Page d'accueil > Liste des films > La Reine des Neiges > Elsa
     

Filmographie

La Reine des Neiges (2013), Once Upon a Time (série télévisée live, depuis 2011), La Reine des Neiges : Une Fête Givrée (2015), cameo dans un épisode de It's A Small World - The Animated Series (série animée, depuis 2014)
Nom d'origine Elsa
Animé par Wayne Unten, Tony Smeed
Voix originale Idina Menzel (Elsa adulte dans La Reine des Neiges, La Reine des Neiges : Une Fête Givrée), Eva Bella (Elsa enfant dans La Reine des Neiges), Spencer Lacey Ganus (Elsa adolescente dans La Reine des Neiges), Georgina Haig (Once Upon a Time)

Voix française

Anaïs Delva (La Reine des Neiges)
   

Elsa, fille du Roi Agdar et de la Reine Idun d’Arendelle et sœur aînée de la princesse Anna, est dotée depuis sa naissance de pouvoirs magiques qui lui permettent de contrôler la neige et la glace, dès lors que ses émotions ne les rendent pas incontrôlables… Ce don, la jeune femme aux cheveux blonds le vit comme une malédiction, un sortilège à l’origine de tous ses tourments.

Durant son enfance, les pouvoirs d’Elsa sont synonymes de jeux complices et de moments de bonheur partagés avec sa sœur cadette Anna : les deux princesses jouent ainsi à se rouler dans la poudreuse ou à confectionner des bonhommes de neige quelle que soit la saison… Jusqu’au jour où Elsa blesse accidentellement à la tête sa petite sœur. Après la guérison d’Anna grâce aux dons de guérisseur de Grand Pabbie, le patriarche des trolls, le roi et la reine d’Arendelle décident de couper leur aînée de tout contact avec l’extérieur, aussi bien pour la protéger de la peur et de l’hostilité que ses pouvoirs pourraient inspirer à autrui que pour préserver les gens, et particulièrement Anna, de sa magie dangereuse car incontrôlée.

Elsa grandira donc tenue au secret de sa chambre, dans un château aux portes closes, et ce même après la tragique disparition en mer de ses parents. Elsa doit alors endurer d’être séparée d’Anna qui ne comprend pas le changement d’attitude de son aînée à son encontre, d’autant que Grand Pabbie a ôté de la mémoire de la jeune princesse toute trace de la magie de sa sœur lorsqu’il lui a prodigué ses soins.

 

Après des années de vie recluse, durant lesquelles elle n’a eu de cesse d’essayer de contrôler en vain ses pouvoirs, Elsa atteint la majorité et doit être sacrée reine d’Arendelle : les portes du château d’Arendelle s’ouvrent de nouveau pour les festivités de son couronnement auxquelles sont conviés le peuple d’Arendelle et des dignitaires de nombreux pays étrangers.

Persuadée par son père, depuis son plus jeune âge, qu’elle doit dissimuler ses pouvoirs, les cacher à tout le monde, Elsa redoute de ne pas y parvenir lors de son couronnement. Or, dès lors qu’Elsa se laisse dépasser par ses sentiments, sa magie devient imprévisible et incontrôlable. Ainsi, si la jeune femme évite le pire en renfilant rapidement ses gants lors de son couronnement, alors que sa couronne et son sceptre se recouvraient déjà de glace, ses pouvoirs sont révélés aux yeux de tous lors des festivités données en son honneur après la cérémonie. Se mettant en colère contre sa sœur Anna qui n’accepte pas qu’elle lui refuse sa bénédiction pour son mariage avec le Prince Hans des Îles du Sud, elle projette sur le sol de la salle de réception des stalagmites de glace aiguisés devant ses convives médusés et terrorisés.

 

Effrayée par la réaction de ses invités dont certains, le Duc de Weselton en tête, crient à la sorcellerie, tandis que d’autres ne parviennent pas à masquer la peur qu’elle leur inspire, Elsa prend la fuite, abandonnant son trône et sa couronne. Elle ignore alors qu’elle vient de plonger le royaume d’Arendelle dans un hiver implacable et imprévisible, en plein cœur du mois de juillet. C’est dans la Montagne du Nord, désert de neige reculé de son royaume, qu’elle décide de s’établir. Seule dans cette étendue glacée, elle se sent enfin délivrée de ses tourments, libérée de ses maux intérieurs : se pensant désormais en paix avec sa magie, Elsa utilise ses pouvoirs pour se bâtir un palais et se vêtir d’une robe translucide et d’une couronne de glace. Elle est, dès lors, devenue la « reine des neiges ».

