Page d'accueil > Liste des films > Les Aristochats > Duchesse
     
Filmographie Les Aristochats (1970), Disney’s Tous en Boîte (série télévisée, 2001-2004)
Nom d'origine Duchess
Animé par Ollie Johnston et Frank Thomas (superviseurs), Dave Michener
Voix originale Eva Gabor (voix parlée dans Les Aristochats), Robie Lester (chant dans Les Aristochats), Russi Taylor (Disney’s Tous en Boîte)
Voix française Michèle André (voix parlée dans Les Aristochats), Anne Germain (chant dans Les Aristochats), Danièle Hazan (Disney’s Tous en Boîte)
   

Duchesse est une chatte de race angora turc à la robe blanche et aux yeux bleus qui appartient à une grande bourgeoise, Madame Adélaïde de Bonnefamille. Elle vit dans le confort et le luxe de l’hôtel particulier que sa maîtresse possède à Paris. Choyée par le majordome Edgar, elle y élève ses trois chatons nommés Berlioz, Toulouse et Marie en veillant à leurs bonnes manières, sur lesquelles elle est très à cheval, et à leur donner une éducation artistique, ce qui explique clairement le nom de ses deux garçons.

Duchesse est choyée par sa maîtresse. Lorsqu’elle se balade dans Paris en calèche, sa chatte et ses trois chatons l’accompagnent. De même, lorsque Mme de Bonnefamille reçoit le notaire Georges Hautecourt, elle garde sa chatte blanche dans ses bras et la caresse tout au long de l’entrevue. Duchesse arbore toujours un collier précieux et le majordome de la maison, Edgar, est aux petits soins avec eux. Duchesse veille à la politesse de ses chatons et est très à cheval sur les règles de bienséance : elle insiste ainsi pour que Berlioz remercie Frou-Frou, la jument qui tracte la calèche de Mme de Bonnefamille, après la promenade. Elle ne voit pas d’un bon œil les bagarres entre ses chatons et est attentive à ce qu’ils pratiquent avec assiduité et application leurs activités artistiques (la peinture pour Toulouse, la musique pour Berlioz et le chant pour Marie). Dans un style très bourgeois, elle vouvoie ses enfants et tous ceux à qui elle s’adresse.
 

Mme de Bonnefamille souhaite prendre ses dispositions pour que ses bienaimés chats ne manquent de rien après son décès. Elle fait rédiger son testament dans lequel elle indique que ses animaux de compagnie hériteront de tous ses biens. Le majordome Edgar devra prendre soin d’eux et il héritera à son tour après leur mort. Edgar, qui a surpris la conversation, ne compte pas passer après des animaux de compagnie ! Il décide de kidnapper les chats et, pour cela, il leur prépare pour le dîner un « suprême de crème à la Edgar », une soupe bourrée de somnifères. Tous les chats s’endorment rapidement et Edgar charge leur panier sur son side-car, en direction de la campagne où il compte les abandonner, en pleine nuit. Alors qu’il est déjà loin de Paris, il est pris en chasse par Napoléon et Lafayette, deux vieux chiens de campagne qui prennent plaisir à pourchasser tous les engins motorisés qu’ils croisent. Dans la course-poursuite qui s’engage entre le majordome et les deux chiens, le panier où se trouvent Duchesse et ses chatons finit rapidement par tomber sous un pont près d’une rivière.

Duchesse se réveille étonnée de ne pas être chez elle. Elle retrouve ses chatons et les rassure même si elle est consciente de la gravité de la situation : ils sont perdus, vraisemblablement très loin de chez eux. Naïve, elle refuse de croire qu’Edgar est responsable de la situation lorsque Toulouse l’accuse. Entourée de ses chatons elle se rendort et n’est réveillée le lendemain que par la chanson entonnée par un chat de gouttière qui passe par là, un certain Thomas O’Malley. Duchesse semble charmée par le matou qui lui fait la cour. Elle lui demande de lui indiquer le chemin de Paris. O’Malley est prêt à l’aider mais il déchante quand il découvre les chatons. Il décide de les aider quand même et provoque l’arrêt d’une camionnette de laitier dans laquelle il fait monter Duchesse et ses chatons. O’Malley ne pensait pas se joindre à eux mais Marie tombe et il s’empresse de la secourir et de la ramener à l’arrière du véhicule : finalement, il les accompagnera jusqu’à Paris.
 

