversaire avec une boule chimique, l’un des disques métalliques de Go Go Tomago heurte son casque et la déséquilibre à tel point que son projectile rempli d’une substance créant de la glace tombe au sol et fait glisser son amie sud-coréenne qui la percute de plein fouet. Lorsque Hiro et Baymax parviennent finalement à retirer le masque kabuki cachant le visage de Yokai, les « Nouveaux Héros » découvrent abasourdis que le super-vilain qu’ils affrontent n’est pas Alistair Krei mais le professeur Robert Callaghan !

 

Hiro, fou de rage autant que de chagrin, comprend que Callaghan a volontairement déclenché l’incendie qui a causé la mort de son frère dans le but de voler ses microrobots : il intime l’ordre à Baymax de détruire le professeur de robotique, après lui avoir retiré sa puce de soins l’empêchant de faire du mal à un être humain. Comprenant que leur ami n’est plus capable de raisonner et se laisse dévorer par la haine, Go Go, Fred et Wasabi tentent de retenir Baymax ce qui donne la possibilité à Honey Lemon de remettre en place la puce conçue par Tadashi et stoppe le robot gonflable dans ses élans destructeurs. En luttant contre le robot inventé par Tadashi et modifié par Hiro, Honey Lemon et les autres ont aussi donné la possibilité à Callaghan de s’enfuir. Furieux de l’attitude de ses amis, Hiro s’envole à son tour sur le dos de Baymax laissant ses amis sur place.

Ce n’est que quelques heures plus tard, après avoir été secourus par Heathcliff qui les a embarqués à bord de l’hélicoptère du père de Fred, que Honey Lemon et ses camarades d’université rejoignent Hiro qui a réalisé l’erreur qu’ils lui ont empêché de commettre et a saisi que se laisser gagner par la haine et la violence n’était pas une manière de faire son deuil. Wasabi, Fred, Go Go Tomago et Honey Lemon ont eu le temps de récupérer sur l’île l’ensemble des enregistrements vidéos du jour de l’expérimentation tragique menée par Alistair Krei que la jeune sud-américaine a pu transférer sur une clef USB. Ils livrent la clef du mystère : la jeune pilote prisonnière des portails de téléportation était la fille de Robert Callaghan, Abigail, et c’est pour se venger du patron de Krei Tech Industries que le professeur d’université a volé les microrobots de Hiro. Les « Nouveaux Héros » réalisent alors que le temps presse car Alistair Krei est sur le point d’inaugurer le nouveau complexe de Krei Tech Industries. Ils en sont sûrs, c’est l’événement parfait pour la vengeance de Callaghan.

Lorsqu’ils arrivent sur les lieux de l’inauguration, Callaghan a déjà fait irruption et a enlevé Krei à l’aide des microrobots : le retenant prisonnier dans les airs, il reconstitue l’un des portails de téléportation et l’enclenche pour qu’il aspire le building de Krei Tech Industries, ce que son ennemi a de plus cher. Une nouvelle bataille s’engage alors entre Yokai et les « Nouveaux Héros ». De nouveau, les super-héros en herbe sont mis en difficulté par le méchant masqué : attaquée par les microrobots contrôlés par Yokai, Honey Lemon est obligée de se réfugier à l’intérieur d’un dôme qu’elle crée à l’aide de ses boules chimiques.

 

Celui-ci ne résiste cependant pas aux assauts des mini-droïdes qui arrivent à le percer sans grand mal : la jeune femme est en grand danger. C’est alors que Hiro, citant Tadashi, les invite ses amis à considérer les choses sous un autre angle et à se servir de leur cerveau. Honey Lemon profite d’une offensive des microrobots pour utiliser deux autres projectiles de son cru qui lui permettent de se coller aux androïdes et de s’extraire du dôme lorsque ceux-ci reprennent leur élan en vue d’une nouvelle attaque.

Honey Lemon aide ensuite Hiro, Baymax et les autres à attirer les microrobots, sources de la force de Yokai, en direction du portail de téléportation pour qu’ils y soient aspirés sans possibilité de retour. Associée à Fred, elle a pour mission de couvrir l’offensive menée par les autres membres de l’équipe : elle jette en l’air plusieurs de ses projectiles chimiques sur lesquels Fred crache des flammes créant ainsi une très épaisse et opaque nappe de fumée qui masque les agissements des autres super-héros amateurs. Elle rejoint ensuite ses amis et fixe son sac de haute technologie sur un ensemble de microrobots : en jetant l’une de ses boules chimiques sur la besace celui-ci explose et entraîne une réaction en chaîne qui fait voltiger les mini-droïdes qui, ainsi désolidarisés, sont avalés par le portail. Les efforts conjugués de la bande de héros permettent ainsi rapidement l’arrestation de Callaghan, privé de son armé de microrobots. Mais les soucis ne sont pas terminés pour Honey Lemon, Fred, Go Go Tomago et Wasabi : en effet, ils assistent inquiets et impuissants à l’entrée dans le portail de téléportation au bord de l’implosion de Hiro et Baymax, bien décidé à sauver Abigail Callaghan, dont le robot a décelé des signes de vie.

Lorsque la jeune pilote a été secourue et Callaghan appréhendé par la police, les « Nouveaux Héros », privés de Baymax resté prisonnier du portail, s’en vont. On voit par la suite que l’équipe de super-héros ne s’est pas dissoute après leur victoire contre Yokai et que tous ses membres se sont engagés à continuer à lutter contre le crime à San Fransokyo, en taisant leur véritable identité. Baymax est à leurs côtés : il a été reconstruit par Hiro qui a pu utiliser la puce mise au point par Tadashi qui a échappé à la destruction du portail de téléportation. Le générique de fin montre la bande d’amis plus soudée que jamais, dans leurs activités de super-héros comme en-dehors.

