Page d'accueil > Liste des films > Bienvenue Chez les Robinson
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Bienvenue Chez les Robinson

2007

 

 

     
Date de sortie 30/03/2007 (USA)
  17/10/2007 (France)
Titre original Meet the Robinsons
Réalisation Stephen J. Anderson
Durée 90 minutes
   
  47e Grand Classique (Walt Disney Animation Studios)
  Budget 146 millions de $
33 fiches consultables
 
Le livre de l’écrivain, illustrateur et réalisateur américain William Joyce, A Day with Wilbur Robinson (1990), publié en France dans les années 2000 sous le titre Une journée avec Martin Robinson.
 
 
Premier film d’animation des studios Disney originellement prévu pour la 3D, Bienvenue Chez les Robinson a la lourde tâche de faire oublier Chicken Little, considéré pour la plupart des professionnels et des amateurs comme un échec artistique. Si en termes de recettes, ce Grand Classique arrive à faire pire que son prédécesseur, sa qualité technique est bien meilleure. Mais le bât blesse du point de vue des personnages : bien trop nombreux – une bonne dizaine rien que dans la famille Robinson – ils défilent trop rapidement à l’écran pour que l’on puisse s’attacher à eux ! Même les deux personnages principaux, Lewis et Wilbur Robinson peinent à séduire et à convaincre les spectateurs… Du moins au début du film car le dernier quart du Grand Classique leur offre une partition bien plus intéressante et forte en termes d’émotions ! Si certains personnages se détachent de la masse indistincte de leurs congénères comme la grenouille crooneur Frankie, véritable parrain de la maffia batracienne, Tante Pétunia une marionnette castratrice qui soumet totalement son pauvre mari Fritz, le chapeau melon Doris – un grand méchant très original – ou le gentil mais impressionnant tyrannosaure Tiny, un seul tire réellement son épingle du jeu : Michael “Goob” Yagoobian alias l’Homme au Chapeau Melon, un personnage tout en paradoxe et en contradictions, à la psychologie finement travaillée, un méchant pas aussi cruel qu’on pourrait bien le croire à l’origine. Il n’en demeure pas moins que, malheureusement, les personnages du 47ème Grand Classique Disney s’illustrent davantage par leur nombre exponentiel que par leur qualité et leur popularité auprès du grand public.
 
 
L’auteur du livre qui inspira ce Grand Classique se révèle être aussi son producteur exécutif. Il avait déjà participé à la conception visuelle de deux films des studios Pixar, Toy Story (1995) et 1001 Pattes (1998).
PDG de la Walt Disney Company au début des années 2000, il décide de lancer la production du Grand Classique qui était repoussée depuis un certain temps. Il impose que le film soit conçu dès l'origine pour la 3D… Une première pour un film des studios Disney !
Arrivé à la tête du département animation des studios Disney en 2006, pendant la production du Grand Classique, il exigea, fort de son expérience de l'animation 3D pour les films des studios Pixar, de profonds et nombreux remaniements pour ce film. Selon les bruits de couloir, il aurait fait changer près d'un tiers du film.
Après avoir participé à plusieurs Grands classiques Disney en tant qu’animateur (Tarzan en 1999, Kuzco, l’Empereur Mégalo en 2000 et Frère des Ours en 2004), il se vit confier la réalisation de Bienvenue Chez les Robinson.  Il doubla aussi les personnages de l’Homme au Chapeau Melon, de Grand-Père Bud et de la Cousine Tallulah.
En plus de prêter sa voix à Cornélius Robinson (Lewis Robinson devenu adulte et que le jeune Lewis rencontre dans le futur), l’acteur s’offre le luxe d’apparaître directement à l’écran. En effet, lorsque que Wilbur interroge Lewis sur l’identité des membres de la famille Robinson qu’il a rencontrés, le visage, encore secret à ce moment-là, de Cornélius est remplacé dans un cadre photo par un cliché de l’acteur américain pour ce qui constitue un joli clin d’œil.
Plus de quarante ans après sa mort, le créateur des studios d’animation qui portent son nom, est célébré dans un Grand Classique. En effet, la morale de Bienvenue Chez les Robinson – « Allez de l’avant ! » – est directement inspirée d’une phrase du Maître qui apparaît à la toute fin du film, avant le générique : « Ne regardez pas en arrière. Allez de l’avant, pour ouvrir de nouvelles portes, faire de nouvelles choses par curiosité La curiosité nous fait découvrir de nouveaux chemins ».