L’apaisement est de courte durée pour Elsa. La reine est en effet de nouveau confrontée à ses démons lorsqu’elle se retrouve face à Anna, qui est parvenue à la retrouver grâce notamment à Olaf, le bonhomme des neiges que les deux sœurs avaient créé étant petites et auquel la « reine des neiges » a inconsciemment redonné vie en libérant sa magie au cœur de la Montagne du Nord. En voyant le bonhomme de neige, Elsa se remémore dans un premier temps son enfance heureuse et les jeux partagés avec sa cadette, avant que le souvenir de la nuit où elle la blessa accidentellement ne refasse surface et la convainque de ne pas regagner le château royal d’Arendelle comme la prie de le faire Anna.

Ayant de nouveau l’impression d’être un danger pour ceux qu’elle aime, Elsa finit de se laisser gagner par la peur et la colère lorsqu’elle apprend enfin que sa magie a eu pour conséquence de plonger son royaume dans un hiver éternel : submergée par ses émotions, la reine est de nouveau incapable de maîtriser sa magie et blesse Anna d’un jet de glace au cœur…

Pour elle, plus de retour en arrière possible : elle crée un gigantesque golem des neiges, Guimauve, pour chasser définitivement et le plus loin possible de son palais sa sœur, Olaf et Kristoff, un baroudeur des montagnes qui accompagne Anna.

S’inquiétant pour sa fiancée Anna, qu’il ne voit pas revenir de la Montagne du Nord, le Prince Hans prend la tête d’une expédition qui parvient rapidement au palais de glace d’Elsa. Alors que le prince des Îles du Sud et les gardes royaux d’Arendelle se battent contre Guimauve qui leur bloque l’accès au château, les Gardes du corps du Duc de Weselton pénètrent à l’intérieur, bien décidés à mener à bien la mission que leur maître leur a secrètement confiée : abattre la reine Elsa et ainsi mettre un terme à sa sorcellerie. Comme à chaque fois qu’Elsa se sent menacée, sa magie prend le dessus sur elle : les deux hommes de main du Duc sont neutralisés par ses pouvoirs et ne doivent leur salut qu’à l’intervention de Hans qui parvient à raisonner la reine. Mais, alors qu’elle baisse sa garde, l’un des deux hommes tente de l’atteindre avec son arbalète ; son tir dévié par Hans, heurte l’un des lustres de glace du palais qui tombe sur Elsa et l’assomme. La reine légitime d’Arendelle regagne son château en tant que prisonnière.

Enfermée dans un donjon du château royal d’Arendelle, Elsa découvre, impuissante, le terrible spectacle de l’hiver rigoureux dans lequel ses pouvoirs magiques incontrôlés ont plongé le royaume. Sa magie prend finalement le meilleur sur ses chaînes et la reine, convaincue qu’elle ne peut mettre fin au sortilège, s’enfuit à travers les fjords pour rejoindre son palais de la Montagne du Nord. Ce faisant, elle déclenche une redoutable tempête de neige, révélant au Prince Hans que sa prisonnière s’est évadée.

Ayant rejoint Elsa au cœur du blizzard provoqué par sa magie, Hans lui ment en prétendant qu’Anna est morte à cause de la blessure qu’elle lui a infligée… En réalité, Anna est encore en vie et le prince des Îles du Sud l’a abandonnée, seule et mourante, dans une salle du château. Terrassée par la douleur et la culpabilité, vacille mettant fin à la tempête de neige. Hans, prince manipulateur convoitant le trône d’Arendelle, a enfin l’occasion de devenir roi, il lui suffit pour cela de tuer Elsa. Mais, alors qu’il est sur le point de frapper la reine d’Arendelle de son épée, Anna, dans un dernier sursaut, s’interpose devant son aînée avant de se figer en statue de glace, la magie d’Elsa ayant achevé de s’emparer de son cœur.

Grand Pabbie l’avait prédit, seul un acte d’amour pourra guérir le cœur glacé d’Anna… En risquant sa vie pour sauver sa sœur, c’est un tel geste que la jeune princesse vient d’accomplir ; la conséquence est immédiate, son cœur dégèle et Anna est saine et sauve. Les deux sœurs s’unissent alors pour neutraliser Hans et mettre un terme au sortilège d’hiver sans fin dont était victime leur royaume.

Si des sentiments comme la peur ou la colère rendaient ses pouvoirs incontrôlables, l’amour, notamment celui qui l’unie à sa sœur Anna, est la clef pour que la « reine des neiges » puisse dominer sa magie. Réconciliée avec elle-même, Elsa l’est aussi avec ses sujets qui découvrent que les pouvoirs de leur reine peuvent aussi être bénéfiques, source de joie et de bonheur lorsqu’elle leur offre, en plein été, une gigantesque patinoire dans la cour du château. Retrouvant la charge qui lui revient de droit, celle de reine d’Arendelle, elle met fin aux accords d’échanges avec le royaume du Duc de Weselton et ordonne que le Prince Hans soit reconduit chez lui pour y être jugé pour sa traîtrise. Elle décide aussi de récompenser ceux qui ont contribué à rendre possible cette issue heureuse : Kristoff, le véritable amour de sa cadette, est nommé fournisseur de blocs de glace officiel du château, son renne Sven est décoré et elle offre à Olaf un petit nuage de neige qui lui permettra de découvrir les joies de l’été sans jamais risquer de fondre.

