Page d'accueil > Liste des films > Les Nouveaux Héros > Alistair Krei
     
Filmographie Les Nouveaux Héros (2014)
Nom d'origine Alistair Krei
Animé par  
Voix originale Alan Tudyk
Voix française Bernard Lanneau
   

Ce bellâtre très sûr de lui, ancien brillant élève de l’Institut Technologique de San Fransokyo, a fondé la plus grande entreprise de nouvelles technologies de la planète, Krei Tech Industries. Sans aucun scrupules, il est prêt à tout pour l’argent, le pouvoir et la gloire. L’homme d’affaires multimillionnaire écume les salons de hautes technologies pour découvrir les projets scientifiques novateurs les plus audacieux mais aussi et surtout les plus rentables pour sa firme.

C’est dans ce but qu’il est présent, en compagnie de sa secrétaire particulière, lors du salon de l'Institut Technologique de San Fransokyo durant lequel Hiro Hamada et d’autres jeunes inventeurs présentent leurs créations dans le but d’intégrer la prestigieuse université. L’invention robotique du plus jeune des frères Hamada, surdoué de 14 ans, ne tarde pas à rencontrer un vif succès auprès de l’assistance en général et d’Alistair Krei en particulier, à tel point qu’il abandonne sans un mot le scientifique qui était en train de lui présenter un curieux casque bardé de technologie.

 

L’invention de Hiro Hamada est on ne peut plus novatrice : ses minirobots, merveilles de technologie, sont contrôlés par la pensée de celui qui porte autour de son front un bandeau futuriste. Les minirobots sont alors capable de véritables prouesses : construire un monument en quelques secondes, révolutionner le secteur des transports en déplaçant n’importe qui ou n’importe quoi sans mal et en un temps record… Bref, avec cette invention plus rien ne semble impossible et Alistair Krei l’a bien compris : il s’empresse d’aller trouver Hiro pour lui proposer un juteux contrat pour le compte de Krei Tech.

Bien que flatté par la proposition et, surtout, l’intérêt que le « pape » des nouvelles technologies semble lui porter, le jeune génie de la robotique décline l’offre d’Alistair Krei, influencé par la très vive animosité qu’éprouve à son égard Robert Callaghan, éminent professeur de l’Institut Technologique de San Fransokyo. Visiblement surpris et vexé par ce refus, le magnat de l’industrie de haute technologie tourne les talons, en emportant avec lui l’un des microrobots de Hiro, celui-là même que le jeune inventeur lui a tendu quelques instants auparavant afin qu’il puisse l’examiner plus en détails. Tadashi, le grand-frère de Hiro, interpelle alors Alistair Krei et lui somme de rendre à son cadet le fruit de son travail : feignant d’avoir involontairement oublié de le restituer de lui-même, le patron de Krei Tech Industries s’exécute.

Quelques temps après les tragiques décès accidentels de Tadashi et du professeur Callaghan que le frère de Hiro tentait de secourir de l’incendie qui ravageait l’Institut Technologique le soir-même du salon, le jeune surdoué découvre, grâce au microrobot qu’Alistair Krei avait tenté d’emmener avec lui, que son invention qu’il pensait partie en fumée dans les flammes en a en fait réchappé : le petit engin robotisé est en effet irrémédiablement attiré par quelque chose et cela ne peut être que par d’autres microrobots ! Accompagné du robot de soins Baymax, le projet d’étude de Tadashi, Hiro remonte la trace des microrobots jusqu’à un hangar désaffecté dans lequel Yokai, un individu portant un masque de kabuki les produit en grandes quantités. Hiro en est désormais certain : l’incendie dans lequel son frère aîné a péri était d’origine criminelle et devait servir à cacher le vol de son invention. Pour le jeune génie en robotique, une seule personne avait intérêt à agir de la sorte : Alistair Krei.

 

Longtemps terrassé par le deuil de Tadashi, Hiro reprend goût à la vie quand il décide de venger sa mort en mettant hors d’état de nuire le redoutable Yokai. Dans ce but, il forme une équipe de super-héros, avec Baymax mais aussi les anciens camarades et amis de faculté de son grand-frère : Wasabi, Go Go Tomago, Honey Lemon et Fred. Tous dotés de nouvelles capacités nées de l’imagination fertile de Hiro, les « Nouveaux Héros » suivent la piste de Yokai jusqu’à une île fortifiée de la baie de San Fransokyo. C’est ici que Hiro et ses compagnons découvrent, dans une grande salle désaffectée, ce qu’il reste d’une expérimentation scientifique qui a a priori mal tournée…

Sur un gigantesque écran tactile, Hiro trouve un enregistrement vidéo sur lequel apparaît Alistair Krei. On l’y voit en effet, en présence de hauts dignitaires de l’État et de l’armée, dont un Général, présenter le projet scientifique « Moineau Silencieux » : deux grands portails interconnectés qui permettent la téléportation de tout ce qui emprunte l’un des terminaux, en direction de l’autre.

