Page d'accueil > Liste des films > Les Nouveaux Héros > Baymax
     
Filmographie Les Nouveaux Héros (2014)
Nom d'origine Baymax
Animé par Zach Parrish, Trent Correy
Voix originale Scott Adsit
Voix française Kyan Khojandi
   

Baymax est un gros robot gonflable blanc conçu et programmé par Tadashi Hamada, un brillant étudiant de l’Institut de Technologie de San Fransokyo : équipé d’une puce électronique contenant de nombreuses données médicales, il est capable de diagnostiquer de multiples maladies et de prescrire le traitement adapté pour les guérir.

Alors que Tadashi tente de détourner son jeune frère, Hiro, un prodige de la robotique des lucratifs mais illégaux combats de droïdes, il le conduit jusqu’à son laboratoire du campus où il étudie. Hiro y découvre pour la première fois Baymax, le projet d’études de son aîné. D’abord un peu sceptique lorsqu’il découvre le droïde en baudruche, le jeune surdoué semble changer de regard sur le travail de Tadashi lorsque celui-ci lui fait une démonstration des capacités de Baymax, en lui créant une inflammation cutanée qui fait réagir le robot infirmier.

La visite de l’Institut de Technologie de San Fransokyo, durant laquelle il a aussi rencontré les camarades d’université de son grand frère et le doyen de la faculté, le célèbre roboticien Robert Callaghan dont il admire les travaux, a convaincu Hiro de s’y inscrire.

 

Pour cela il a conçu des « microrobots », des droïdes miniatures agissant selon le moindre désir de celui qui les contrôle par la pensée grâce à un bandeau qui leur est relié. Cette géniale invention, présentée lors du showcase annuel organisé chaque année par l’Institut de Technologie, lui a permis de décrocher le droit de devenir étudiant dans la prestigieuse faculté. Malheureusement, le bonheur aura été de courte durée pour les frères Hamada : quelques minutes seulement après la fin du showcase, Tadashi apprend que l’université est en flammes et que le Professeur Callaghan est piégé par l’incendie. N’écoutant que son courage, il se rue à l’intérieur de la bâtisse ravagée par le feu. Quelques secondes seulement après qu’il ait pénétré au cœur de l’incendie, une explosion survient : Tadashi et Robert Callaghan sont morts.

Plusieurs semaines après le décès de Tadashi, Hiro, toujours abattu et enfermé dans une profonde détresse, refuse de quitter sa chambre. Baymax a été ramené de l’Institut de Technologie suite à l’incendie et se trouve, éteint, près du lit de son défunt créateur. Hiro le réactive par accident en se cognant les orteils. Peu enclin à écouter les diagnostiques médiaux du robot infirmier sur son état psychologique, Hiro tente de le désactiver. En forçant pour remettre Baymax dans sa boîte, il chute et découvre en regardant sous son lit qu’un droïde miniature s’agite dans la poche de sa veste. Il s’agit de l’un de ses microrobots. Hiro est intrigué lorsque le mini-droïde qu’il pensait être le seul rescapé de l’incendie de l’université s’active de façon incontrôlable et incontrôlée. Il ne devrait selon lui agir ainsi que s’il était attiré par d’autres microrobots ce qui semble impossible étant donné que les autres ont logiquement dû être détruits par les flammes. Bien décidé à redonner le moral à son patient en résolvant ce mystère, Baymax sort dans les rues de San Fransokyo, guidé par le petit droïde. Hiro lui emboîte alors le pas, pour éviter qu’il ne sème le trouble dans toute la ville. Ils arrivent finalement jusqu’à une usine a priori désaffectée. En y pénétrant, Hiro découvre effaré une chaîne de production industrielle de microrobots. Rapidement, Hiro et Baymax sont pris pour cibles par une armée de microrobots. Hiro et Baymax parviennent à quitter l’usine sans trop d’encombres par l’une des fenêtres du bâtiment industriel, malgré la lenteur et l’embonpoint de Baymax qui ne facilitent pas les choses. Hiro a pu apercevoir l’homme qui contrôle ses microrobots et semble bien décider à éliminer définitivement les gêneurs : Yokai, dont la véritable identité est préservée par le masque de kabuki qu’il porte sur son visage.