 

Elsa est le personnage principal du court-métrage La Reine des Neiges : Une Fête Givrée (2015). S’évertuant à préparer pour sa sœur cadette Anna la plus grandiose des fêtes d’anniversaire surprise, elle est confrontée à la maladresse d’Olaf, Kristoff et Sven et, surtout, à un rhume qui la rend momentanément incapable de contrôler ses pouvoirs : à chacun de ses éternuements, elle donne vie, sans s’en apercevoir, à plusieurs petits bonhommes de neige, les Microlafs, turbulents et imprévisibles ! Bien décidée malgré tout à offrir à Anna une fête parfaite, elle la tire du lit et l’aide à se préparer en modifiant sa robe à l’aide sa magie et l’accompagne jusqu’au lieu de réception, dans la cour du château d’Arendelle. La fièvre se faisant peu à peu plus forte, Elsa est sur le point de s’évanouir alors même que la  fête d’anniversaire n’a pas encore commencé. Déçue, Elsa est finalement rassurée en voyant sa sœur folle de joie, quelques instants plus tard, lorsqu’elle découvre tout ce que ses proches ont concocté pour son anniversaire, et ce malgré lé désordre régnant ! Il est désormais temps pour elle d’aller se soigner et d’offrir à Anna le plus beau de tous les cadeaux à ses yeux : la possibilité de s’occuper d’elle, sa sœur qu’elle aime d’un amour indéfectible !

La reine d’Arendelle est l’un des protagonistes des premiers épisodes de la quatrième saison de Once Upon a Time, une série live d’ABC diffusée depuis 2011.

Elsa a aussi fait une apparition « clin d’œil » dans le quatrième épisode de la première saison de la série d’animation It's A Small World - The Animated Series, inspirée de la célèbre attraction des parcs à thèmes Disney, dont la diffusion a débuté en 2014. On peut l’apercevoir, en compagnie de sa sœur Anna, entrain de confectionner le bonhomme de neige Olaf.

Idina Menzel, actrice et chanteuse issue du monde des comédies musicales de Broadway, avait déjà prêté sa voix à deux personnages Disney avant d’incarner Elsa adulte dans La Reine des Neiges : Nancy Tremaine dans Il Etait une Fois (2007) et la magicienne Circé dans un épisode de la série télévisée Hercule (1998-1999).

La création du personnage et son apparence graphique

 

Walt Disney avait déjà pensé adapter le conte de l’auteur danois Hans Christian Andersen en 1937 mais il abandonna l’idée ne voyant pas comment il pourrait donner vie au personnage de la Reine des Neiges. Dans l’histoire originelle, le personnage est l’un des antagonistes des deux jeunes héros, Gerda et Kai : en effet, elle enlève le second nommé après qu’il a été blessé au cœur par un éclat de glace provenant d’un miroir enchanté. Cependant, dans le récit d’Andersen ses motivations ne paraissent pas très claires et cela poserait des problèmes pour une adaptation en long-métrage d’animation.

D’autres équipes d’artistes ont, par la suite, continué à buter sur le personnage de la Reine des Neiges… Jusqu’en 2011, où l’un des scénaristes réunis autour du réalisateur Chris Buck avance l’idée de faire du personnage la sœur de l’héroïne. La proposition est retenue et le scénario avance alors à grands pas mais, jusqu’au début de l’année 2013, Elsa reste la méchante de l’intrigue !

Ce n’est qu’avec l’arrivée de Jennifer Lee à la tête du projet, aux côtés de Chris Buck, qu’Elsa devient le personnage complexe et tourmenté, loin du traditionnel manichéisme entre le Bien et le Mal, que le grand public, les critiques et les professionnels du cinéma ont plébiscité. Les connaisseurs de l’œuvre d’Andersen ont alors vu en Elsa un personnage finalement plus proche de Kai que de la Reine des Neiges de l’auteur danois puisque, comme le jeune garçon du conte, elle est un être bon qui agit parfois de façon cruelle à cause d’un sortilège qui la dépasse.

L’apparence graphique d’Elsa a suivi les changements scénaristiques dont le personnage a fait l’objet. En effet, avant d’avoir le design que nous lui connaissons aujourd’hui, Elsa a été représentée avec des cheveux de couleur sombre, un visage plus dur et anguleux et même parfois une peau bleutée durant le développement du Grand Classique.
   
