Page d'accueil > Les Grands Personnages > Gontran Bonheur
     
Nom d'origine Gladstone Gander
Première apparition en janvier 1948 dans Wintertime Wager (Un pari ridicule ou Les deux vantards)
Créé par Carl Barks
Voix originale Frank Welker (série La Bande à Picsou), John O'Hurley (séries Mickey Mania et Disney's Tous en Boîte)
Voix française Rob Paulsen (série télévisée La Bande à Picsou entre 1987 et 1990)
   

Comme beaucoup d’autres habitants de Donaldville, Gontran Bonheur, le cousin incroyablement chanceux de Donald Duck, a été créé par l’artiste américain Carl Barks qui cherchait un rival pour le célèbre canard (voir plus bas) dont il a conté et dessiné tant d’aventures en bandes dessinées. Il apparaît pour la première fois en janvier 1948 dans l’histoire Un pari ridicule (Wintertime Wager) - renommée Les deux vantards par la suite - dans laquelle il vient déjà chercher querelle avec Donald : en effet, dans cette histoire, Gontran vient frapper à la porte de Donald à Noël pour lui rappeler qu'il s'était engagé à lui céder sa maison s'il ne nageait pas dans le lac gelé qui se trouve près de chez lui.

S’il est une création de celui que l’on a surnommé « l’Homme des canards », Gontran n’appartient pas à la même race que Donald Duck ou Balthazar Picsou : c’est un jars (mâle de l’oie), comme son patronyme anglo-saxon gander l’indique clairement.

 

 

 

C’est pour cela que Carl Barks l’a toujours représenté avec un bec plus pointu que celui des canards qu’il dessinait. Par la suite, d’autres auteurs de bandes dessinées lui ont donné un bec plus carré, lui donnant l’apparence d’un canard… à tort !

Tous ou presque ont par contre respecté et réutilisé ses autres signes distinctifs, c’est-à-dire ses cheveux frisés, ses guêtres, son chapeau, son nœud papillon ou encore sa canne à pommeau qui lui donne des airs de vedette hollywoodienne des années 1920.

Une longue carrière dans la bande dessinée

Gontran Bonheur fait partie des nombreux personnages créés par Barks à être devenus si populaire qu’il a été repris par d’autres auteurs de bande dessinée à travers le monde entier. Le personnage serait ainsi apparu dans plus de 2 000 histoires dont plus de la moitié rien qu’en Italie. La plupart de ces histoires présentent les deux cousins en rivalité pour séduire la ravissante Daisy Duck, fiancée de Donald (voir plus bas).

Il n’a par contre jamais vraiment été au centre d’une histoire, apparaissant presque exclusivement en tant qu’antagoniste de Donald Duck. Il faut dire que sa chance insolente et ses provocations le rendent bien moins attachant que son cousin !

Une courte carrière sur les écrans

Gontran est très peu apparu en dehors de la bande dessinée. A noter cependant que Gontran figure dans quatre épisodes de la série d’animation La Bande à Picsou (Duck Tales) diffusée entre 1987 et 1990 (La Fontaine de Jouvence, Le Sou Fétiche, Dr Jekyll et Mister Picsou et Des histoires de canard) et a fait une très brève apparition dans l’épisode 2 de la saison 2 d’une autre série télévisée Disney, Disney’s Tous en Boîte, diffusée entre 2001 et 2004 (épisode Goofy for a Day, en français Dingo est renvoyé ; avec le découpage français de la série, cet épisode est le quinzième de la première saison).

Gontran et Donald : cousins et rivaux

Gontran est le fils du jars Gustave Bonheur et de la cane Daphnée Duck, sœur de Rodolphe Duck, père de Donald : autrement dit, Donald et Gontran sont cousins germains. Malgré cet étroit lien de famille, on ne peut pas dire que la relation soit au beau fixe entre les deux parents. En effet, ils sont avant tout rivaux et ce dans toutes sortes de concours (concours de pêche, tombolas…) ou de chasses au trésor. A chaque fois le résultat est le même la chance insolente de Gontran lui donne toujours le dessus sur son infortuné cousin.

Le seul domaine dans lequel Donald semble parfois tirer son épingle du jeu est celui qui concentre pourtant l’essentiel de la rivalité entre les deux palmipèdes : obtenir le cœur et les faveurs de la sémillante Daisy Duck. Si Donald est son fiancé officiel, Gontran l’a parfois momentanément supplanté dans son cœur et une nouvelle fois sa chance infinie n’était pas étrangère à son succès.

Outre son rival de cousin, d’autres parents de Gontran sont apparus à maintes reprises dans les bandes-dessinées. La plus célèbre d’entre eux est sans conteste son aïeule, Elvire Ecoutum, mieux connue sous le nom de Grand-Mère Donald. Hormis sa grand-mère, Gontran a partagé certaines de ses aventures avec un autre membre de sa grande famille, son cousin Popop Duck.

Gontran a aussi parfois été affublé d’un neveu appelé soit Shamrock soit Eloi Bonheur selon les histoires. On ignore tout de l’identité des parents du garçonnet, Gontran n'ayant a priori ni frères et sœurs, ni femme.

Riri, Fifi et Loulou sont aussi des parents de Gontran : enfants de Della Duck, la sœur de Donald, ils sont donc les petits-cousins du jars veinard.

les origines de la chance de Gontran

Comme son nom français l’indique (bien que moins clairement que celui utilisé en Belgique pour ses premières apparitions en bandes-dessinées : Jonathan le Veinard), Gontran a une chance infinie qui ne l’abandonne jamais et qui agace profondément son poissard de cousin, Donald. Il suffit qu’il désire quelque chose pour être sûr de le trouver ou l’obtenir dans les secondes qui suivent sans jamais avoir à produire le moindre effort et encore moins à travailler… à part une fois où, selon ses propres mots, il a exercé un métier « dans un moment de faiblesse », gagnant deux sous (cet aveu est formulé dans l’histoire Le Secret de Gontran, en VO Gladstone's terrible secret).

A noter que lors de ses trois premières apparitions en bandes-dessinées, il n’est pas encore fait mention de sa chance… Il faudra pour cela attendre 1949 et l’histoire Course dans les mers du Sud (Donald Duck in Race to the South Seas) réalisée par Carl Barks, encore lui.

D’où provient cette chance incroyable et sans limites ? Gontran la tiendrait de sa mère, Daphné Duck. En effet, celle-ci lui aurait transmis dans les gènes la veine insolente dont elle disposait elle-même et qu’elle devrait à un mystérieux dessin magique, le signe du triple oiseleur, qu’un peintre itinérant aurait réalisé le jour de sa naissance sur les murs de la grande familiale… Or Gontran est né le même jour que sa mère et aurait donc pour cette raison hérité de cette prodigieuse faculté.

 
Le site www.personnages-disney.com est un site amateur réalisé par un fan, non commercial et non affilié à la Walt Disney Company. Toutes les images présentées sur le site sont la propriété de la Walt Disney Company, ou sont des montages réalisés par le webmaster à partir d'images appartenant à la Walt Disney Company.
Contact : personnages-disney@live.fr
Gontran Bonheur