 

Hiro comprend rapidement que l’incendie dans lequel son frère et le professeur Callaghan ont perdu la vie n’avait rien d’accidentel : il a été causé par Yokai dans le but de masquer le vol des microrobots. Le jeune surdoué n’a dès lors plus qu’une seule obsession : arrêter le criminel au masque de kabuki et découvrir qui se cache derrière. C’est dans ce but qu’il reprogramme Baymax en lui apprenant des techniques de combat et qu’il lui conçoit une armure. Lorsque le robot gonflable a terminé d’intégrer ses mises à jour, Hiro se lance à la recherche de Yokai, en pleine nuit, en évitant soigneusement d’être repéré par sa tante, Cass Hamada. Guidé par son microrobot, il parvient jusque sur les docks de San Fransokyo.

Yokai, mû par des milliers de mini-droïdes, fait irruption dans le port, sortant un curieux morceau de métal et de fils entremêlés siglé d’un oiseau rouge, déjà présent sur un panneau de l’usine de production des microrobots. Le super-méchant finit par repérer Hiro et Baymax, en conversation avec Go Go Tomago, Honey Lemon, Fred et Wasabi, les camarades d’université de Tadashi, qui les ont rejoints. Il projette sur eux un conteneur que Baymax parvient à arrêter juste à temps. Hiro et ses amis montent alors précipitamment dans le van de Wasabi pou tenter d’échapper à Yokai. Celui-ci les poursuit dans les rues de San Fransokyo, bien décidé à éliminer ces témoins gênants de ses activités nocturnes. Échouant à les neutraliser en les frappant avec les microrobots, il parvient néanmoins à provoquer l’accident du van qui termine sa course dans les eaux du port. Yokai ne s’éloigne que lorsqu’il pense ses occupants noyés… Quelques instants plus tard ceux-ci émergent sains et saufs, accrochés à Baymax.

Pour ne pas redevenir la cible de Yokai et préparer leur parade, ils doivent se trouver un endroit sûr. Ils suivent alors Fred, qui leur dit connaître l’endroit idéal, jusqu’à un rutilant manoir : Hiro et les autres découvrent à la stupeur générale qu’il s’agit de la demeure de la fortunée famille de leur excentrique ami.

Rapidement, Hiro décide de faire de lui-même et de ses amis des supers-héros en mettant au point des stratagèmes à la pointe de la technologie pour les doter de capacités spéciales, en adéquation avec leur personnalité et leurs centres d’intérêt. Il met au point pour lui une armure de combat high-tech et perfectionne la programmation de Baymax pour lui permettre notamment de voler. Avant d’affronter Yokai, les « Nouveaux Héros » doivent s’exercer pour prendre la mesure de leurs récents pouvoirs. Pendant ce temps-là, Hiro, monté sur le dos de Baymax, vole au-dessus de la ville de San Fransokyo dans le but de scanner tous ses habitants et d’identifier l’ADN de Yokai qu’il a pu prélever à son insu lors de leur première rencontre. C’est ainsi que la bande menée par Hiro repère leur redoutable ennemi sur une île, placée en quarantaine, de la baie de San Fransokyo.

Entrés dans le bâtiment principal de l’île, Hiro, Baymax et les autres ne tardent pas à faire une découverte impliquant Alistair Krei. La bande de super-héros en herbe trouve en effet des enregistrements vidéo qui montrent le patron de Krei Tech Industries en train de présenter à des dignitaires de l’armée et de l’État le projet « Moineau Silencieux », deux portails permettant la téléportation de la matière. La démonstration tourne au désastre lorsque l’un des portails implose et que la jeune pilote qui venait d’en emprunter un à bord d’un vaisseau se retrouve prisonnière à l’intérieur, sans possibilités de retour. Ces enregistrements vidéos semblent parfaitement accréditer l’hypothèse de Fred selon laquelle Yokai ne serait autre qu’Alistair Krei.