Krei décide de faire une première démonstration de l’incroyable innovation technologique que son entreprise est parvenue à mettre au point en jetant à travers l’un des portails la casquette du Général : le couvre-chef réapparaît quelques secondes après à travers le second portail.

Le test est concluant mais Alistair Krei est ambitieux et ne veut pas se contenter de téléporter des casquettes. Il invite alors les officiels qui l’accompagnent à assister à une seconde démonstration : c’est désormais Abigail, une jeune femme pilotant un vaisseau, qui va emprunter l’un des portails de téléportation. C’est alors que l’expérimentation tourne au drame : à cause d’une défaillance technique, une irrégularité dans le confinement magnétique, à laquelle Krei, bien décidé à décrocher un contrat juteux et à épater son auditoire, n’a pas porté suffisamment attention, l’un des portails implose forçant Krei à couper l’alimentation électrique.  La jeune pilote est emprisonnée à l’intérieur de l’espace reliant les deux portails de téléportation. Suite à ce cuisant échec, Alistair Krei est humilié et son entreprise court à la ruine car elle est désormais privée de tout financement public.

Après la découverte de l’enregistrement vidéo, Hiro et ses amis en sont désormais certains : c’est bien Krei qui se cache derrière le masque de Yokai et c’est pour tenter de récupérer sa machine, mise en quarantaine, qu’il a dérobé les microrobots ! Les super-héros en herbe ne tarde pas à réaliser qu’ils se sont trompés : le méchant au masque kabuki fait irruption et les affronte et lorsqu’ils parviennent enfin à prendre le meilleur sur lui, Hiro et ses amis découvrent que ce n’est pas Alistair Krei qui se cachait derrière le kabuki de Yokai mais le professeur Robert Callaghan qui a réchappé à l’incendie de l’Institut Technologique en se protégeant à l’aide des microrobots ! Callaghan parvenant à prendre la fuite, ce n’est que plus tard, grâce au visionnage d’une clef USB sur laquelle figurent les enregistrements vidéos de la tragique démonstration des portails de téléportation, que Hiro et ses amis trouvent les motivations de leur ancien professeur d’université : Abigail, la jeune pilote, était la fille de Callaghan !

L’heure de la vengeance a sonné pour Callaghan : Alistair Krei, devant les caméras du monde entier, est en train d’inaugurer le nouveau building dernier cri qui va accueillir les activités de Krei Tech Industries lorsque le professeur au masque de kabuki surgit, porté par les microrobots. Saisissant Krei et l’emmenant avec lui dans les airs, il lui impose d’assister à la destruction de ce qu’il a de plus cher, son empire industriel, comme lui a observé impuissant la disparition de sa fille dont il rend le magnat seul responsable. Le richissime homme d’affaires arrogant perd instantanément de sa superbe et, pris par la panique, tente en vain de raisonner son agresseur.

Grâce aux microrobots, il fait se reformer le portail de téléportation qui n’avait pas implosé le jour de l’expérimentation : la porte réactivée aspire le building de Krei Tech Industries qui vole en morceaux. Alistair Krei est finalement sauvé grâce à l’intervention des « Nouveaux Héros », menés par Hiro et Baymax, qui parviennent à neutraliser Callaghan. Les deux compères n’écoutent pas le magnat de l’industrie de haute technologie lorsque celui-ci leur somme de s’éloigner du portail de téléportation qui menace d’imploser à tout moment : ils se précipitent à l’intérieur pour secourir Abigail, toujours vivante.

Lorsque le calme est revenu, Callaghan est arrêté et Krei est entendu par la police de San Fransokyo. Les crédits du film révèlent que Krei tente de faire amende honorable : on le voit inaugurer un building de haute technologie, qu’il a certainement financé, baptisé du nom du grand-frère de Hiro, Tadashi Hamada.

 

Avant de prêter sa voix à Alistair Krei, l’acteur américain Alan Tudyk avait déjà incarné deux personnages de Grands Classiques Disney : le machiavélique roi de Sugar Rush, Sa Sucrerie dans Les Mondes de Ralph (2012), un rôle pour lequel il s’est vu décerner un Annie Award, et le félon Duc de Weselton dans La Reine des Neiges (2013).

Le magnat propriétaire de Krei Tech est le premier personnage Disney incarné par le comédien Bernard Lanneau, voix française attitrée d’Alec Baldwin, de Kevin Costner ou encore de Dennis Quaid.

Dix ans avant Les Nouveaux Héros, Alan Tudyk (voix originale d’Alistair Krei) et James Cromwell (voix originale de Robert Callaghan) avaient déjà joué ensemble dans un film mettant en scène des robots : I, Robot, un film de science-fiction réalisé par Alex Proyas sorti en 2004. Tudyk y jouait le rôle d’un robot ultra-perfectionné capable de déjouer les lois de la robotique et Cromwell y incarnait un roboticien de génie.

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Alistair Krei