Quelques kilomètres plus loin, le laitier les repère dans son rétroviseur et ils doivent fuir. Ils avancent sur une voie ferrée mais un train arrive les contraignant à se cacher en-dessous d’un pont ferroviaire. Marie tombe à l’eau et Thomas la sauve, alors que Duchesse les suit à mesure qu’ils dérivent. Elle parvient à récupérer Marie mais s’inquiète pour Thomas qui n’est pas parvenu à sortir de la rivière. Quand elle le retrouve quelques instants plus tard, il a été maladroitement secouru par les oies anglaises Amélie et Amélia Jacasse. Duchesse accepte, ravie, de faire la route jusqu’à Paris en leur compagnie. Arrivés à Paris après plusieurs heures de marche, les chatons sont fatigués. Thomas conduit Duchesse et ses enfants dans un immeuble désaffecté où il a l’habitude de dormir : Scat Cat et ses compères musiciens, des vieux amis à lui sont là. Duchesse souhaite les rencontrer et, étrangement, elle apprécie leur musique jazz, pourtant bien différente des classiques qu’elle écoute d’ordinaire. Elle danse avec O’Malley puis interrompt quelques instants les airs jazzys pour jouer de la harpe et chanter sur un tempo plus doux.

Lorsque Scat Cat et ses amis quittent l’immeuble, Duchesse couche ses enfants et rejoint O’Malley sur les toits de l’immeuble. Les deux chats s’avouent leur amour mutuel mais lorsque Thomas offre à Duchesse de vivre avec lui, la chatte blanche refuse car elle ne veut pas abandonner sa maîtresse. Le lendemain, ils reprennent la route de chez Mme de Bonnefamille et arrivent devant son hôtel particulier. La porte étant fermée, les chatons miaulent pour qu’on leur ouvre et Edgar les entend, tandis que Duchesse peine à dire au revoir à Thomas qu’au fond d’elle-même elle ne veut pas quitter. Edgar ouvre finalement la porte à Duchesse et aux trois chatons et les enferme dans un sac qu’il cache dans le four de la cuisine pour les dissimuler à la vue de Mme de Bonnefamille. Duchesse, qui réalise enfin qu’Edgar leur veut du mal, demande à Roquefort, la souris de la maison d’aller chercher l’aide de Thomas O’Malley. Le chat de gouttière lui demande alors d’aller quérier Scat Cat et sa bande, en renfort.

Edgar ne veut pas échouer une seconde fois. Il veut expédier Duchesse et ses chatons à Tombouctou, pour être certain de ne plus jamais les voir revenir. Thomas O’Malley, Scat Cat, les autres chats musiciens, Roquefort et Frou-Frou parviennent à libérer Duchesse et les chatons et c’est Edgar qui finit dans la male en partance pour l’Afrique. Mme de Bonnefamille retrouve enfin ses chats adorés et décide de garder Thomas auprès d’elle, pour le plus grand bonheur de Duchesse et ses enfants. Perdue loin du confort de sa maison bourgeoise, Duchesse a ouvert les yeux sur le monde extérieur et a trouvé l’amour qu’elle ne cherchait plus, auprès de Thomas O’Malley.

L’animation de Duchesse et de ses chatons fut supervisée par le duo d’animateurs Frank Thomas et Ollie Johnston, membres de la célèbre équipe des "Nine Old Men".

Les deux animateurs supervisèrent l’animation de Pinocchio dans le film éponyme (1939), de Bambi dans le long-métrage du même nom (1942), de Crapaud, Cyril Trottegalop, Ichabod Crane, Katrina et Brom Bones dans Le Crapaud et le Maître d’Ecole (1949), de Lady, Clochard et Jock dans La Belle et le Clochard (1955), des trois Fées dans La Belle au Bois Dormant (1959), de Pongo, Perdita, et des chiots dans Les 101 Dalmatiens (1961), des Pingouins serveurs dans Mary Poppins (1964), de Baloo et Mowgli dans Le Livre de la Jungle (1967), des chats et des oies dans Les Aristochats (1970), de Robin des Bois et Belle Marianne dans Robin des Bois (1973), de Bernard et Bianca dans Les Aventures de Bernard et Bianca (1977), de Winnie et Porcinet dans Les Aventures de Winnie l'Ourson (1977) et de Rox et Rouky jeunes dans Rox et Rouky (1981).