Sitôt le visionnage terminé, Yokai surgit derrière la bande de super-héros amateurs et les affronte. Hiro et ses amis sont dans un premier temps débordés par les offensives robotiques de Yokai mais le jeune surdoué et Baymax parviennent finalement à lui retirer le masque de kabuki. Hiro découvre alors, abasourdi, que le super-vilain qu’ils affrontent n’est pas Alistair Krei mais le professeur Robert Callaghan ! Hiro, fou de rage autant que de chagrin, comprend que c’est Callaghan qui a volontairement déclenché l’incendie qui a causé la mort de son frère, dans le but de voler ses microrobots : il intime l’ordre à Baymax de tuer le professeur de robotique, après lui avoir retiré sa puce de soins qui l’empêchait de faire du mal à un être humain.

Comprenant que leur ami n’est plus capable de raisonner et se laisse dévorer par la haine et la vengeance, Go Go, Fred et Wasabi tentent de retenir Baymax ce qui donne la possibilité à Honey Lemon de remettre en place la puce conçue par Tadashi et stoppe le robot gonflable dans ses élans destructeurs. En luttant contre le robot inventé par Tadashi et modifié par Hiro, ils ont donné la possibilité à Callaghan de s’enfuir. Furieux de l’attitude de ses amis, Hiro s’envole à son tour sur le dos de Baymax, les laissant sur place.

Rentré chez lui, Hiro va faire un pas décisif dans son deuil. Alors qu’il est toujours bien décidé à utiliser Baymax pour tuer Callaghan, le robot infirmier refuse de se faire retirer une nouvelle fois sa puce de soins, arguant que ce n’est pas ce que Tadashi aurait voulu. Toujours rongé par la colère et la peine, Hiro hurle que Tadashi est mort… Baymax répond alors que Tadashi est ici avec eux et révèle sur son écran les enregistrements des test effectués par l’aîné des frères Hamada lors de sa conception : on y découvre que malgré les nombreux échecs cuisants (83 tests non-concluants très exactement !), celui-ci n’a jamais renoncé, animé par la conviction que son robot changerait positivement les choses et permettrait de venir en aide à ceux qui en auraient le plus besoin.

 

Touché en plein cœur, Hiro réalise que son frère n’aurait pas supporté de le voir tomber dans le cercle vicieux de la vengeance. Il se réconcilie alors avec ses amis et tous ensemble partent lutter contre Callaghan qui a prévu de s’en prendre à Krei : en effet, la jeune pilote disparue durant la tragique présentation du projet « Moineau Silencieux » était la fille unique du roboticien renommé, Abigail Callaghan. Le professeur ne laissera pas passer l’occasion de se venger qui se présente à lui : la présentation publique du nouveau site flambant neuf et à la pointe de la technologie de son entreprise.

Lorsque Hiro et ses amis arrivent sur les lieux de l’inauguration, Callaghan a déjà fait irruption et a enlevé Krei à l’aide des microrobots : le retenant prisonnier dans les airs, il reconstitue l’un des portails de téléportation, repêché dans les eaux de la baie de San Fransokyo, et l’enclenche pour qu’il aspire le building de Krei Tech Industries, ce que son ennemi a de plus cher. Une nouvelle bataille s’engage alors entre Yokai et les « Nouveaux Héros ». De nouveau, les super-héros en herbe sont mis en difficulté par le méchant masqué. C’est alors que Hiro, citant Tadashi, invite ses amis à considérer les choses sous un autre angle et à se servir de leur cerveau. Les super-héros en herbe parviennent à prendre le dessus sur leur adversaire et mettent en œuvre le génial plan de Hiro : désolidariser les microrobots et les laisser aspirer par le portail de téléportation pour priver Callaghan de tout moyen de nuire. Lorsque les microrobots ne sont plus en nombre suffisant pour représenter une menace, Hiro, monté sur le dos de Baymax, retire au super-méchant son masque de kabuki, mettant fin au contrôle télépathique qu’il exerçait sur les droïdes miniatures. Les deux amis rattrapent Callaghan qui échappe ainsi à une chute mortelle.

