Page d'accueil > Liste des films > Les Aventures de Winnie l'Ourson > Abeilles
     

Filmographie

 

De nombreuses productions, parmi lesquelles Les Aventures de Winnie l’Ourson (1977), Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson (série télévisée, 1988-1991), Les Aventures de Tigrou (2000), Le Livre de Winnie l’Ourson (série télévisée avec des marionnettes, 2001-2003), Les Aventures de Porcinet (2003), Winnie l’Ourson (2011)
Nom d'origine The Bees
Animé par  

Voix originale

James McDonald, Dal McKennon et Ginny Tyler (Les Aventures de Winnie l’Ourson)

Voix française

-

Les Abeilles sont des ennemies récurrentes de Winnie l’Ourson, impénitent dévoreur de miel, un nectar produit par les insectes à rayures qui ne sont pas partageurs !

Winnie l'Ourson et l'Arbre à Miel

Alors que Winnie retourne sa maison dans l’espoir de trouver ne serait-ce qu’une goutte de miel à se mettre sous la dent en vain, une abeille s’aventure chez l’ourson en peluche avant de finalement regagner son essaim en volant. Un passage furtif mais qui donne l’idée à Winnie d’aller « s’abreuver à la source », c’est-à-dire d’aller chercher du miel dans l’arbre où logent les abeilles.

Les abeilles volètent autour de l’ourson alors que celui-ci est en train de grimper à l’arbre. Il tombe lorsque la branche sur laquelle il se trouvait craque, sans qu’il n’ait eu le temps de pouvoir goûter au précieux nectar.

Il en faut plus pour que Winnie s’avoue vaincu ! Empruntant un ballon de baudruche à Jean-Christophe, il se roule dans la boue décidé à se faire passer pour un petit nuage noir. Se suspendant au ballon bleu, il s’envole dans les airs en direction du trou dans l’arbre où se trouve le miel. Plongeant sa patte dans le creux, il croit manger du miel mais il est en fait sur le point d’avaler des dizaines d’abeilles, qu’il recrache les unes après les autres s’étant rendu compte de sa bévue. L’une d’entre elles, éclaboussée par la boue recouvrant Winnie, s’écrase au sol avant de fondre, furieuse, sur l’arrière train de Winnie qui vacille au bout de sa baudruche  jusqu’à coincer son arrière-train dans le trou à miel. Attaqué de nouveau par les abeilles, il se retrouve dans les airs accroché à son ballon, avant que celui-ci soit percé par le dard de l’abeille revancharde et qu’il se dégonfle jusqu’à ce que Winnie tombe, dans les bras de Jean-Christophe qui s’est précipité pour amortir sa chute.

L’ourson n’a beau plus être une menace pour leur miel, les abeilles ont de la suite dans les idées et, rancunières, poursuivent Winnie et Jean-Christophe à travers la forêt. Les deux compagnons ne lui échappent que lorsqu’ils plongent dans une flaque de boue, cachés sous le parapluie du garçonnet. Les abeilles finissent par rejoindre leur essaim.

 

 

A la fin du court-métrage, Winnie est propulsé dans les airs, à force d’être tiré par ses amis et poussé par Coco Lapin depuis son terrier dont l’ourson glouton bloquait l’entrée depuis plusieurs mois, jusqu’à finir sa course dans le trou du creux de l’arbre des abeilles qui fuient lorsque l’ourson frappe de plein fouet le tronc. Les belliqueux insectes partis, l’ourson peut enfin se repaître de son nectar favori pour son plus grand bonheur !

Winnie l'Ourson dans le Vent

Les abeilles n’apparaissent pas dans ce court-métrage.

Winnie l'Ourson et le Tigre Fou

Les abeilles n’apparaissent pas dans ce court-métrage.

Les abeilles apparaissent brièvement dès les premières minutes du 51e Grand Classique : Winnie, qui vient de se réveiller, compte bien petit-déjeuner en se régalant de son met favori ; le miel. Comme souvent, les réserves en miel de l’ourson sont à sec. Il décide donc de s’abreuver à la source en plongeant sa patte dans un arbre à miel et les abeilles réagissent immédiatement ; elles se lancent à la poursuite du petit ours en peluche qui parvient à leur échapper en se cachant dans les lettres du livre d’histoires narrant ses aventures, en se fondant dans le « o » du mot « honey » qui traduit en français veut dire… « miel » !

 Alors que Winnie et Porcinet sèment dans la Forêt des Rêves Bleus les objets dont le Poil Long, une créature monstrueuse qui aurait prétendument enlevé Jean-Christophe, est censé raffoler, l’ourson voit voleter sous son nez une abeille qui regagne ensuite son essaim. Winnie, affamé, décide alors de mettre la main sur le divin nectar produit par les abeilles et dont il est friand, le miel. Or, l’essaim est accroché à la branche d’un arbre, en hauteur. L’ourson glouton décide alors d’utiliser le vieux stratagème de la catapulte : le plan est simple, Porcinet se tient debout à l’extrémité d’une planche qui repose sur un caillou et Winnie, juché sur des objets empilés sur une souche, saute sur l’autre bout du morceau de bois, espérant faire monter le porcelet assez haut à la verticale pour qu’il puisse se saisir de l’essaim. Hélas pour Winnie, le plan a priori brillant est un échec total : Porcinet s’élève bien mais il finit la tête coincée dans l’essaim, pendouillant à la branche. Les abeilles restent impassibles jusqu’à ce que Winnie entreprenne de délivrer son ami en frappant sur l’essaim avec un bâton.