Outre leurs réalisations communes, Ollie Johnston anima aussi la scène de Pinocchio mentant à la Fée Bleue dans Pinocchio (1939), Anastasie, Javotte et le Laquais dans Cendrillon (1951), César dans La Belle et le Clochard (1955), Nanny dans Les 101 Dalmatiens (1961), Merlin, Arthur et Archimède dans Merlin l'Enchanteur (1963), Bagheera et Shanti dans Le Livre de la Jungle (1967), le Prince Jean, Triste Sire et Petit Jean dans Robin des Bois (1973), Orville dans Les Aventures de Bernard et Bianca (1977), Chef et Vixy dans Rox et Rouky (1981).

 

Frank Thomas, lui, supervisa l’animation de trois grands méchants Disney : Madame de Trémaine dans Cendrillon (1950), la Reine de Cœur dans Alice au Pays des Merveilles (1951) et le Capitaine Crochet dans Peter Pan (1953). Il réalisa également des scènes restées célèbres, comme celle des Nains pleurant devant le cercueil de Blanche Neige dans Blanche Neige et les Sept Nains (1937), celle de Pinocchio dansant sur la scène de Stromboli dans Pinocchio (1939), celle de Bambi et Pan-Pan patinant sur la glace dans Bambi (1942), celle de Lady et Clochard mangeant le plat de spaghetti dans La Belle et le Clochard (1955), ou encore celle du duel de magie entre Merlin et Madame Mim dans Merlin l’Enchanteur (1963).

 

David « Dave » Michener a été chargé de l’animation de Duchesse dans la plupart des scènes. Il a joué le même rôle pour deux autres personnages du Grand Classique Les Aristochats : Billy Boss, le chat russe musicien et le chien Napoléon. Avant cela, il s’était affairé sur l’animation des Éphélants et des Nouifs pour le court-métrage Winnie l’Ourson Dans le Vent (1968) qui fut ensuite réutilisé pour le Grand Clasique Les Aventures de Winnie l’Ourson (1977). Après ces deux premières expériences, il quitta le département d’animation pour œuvrer en tant que scénariste sur plusieurs Grands Classiques Disney : Robin des Bois (1973), Les Aventures de Bernard et Bianca (1977), Rox et Rouky (1981) et Oliver et Compagnie (1988). En plus de participer au scénario, il fut l’un des coréalisateurs de Basile, Détective Privé (1986).

Duchesse est apparue dans plusieurs épisodes de la série télévisée d’animation Disney’s Tous en Boîte (2001-2004) dans laquelle Mickey et ses amis gèrent un club privé fréquenté par les personnages des studios Disney. Son apparition la plus remarquable a lieu dans l’épisode La Nuit des Dames : Daisy reçoit un appel téléphonique pour Duchesse et lui demande de venir et plusieurs princesses Disney rappliquent pensant que la communication était pour elles. La chatte blanche leur répond alors que l’appel était pour Duchesse et non pour une « Princesse ».

Elle figure parmi les nombreux personnages Disney et Pixar à posséder un emoji à son effigie dans le jeu de puzzle à la façon de Candy Crush baptisé Disney Emoji Blitz (application pour Smartphones développée par Interactive et édité par Disney Mobile en 2016). Ce n’est pourtant pas un personnage jouable car on ne l’aperçoit que lorsque l’on active le pouvoir de l’emoji de Marie.

En version originale, c’est l’actrice américaine d’origine hongroise Eva Garbor qui prête sa voix à Duchesse. La chatte parisienne n’est pas le seul grand rôle que la comédienne a tenu dans un Grand Classique Disney car on lui doit aussi la voix de Miss Bianca dans Les Aventures de Bernard et Bianca (1977) et Bernard et Bianca au Pays des Kangourous (1990).