 

Revenus à terre, la bande de super-héros en herbe, inquiète du déséquilibre magnétique du portail au bord de l’implosion, commence à fuir mais Baymax, lui, reste immobile. Son scanner a détecté des signaux de vie à l’intérieur du portail : il ne peut s’agir que d’Abigail Callaghan. Comme son frère durant l’incendie de la faculté, Hiro n’écoute que son courage et s’engouffre dans le dangereux et instable portail avec Baymax. Grâce à ses propulseurs, Baymax se fraie un chemin parmi les débris aspirés par le portail jusqu’à la navette dans laquelle Abigail est inanimée. A quelques dizaines de mètres de la sortie du portail de téléportation, Baymax est heurté par un gigantesque morceau arraché au building de Krei Tech Industries : son armure vole en éclats, le privant de ses propulseurs. Baymax peut encore permettre, grâce à son poing à réaction, à Hiro et la navette de quitter l’univers parallèle dans lequel ils se trouvent… Mais lui devra alors en rester définitivement prisonnier. Hiro, pour qui Baymax est tout ce qui lui reste encore de Tadashi, refuse de l’abandonner ainsi. Le cœur brisé, il finit par accepter le sacrifice de son ami et quitte sain et sauf le portail, en compagnie d’Abigail.

Yokai arrêté, son deuil désormais accepté, Hiro se démène corps et âme pour recréer Baymax. Avant de se sacrifier à l’intérieur du portail de téléportation, Baymax a glissé sa puce de soin dans le poing fermé qu’il a utilisé pour propulser Hiro et Abigail à l’extérieur. Après de nombreux essais, le surdoué de la robotique parvient à redonner vie à Baymax qui n’a rien oublié de ce qu’il a vécu aux côtés de Hiro et de ses amis grâce à la mémoire contenue dans sa puce électronique. Décidé à mettre son génie au service de la sécurité et de la lutte contre le crime dans les rues de San Fransokyo, Hiro fait revivre la bande des Nouveaux Héros que Baymax réintègre pour le plus grand bonheur de ses amis. Le générique de fin montre la bande plus soudée que jamais, dans leurs activités de super-héros, mais aussi en-dehors !

Baymax figure au casting de plusieurs jeux vidéos dérivés de l’univers du 54e Grand Classique Disney. Il est l’un des personnages jouables de Big Hero 6: Combat dans la Baie (GameMill Entertainment, 2015), un jeu de plateformes conçu pour les consoles Nintendo DS et 3DS dans lequel les joueurs doivent face à une invasion de robots de combat menée par Yama bien décidé à prendre sa revanche.

Baymax est aussi présent au casting du jeu pour téléphone portable, Big Hero 6: Bot Fight (développé par Gumi Asia et édité par Disney Interactive en 2014). Le principe du jeu rappelle celui de Candy Crush Saga : le joueur doit associer des symboles identiques pour remporter la victoire au cours de combats de bot-fight.

Les possesseurs de l’application Big Hero 6: Baymax Blast, disponible sur Android et iOS, incarnent le robot infirmier qu’ils doivent faire voler à toute vitesse dans les rues de San Fransokyo afin de récupérer les microrobots dérobés à Hiro Hamada par Yokai. Les joueurs peuvent au cours du jeu décider d’embarquer avec eux, au choix, le jeune génie de la robotique ou Go Go Tomago.

Baymax est aussi l’un des personnages jouables de Disney INFINITY: 2.0 Edition (2014), le second opus de la franchise principalement développé par Avalanche Software et édité par Disney Interactive Studios. Il a aussi intégré le casting de Kingdom Hearts III, développé par Square Enix et édité par Disney Interactive.

 

Le robot infirmier a aussi été utilisé dans un spot publicitaire pour Sky Movies, un service cinéma de la chaîne de télévision britannique Sky, qui a été diffusé durant les fêtes de Noël 2015.

Enfin, il est l’un des personnages principaux de plusieurs séries de mangas dérivés du 54e Grand Classique Disney, dont l’une s’intitule simplement Baymax.

L’animation de Baymax a été supervisée par Zach Parrish. Il a été assisté par plusieurs animateurs, parmi lesquels Trent Correy.