Réagissant aux coups, elles piquent le pauvre Porcinet. L’essaim tombé au sol, les abeilles quelque peu échaudées poursuivent Winnie et Porcinet qui, en plus de l’essaim toujours coincé autour de son cou, doit supporter le poids de Winnie juché sur le dessus dudit essaim. Dévalant d’une colline, les deux amis finissent par heurter Coco Lapin qui, bien trop pris par les préparatifs du plan visant à capturer le Poil Long, ne prête que guère attention à la situation et ôtant l’essaim du crâne de Porcinet, il le fixe à une nouvelle branche. Les abeilles, en bout de course, cessent de poursuivre Winnie et Porcinet pour regagner leur maison sans paraître le moins du monde perturbées par leur « déménagement » inattendu.

Lorsque Winnie, en pleine mission « capture du Poil Long », est tiraillé par la faim au point d’avoir des hallucinations, il s’imagine, entre autres choses invraisemblables, des abeilles en forme de pot de miel voletant jusqu’à leur essaim ou gobées par une grenouille-pot-de-miel… Dans son mirage, Winnie finit par porter lui-même une tenue de plage aux rayures jaunes et noires le faisant ressembler aux insectes producteurs de miel !

A noter qu’une abeille est représentée dans une peinture encadrée au-dessus du lit de Winnie ! Comme quoi, l’ourson glouton n’est pas rancunier !

 

Les abeilles sont les « ennemies » récurrentes de Winnie ! Il est normal que les besogneux insectes ne soient pas enclins à abandonner le fruit de leur travail à l’ourson fanatique de miel ! A ce titre donc, les abeilles sont apparues dans de nombreuses productions mettant en scène les personnages de la Forêt des Rêves Bleus sans pour autant jamais véritablement jouer les premiers rôles, ni que l’une d’entre elles ne s’illustre plus que le reste de ses congénères. A l’exception notable d’un épisode de la troisième saison de la série Les Nouvelles Aventures de Winnie l’Ourson, le onzième intitulé La Guerre des Abeilles en version française et To Bee Or Not To Bee aux Etats-Unis, dans lequel une abeille aussi friande de miel que Winnie, sème la panique chez l’ourson et ses amis en peluche.

Outre les bruitages d’abeilles pour Les Aventures de Winnie l’Ourson, l’acteur écossais John James "Jim" ou "Jimmy" MacDonald a été la voix de Mickey Mouse de 1946 à 1983, Tic dans plusieurs productions mettant en scène le tamia et son frère Tac, les souris Gus et Jaq ainsi que le chien Pataud dans Cendrillon (1950), le Loir dans Alice au Pays des Merveilles (1951), l’ours Nicodème (Humphrey en version originale) dans plusieurs courts-métrages, le Loup dans Merlin l’Enchanteur (1963), Evinrude dans Les Avenures de Bernard et Bianca (1977) et a fait des sons complémentaires pour Casey Jr. dans Dumbo (1941). On lui doit aussi d’autres abeilles, celles s’étant plusieurs fois illustrées dans les courts-métrages Donald Duck des années 1950.

Voix de nombreux personnages des cartoons de Walter Lantz comme le célèbre Buzz Buzzard, Dal McKennon a aussi prêté sa voix à plusieurs personnages des studios Disney : des personnages de La Belle et le Clochard (1955) parmi lesquels Toughy et Pedro, le Hibou dans La Belle au Bois Dormant (1959), des voix additionnelles pour Les 101 Dalmatiens (1961), le Renard dans Mary Poppins (1964), l’Ours dans L’Apprentie Sorcière (1971).

Ginny Tyler est aussi la voix de la jeune femelle écureuil dans Merlin l’Enchanteur (1963) et des Moutons dans Mary Poppins (1964).

La revanche des abeilles
Dans Bee Movie : Drôle d'abeille, film d’animation des studios Dreamworks sorti en 2007 et mettant en scène Barry B. Benson, une abeille qui se donne pour mission d'assigner la race humaine en justice pour vol de miel et de faire respecter les droits des abeilles… Les abeilles du film décident aussi de se venger d’un de leurs plus « redoutables » ennemis, Winnie l’Ourson en personne. Accompagné de Porcinet, il apparaît en cameo dans le viseur des insectes qui se la jouent sniper !

En tant qu’importantes antagonistes de Winnie, les abeilles apparaissent dans la plupart des attractions et spectacles mettant en scène l’ourson glouton et ses amis.

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Les Abeilles