"Libérée, délivrée", une chanson oscarisée symbolisant les tourments du personnage

Si la bande originale de La Reine des Neiges a été plébiscitée par le grand public et les professionnels du cinéma, la chanson « Libérée, délivrée » (« Let It Go » en version originale) n’y est certainement pas pour rien ! Classique immédiat comme le furent en leurs temps « Ce Rêve Bleu » (Aladdin) ou« Hakuna Matata » (Le Roi Lion), la chanson est aussi un résumé virtuose des tourments de son interprète.

« Cache tes pouvoirs, n'en parle pas
Fais attention, le secret survivra
Pas d'états d'âme, pas de tourments
De sentiments

Libérée, Délivrée
Je ne mentirai plus jamais
Libérée, Délivrée
C'est décidé, je m'en vais
J'ai laissé mon enfance en été
Perdue dans l'hiver
Le froid est pour moi,
Le prix de la liberté.
 »

« Libérée, délivrée » est entonnée par Elsa après qu’elle a fui le château d’Arendelle et trouvé refuge dans la Montagne du Nord. Là, seule dans un désert de neige, la reine aux pouvoirs magiques se sent en accord avec elle-même pour la première fois depuis bien longtemps : nul besoin de continuer à mentir, de dissimuler sa magie… En abandonnant son trône, Elsa pense mettre fin à ses démons intérieurs, à faire la paix avec sa magie et s’offre un palais et une tenue de règne faits de glace. Et pourtant, la route sera encore bien longue avant que la « reine des neiges » ne vainque définitivement ses démons…

 

La chanson, interprétée magistralement par la chanteuse et comédienne Idina Menzel, triompha lors de la cérémonie des Oscars 2014 où elle reçut le trophée de la meilleure chanson originale.

L’artiste Anaïs Delva, issue de l’univers de la comédie musicale, qui interprète la chanson en version française n’a rien à envier à son homologue américaine, tant son interprétation sans faille et son incontestable talent ont su faire de ce morceau un tube déjà culte en France dont, sans nul doute, le succès n’est pas prêt de prendre fin !

Elsa, une princesse Disney

Elsa est une des treize princesses officielles issues des films d'animation Disney. La franchise Disney Princesse (Princess Disney en anglais) appartient à la Walt Disney Company et a été lancée en 1999 dans les magasins Disney Store.

Parmi ces treize princesses, Elsa est une des neuf nées de sang royal, avec Blanche Neige, Aurore, Ariel, Jasmine, Pocahontas, Raiponce, Merida, et sa soeur Anna. Les quatre autres, Cendrillon, Belle, Mulan et Tiana, sont devenues princesses par leur union avec un prince.

Avec Elsa et Anna, c'est la première fois que deux princesses Disney officielles sont soeurs et apparaissent pour la première fois dans un même Grand Classique. Si Ariel a six soeurs visibles dans La Petite Sirène (1989), ces dernières ne sont pas des princesses Disney officielles. Les deux soeurs sont parmi les six princesses Disney à apparaître alors qu'elles sont enfants, avec Cendrillon, Tiana, Raiponce et Merida. Par ailleurs, Elsa est la seule Princesse Disney à être couronnée reine suite à la mort de ses deux parents. Avec sa soeur Anna, elle devient ainsi orpheline au cours de sa jeunesse, comme l'ont été Blanche Neige et Cendrillon avant elles. Ariel, Belle, Jasmine et Pocahontas ont, elles, perdu leur mère, alors que Tiana n'a plus de père.

 

Elsa est un personnage qui sort à la rencontre des visiteurs dans les différents parcs à thèmes Disney de par le monde, le plus souvent en compagnie de sa sœur Anna.

Durant la saison d’hiver 2013, Elsa est apparue dans le spectacle nocturne World of Colordu parc Disney California Adventure et dans le show nocturne Disney Dreams! à Disneyland Paris. Au cours du segment consacré au 53e Grand Classique des studios Disney du spectacle nocturne Celebrate the Magic, dans le parc floridien Magic Kingdom, les spectateurs revivent notamment la création d’Olaf, par la « reine des neiges », quand sa sœur et elles étaient encore de jeunes enfants.

Elle endosse aussi le rôle d’hôte de marque, aux côtés d’Anna et d’Olaf, lors de l’événement spécial Frozen: Summer Fun, organisé lors de la saison d’été aux Disney’s Hollywood Studios de Walt Disney World.

Durant la saison d’hiver 2014, à Walt Disney World, Elsa intègre le casting du spectacle nocturne Mickey’s Very Merry Christmas Party et devient la maîtresse de cérémonie de la transformation du Château de Cendrillon en palais des glaces.

Elsa, enfin, apparaît lors de plusieurs parades, comme la Disney Magic on Parade de Disneyland Paris ou la Disney's Festival of Fantasy Parade du parc Magic Kingdom. Elle figure aussi sur un char de la pré-parade de la Mickey’s Soundsational Parade du parc californien Disneyland.

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Elsa