Responsable général du travail d’animation sur le 54e Grand Classique des studios au château enchanté, Zach Parrish a aussi travaillé sur le Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton (2010), sur Raiponce (2010), sur les courts-métrages Lutins d'Élite : Opération Secret du Père Noël (2010) et Lutins d'Élite : Méchants Contre Gentils (2011) ainsi que sur Les Mondes de Ralph (2012) et sur La Reine des Neiges (2013). Après avoir œuvré sur Les Nouveaux Héros, l’artiste a rejoint l’équipe d’animateurs de Zootopie (2016).

Trent Correy a quant à lui travaillé en tant qu’animateur sur La Reine des Neiges (2013) et Zootopie (2016).

Dans la version originale du Grand Classique, Baymax est interprété par Scott Adsit, un comédien américain qui excelle dans le domaine de l’improvisation théâtrale.

Dans l’Hexagone, c’est l’acteur et humoriste Kyan Khojandi, révélé au grand public par son rôle titre dans le programme court Bref. dont il est aussi l’un des deux créateurs, qui prête sa voix au robot infirmier inventé par Tadashi Hamada.

Baymax dans le comics Marvel "Big Hero 6"

Dans la série de comics créée par Steven T. Seagle et Duncan Rouleau, Baymax est un synthézoïde, un être artificiel capable de changer de forme, conçu par Hiro Hamada. Le génie scientifique l’a créé suite à la mort de son père et lui a implanté dans sa mémoire artificielle une partie des souvenirs de son défunt paternel. Baymax est donc celui qui permet de maintenir un semblant de lien entre Hiro et son père : c’est aussi un rôle qu’il joue dans le Grand Classique mais cette fois comme une ultime manifestation de Tadashi, le grand-frère décédé d’Hiro, qui est son créateur dans le long-métrage d’animation. Il rejoint le groupe de super-héros des Big Hero 6 dès sa création et lutte aux côtés de son concepteur contre les super-méchants.

Comme dans le Grand Classique, Baymax possède dans les comics Big Hero 6 une armure de combat et peut voler mais ses pouvoirs y sont encore bien plus nombreux. En tant que synthézoïde, il peut se transformer en dragon et s’avérer sous cette forme un terrible combattant mais possède aussi une apparence humaine qu’il revêt lorsqu’il a subit trop de dégâts en combat. S’il possède des capteurs sensoriels, leur utilisation est offensive, pour lui permettre de prendre plus facilement l’avantage sur ses adversaires, et en aucun cas médicale comme dans le film d’animation des studios Disney. Il est aussi équipé d’un système de réception-transmission-émission d’ondes radiophoniques.

Baymax fait l’objet d’un clin d’œil dans le court-métrage La Reine des Neiges : Une Fête Givrée (2015). En effet, l’un des nombreux Microlafs, les petits bonhommes de neige survoltés créés par les éternuements d’Elsa, reprend l’apparence physique du robot de soins inventé par Tadashi Hamada. Contrairement aux autres qui possèdent de petits yeux ronds séparés et arborent un grand sourire, le « Microlaf-Baymax » est doté d’une ligne horizontale qui relie ses deux yeux et est totalement démuni de bouche.

 

 
 

La toute première apparition publique du personnage de Baymax a eu lieu en 2014 à l’occasion du Tokyo International Film Festival.

A partir du mois de novembre 2014, le personnage de Baymax est apparu, accompagné de Hiro, sur les resorts californien, floridien et tokyoïte pour promouvoir la sortie dans les salles obscures du 54e Grand Classique des studios Disney.

Le robot infirmier est aussi apparu, à Disneyland Paris, pour la première fois lors d’un événement spécial le 31 décembre 2015 à Disneyland Paris. Les visiteurs chanceux ont ainsi pu le voir dans son armure de super-héros.

Ses sorties sur le parc Hong Kong Disneyland ont débutées en février 2016 dans le cadre du 10ème anniversaire du resort chinois.

Baymax est aussi apparu dans plusieurs spectacles des parcs à thèmes Disney de par le monde. On peut ainsi l’apercevoir durant Disney in the Stars, un spectacle pyrotechnique de Hong Kong Disneyland, pendant les shows nocturnes World of Color: Winter Dreams et World of Color: Celebrate! à Disney California Adventure ou encore lors de Disney Dreams! à Disneyland Paris.

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Baymax