L’apparence graphique de Honey Lemon a été élaborée par l’animateur américano-coréen Shiyoon Kim, comme celle des autres membres de la bande des « Nouveaux Héros ».

Par la suite, le personnage a été essentiellement animé par Jason Figliozzi et Andrew Chesworth. Avant de superviser l’animation de Honey Lemon, Jason Figliozzi avait travaillé en tant qu’animateur sur les courts-métrages Lutins d'Élite : Opération Secret du Père Noël (2010), Lutins d'Élite : Méchants Contre Gentils (2011), Le Mariage de Raiponce (2012) et Paperman (2012) ainsi que sur les Grands Classiques Raiponce (2010), Les Mondes de Ralph (2012) et La Reine des Neiges (2013). Il a été assisté dans l’animation de l’étudiante en chimie par l’artiste Andrew Chesworth. Pour les studios Disney, Chesworth avait déjà œuvré sur les Grands Classiques Les Mondes de Ralph et La Reine des Neiges ainsi que sur les courts-métrages À Cheval ! (2013) et Le Festin (2014).

Honey Lemon figure au casting de deux jeux vidéos adaptés de l’univers du 54e Grand Classique Disney.

Honey Lemon est l’un des personnages jouables de Big Hero 6: Combat dans la Baie (GameMill Entertainment, 2015), un jeu de plateformes conçu pour les consoles Nintendo DS et 3DS. Les joueurs doivent incarner les différents membres de l’équipe des « Nouveaux Héros » pour faire face à une invasion de robots de combat menée par Yama, le bot-fighter véreux tout juste sorti de prison et bien décidé à prendre sa revanche sur Hiro Hamada.

L’experte en chimie figure aussi au casting du jeu pour téléphone portable, Big Hero 6: Bot Fight (développé par Gumi Asia et édité par Disney Interactive en 2014). Le principe du jeu rappelle celui de Candy Crush Saga : le joueur doit associer des symboles identiques pour remporter la victoire au cours de combats de bot-fight.

De façon bien plus anecdotique, précisons qu’Honey Lemon apparaît sur l’un des « power discs » du jeu Disney INFINITY: 2.0 Edition.

Dans la version originale du 54e Grand Classique Disney c’est l’actrice américaine d’origine cubano-vénézuélienne Génesis Rodríguez qui incarne l’experte en chimie.

Dans l’Hexagone, Honey Lemon est interprétée par Élisabeth Ventura, une comédienne française d’origine italo-autrichienne. La fille du monteur de cinéma et directeur artistique de doublage Claudio Ventura s’est illustrée en prêtant régulièrement sa voix aux actrices Rebecca Hall et Emma Stone. Pour les studios Disney, elle a incarné Vidia, la fée voltigeuse dans tous les longs-métrages de la saga des studios DisneyToon mettant en vedette la Fée Clochette entre 2008 et 2015, à l’exception de Clochette et la Pierre de Lune (2009).

Honey Lemon dans le comics Marvel Big Hero 6

Dans les comics parus aux éditions Marvel, Honey Lemon fait partie des membres fondateurs de l’équipe de super-héros des « Big Hero 6 ». Le personnage des comics est assez différent de celui que l’on retrouve dans le 54e Grand Classique des studios Disney. De son véritable nom Aiko Miyazaki, Honey Lemon est une très séduisante espionne et scientifique japonaise (et non une étudiante en chimie latino-américaine). Décidée à lutter contre le crime, elle s’engage dans la bande de super-héros amateurs montée par Hiro Hamada, un surdoué de la robotique et des hautes technologies, dès sa constitution. Très intelligente, elle feint souvent l’ignorance ou la futilité pour surprendre ses adversaires. En tant qu’ancienne agente des services secrets japonais, elle excelle dans divers arts martiaux, parmi lesquels l’aïkido, le judo, le jujitsu, le karaté, le kung-fu ou encore le taekwondo. Elle a opté pour le pseudonyme de Honey Lemon, le nom d’un personnage de sa série télévisée préférée, pour préserver son anonymat. Au cours de leurs aventures communes, Hiro et Honey Lemon finissent pas s’amouracher l’un de l’autre.

Dans les comics, ses capacités spéciales sont un peu différentes de celles qui lui ont été attribuées dans le Grand Classique Disney : elle possède un sac à main qui malgré son apparence banale recèle des merveilles de haute technologie puisqu’il permet d’ouvrir sur d’autres dimensions. Elle peut y ranger n’importe quel objet qui, réduit à une taille microscopique, est aspiré dans les failles de l’espace-temps créées par des trous de vers artificiels et peut être de nouveau matérialisé dès que besoin est, à sa taille réelle. Si Honey Lemon peut utiliser les trous de ver du sac pour se téléporter elle-même dans une autre dimension, elle ne le fait qu’extrêmement rarement, quand sa vie est en grand péril, car cela est particulièrement dangereux pour les êtres vivants.

 
Lors de sa première rencontre avec Hiro, Honey Lemon est en train d’écouter une chanson sur son baladeur multimédia. Le morceau qu’elle écoute est « Boca, Doce Boca », un tube du chanteur vénézuélien José Luis Rodríguez, le père de l’actrice qui prête sa voix à l’étudiante en chimie dans la version originale du 54e Grand Classique Disney.
 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Honey Lemon