Robie Lester assure quant à elle les parties chantées. Il faut croire que sa voix correspondait bien à celle d’Eva Garbor car elle en refit de même pour le personnage de Bianca dans le Grand Classique de 1977. Elle a été la narratrice d'une série d'albums (Storyteller Series) reprenant les histoires de plusieurs longs-métrages d'animation Disney.

Pour Disney’s Tous en Boîte, c’est Russi Taylor qui interprète Duchesse. En 1987, dans l’émission spéciale Totally Minnie, l’actrice incarne pour la première fois Minnie Mouse. Elle est aujourd’hui encore la voix officielle du personnage qu’elle interprète donc sans interruptions depuis près de 30 ans ! Russi Taylor prêta aussi sa voix à d’autres personnages des studios Disney, parmi lesquels Riri, Fifi et Loulou (par exemple dans des épisodes de la série La Bande à Picsou, 1987-1990 ou encore dans le long-métrage La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue (1990)), des oiseaux dans Qui Veut la Peau de Roger Rabbit (1988), une souris infirmière dans Bernard et Bianca au Pays des Kangourous (1990), Clara Cluck dans la série télévisée Mickey Mania (1999-2001) ou encore la Marraine Fée, la souris Marie et d’autres personnages secondaires féminins dans Cendrillon 2 : Une vie de princesse (2002).

En version française, c’est Michèle André qui assure les répliques parlées de Duchesse dans le Grand Classique de 1970. Cette ancienne pensionnaire de la Comédie-Française a aussi prêté sa voix douce à Belle Marianne dans Robin des Bois (1973).

Pour les interventions chantées de Duchesse dans Les Aristochats, c’est Anne Germain qui officie en version française. Cette chanteuse a été l’interprète de génériques télévisés célèbres comme celui de L'Île aux enfants ou de l’émission Les Visiteurs du mercredi et a collaboré à plusieurs productions estampillées Disney : elle est la voix française de Mrs. Winifred Banks dans Mary Poppins (1964) et a participé aux chœurs de chansons enregistrées pour Robin des Bois (1973).

Dans Disney’s Tous en Boîte, les rares mots prononcés par le personnage sont assurés par Danièle Hazan qui, dans la même série, a aussi joué les rôles de Clarabelle (un personnage qu’elle retrouvera de nouveau pour Mickey, Donald, Dingo : Les Trois Mousquetaires en 2004), d’Orchidée ou encore de Flora. Elle est aussi la voix de la plus grande des Sorcières dans L’Étrange Noël de Monsieur Jack (1993), de tante Gurtie et de Mme Anderson dans Mickey, Il Était Une Fois Noël (1999) et de la Conseillère d’orientation dans Dingo et Max 2 : Les Sportifs de l’Extrême (2000). Enfin, elle a assuré de nombreuses voix bien plus anecdotiques pour de nombreuses séries d’animation Disney.
 

 

Duchesse, une Lady version féline

Duchesse partage de nombreux points communs avec la chienne Lady, protagoniste de La Belle et le Clochard (1955). En effet, l’une comme l’autre vivent dans un foyer confortable (bien que celui de Duchesse soit nettement plus luxueux), tendrement aimées et chéries par leur(s) propriétaire(s) jusqu’au jour où un événement inattendu les oblige à découvrir le monde extérieur. Confrontées à de nombreux dangers, elles peuvent toutes les deux compter sur l’aide d’un mâle beau parleur et charmeur qui connaît parfaitement la rue, ses règles et ses dangers : le chien bâtard Clochard pour Lady, et le chat de gouttière Thomas O’Malley pour Duchesse. Elles finissent toutes deux par s’éprendre de leur valeureux protecteur et à retrouver leur foyer, en sa compagnie.

Le personnage de Duchesse est inspiré de l’héroïne du film d’animation Chat, c’est Paris (1962) dans lequel une petite chatte nommée Mewsette qui s'ennuie à la campagne rêve de découvrir Paris. Elle quitte sa ferme en compagnie de son ami le chat Jaune-Tom pour se rendre dans la capitale française.

Si les trois chatons Marie, Toulouse et Berlioz sont des personnages que les visiteurs de parcs Disney peuvent rencontrer, ce n’est étonnamment pas le cas de Duchesse qui n’apparaît dans aucune attraction ni aucune parade.

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Duchesse